Menu
A+ A A-

Le Venezuela, en pleine débâcle pétrolière, accuse et menace

prix du petrole vienneVienne: Le nouveau ministre vénézuelien du Pétrole a dénoncé avec véhémence, jeudi, un "sabotage" de l'industrie pétrolière vénézuelienne affectant la capacité de production de ce pays en crise, une affirmation qui laisse sceptiques les analystes, tout comme la menace de stopper les ventes de pétrole aux Etats-Unis.
"Nous avons arrêté ces derniers jours 20 personnes qui étaient impliquées dans un plan de sabotage de la production. (...) Cela participe à la baisse" des extractions du pays, a déclaré à Vienne, sans donner plus de détail, Manuel Quevedo, un général nommé il y a quelques jours au portefeuille stratégique de l'Energie.

M. Quevedo participe dans la capitale autrichienne à la réunion semestrielle de l'OPEP, dont le Venezuela, qui possède les réserves de brut les plus importantes au monde, est membre fondateur.

Les autorités vénézuéliennes, en pleine tension avec les Etats-Unis, ont arrêté en novembre le président de Citgo, une filiale américaine de PDVSA, José Angel Pereira et cinq de ses vice-présidents notamment pour corruption présumée, association de malfaiteurs et blanchiment d'argent.

Mais les spécialistes du marché pétrolier présents à Vienne estiment plutôt que la baisse de la production du Venezuela est à mettre sur le compte du manque d'investissements dans les infrastructures locales.

"Il n'y a pas eu de maintenance sur les différents outils de production", a expliqué à l'AFP Alexandre Andlauer, analyste pétrole chez Alphavalue, qui juge par ailleurs qu'il est "utopique" d'attendre une reprise significative de la production.

La production vénézuelienne est ainsi tombée en octobre à 1,94 million de barils par jour, soit une baisse de 160.000 barils par rapport au même mois en 2016, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE)

Le président socialiste Nicolas Maduro a fixé comme principal objectif au nouveau ministre, également à la tête de la compagnie nationale PDVSA, d'augmenter la production vénézuélienne de brut, dont la chute, combinée à celle des cours du pétrole, a contribué à la profonde crise économique dans laquelle le pays est plongé.

Alternative canadienne


Caracas accuse Washington de mener une "persécution financière" envers le Venezuela, auquel le président américain Donald Trump a imposé des sanctions économiques fin août, alors que le pays tente d'éviter un défaut de paiement aux conséquences dramatiques.

Le président Nicolas Maduro s'était dit prêt mardi à répliquer en cessant les exportations de pétrole vers les Etats-Unis, qui représentent quelque 750.000 barils par jour.

Une menace réitérée jeudi par M. Quevedo: "nous voulons vendre du pétrole au peuple américain, mais si leur gouvernement ne veut pas les aider, nous passerons sans problème sur d'autres marchés", a lancé le ministre.

"Il est difficile de prendre la menace du Venezuela au sérieux, car je ne vois pas trop qui pourrait acheter leur brut qui est vraiment fait pour être utilisé par les raffineries du golfe du Mexique" sur la côte des Etats-Unis, a estimé Joseph McMonigle, analyste chez Hedgeye.

Le pétrole vénézuelien, particulièrement lourd, doit en effet être mêlé à du pétrole plus léger dans des raffineries spécialisées avant d'être vendu.

Un embargo sur le brut vénézuelien serait un coup dur pour les raffineries américaines mais pas forcément insurmontable.

"Elles seraient dans une position difficile car elles n'ont pas vraiment d'autres sources" de pétrole lourd, selon Joseph McMonigle, qui note cependant que le Canada produit de plus en plus de pétrole lourd à travers ses exploitations de sable bitumineux.

Les analystes de JBC Energy ont ainsi souligné que le géant américain du pétrole Exxon Mobil avait annoncé le lancement anticipé de l'ambitieux projet d'Hebron, dans l'Est du Canada, qui devrait produire à terme 150.000 barils par jour.

"Ce pétrole remplacerait parfaitement le manque de barils vénézueliens", ont-ils noté.


(c) AFP

Commenter Le Venezuela, en pleine débâcle pétrolière, accuse et menace


    Le pétrole au Vénézuela

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Vénézuela

    mardi 13 novembre 2018

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    lundi 15 octobre 2018

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur l…

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu...

    mercredi 29 août 2018

    Maduro signe des accords pour augmenter la production de pét…

    Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a signé mardi sept accords avec des sociétés pétrolières internationales dans le but d'augmenter la production...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite