Menu
RSS
A+ A A-

Brésil: Près de 2 mds USD aux enchères des blocs de pétrole offshore

prix du petrole rio de janeiroRio de janeiro: Les enchères de blocs pétroliers offshore au Brésil, auxquelles participaient vendredi les grandes compagnies étrangères, ont atteint 1,89 milliard de dollars et se sont soldées par un résultat avantageux pour un gouvernement soucieux de remplir ses caisses vides.
Le montant de 6,15 milliards de réais de "bonus à la signature" est moins élevé que les 7,75 milliards de réais escomptés par Brasilia, mais l'Etat a obtenu des accords de partage des bénéfices très favorables, allant jusqu'à 80% dans un des huit blocs pré-salifères qui étaient proposés.

Trois blocs de pré-sal -- gisements prometteurs enfouis sous une épaisse couche de sel-- sont partis avec plus de 70% pour l'Etat, parfois près de huit fois plus que le minimum initial fixé. Dans ces trois cas, la compagnie d'État PetroBras a pris part aux consortiums vainqueurs.

Particulièrement actif dans ces enchères, Shell est présent dans trois blocs, l'un d'entre eux en association avec Total.

"Les pourcentages nous ont surpris, ils ont dépassé notre attente,", a déclaré Decio Oddone, le président de l'Agence nationale du pétrole (ANP), "nous sommes très contents, cela se traduira par des resources plus élevées pour l'Etat brésilien".

Très attendues, ces enchères avaient commencé avec plus de deux heures de retard après avoir été bloquées par un juge.

Saisi par un regroupement de syndicats et l'opposition de gauche du Parti des travailleurs (PT) estimant que ces enchères revenaient à brader la richesse nationale, le juge Ricardo Augusto de Sales avait pris une injonction bloquant les adjudications.

Il avait expliqué vouloir éviter "les dommages au patrimoine public, particulièrement au vu des montants envisagés" de mise aux enchères.

Mais le gouvernement a rapidement saisi la justice et a réussi à faire lever cette injonction et les enchères ont démarré immédiatement après.

"Nous avons montré que le Brésil a une sécurité juridique", a lancé le patron de l'ANP à l'égard des nombreux investisseurs étrangers présents dans un hôtel chic de la zone balnéaire de Barra da Tijuca, à l'extérieur de Rio de Janeiro.

Quatre ans après les dernières enchères de pré-salifères, 16 compagnies pétrolières ont participé à ces adjudications, dont les majors ExxonMobil et Shell.

Enorme potentiel


Les blocs du pré-sal ont un énorme potentiel, tout en posant d'immenses défis sur le plan technologique pour des forages dans les profondeurs de l'Atlantique à un moment où le marché pétrolier mondial est déprimé.

Mais le président brésilien Michel Temer a modifié les règles pour rendre les enchères plus attrayantes.

Il a mis fin à l'obligation qui était faite jusqu'à présent aux compagnies étrangères de laisser PetroBras -- compagnie étatique qui émerge à peine d'un gigantesque scandale de corruption -- être l'opérateur et détenir au moins 30 % dans les blocs de pré-salifères.

Cette disposition ouvre plus grand la porte pour les compagnies étrangères au Brésil. Les vainqueurs des enchères seront les plus offrants pour le gouvernement dans le cadre des accords de partage de production.

Le produit des enchères doit apporter une bouffée d'oxygène à Brasilia, qui a lancé un vaste programme de mesures d'austérité et de privatisations afin de remettre l'économie sur les rails, après deux années de récession historique.

Ces enchères ont été critiquées par la gauche brésilienne. Jeudi, c'était la présidente de gauche Dilma Rousseff, destituée en 2016, qui était montée au créneau en écrivant dans un tweet: "Le Brésil cède le pétrole aux étrangers au prix des bananes".

Le 27 septembre, Les enchères de 287 blocs pétroliers au Brésil s'étaient soldées par un succès largement supérieur aux attentes du gouvernement, rapportant plus d'un milliard d'euros, un record historique.

L'américain Exxon Mobil avait été l'un des acteurs majeurs de ces enchères, en s'associant notamment à PetroBras pour s'assurer l'obtention de six blocs offshore dans la zone de Campos, où de nombreux spécialistes voient un fort potentiel pour de nouveaux gisements de pré-sal.

Au total, le gouvernement espère obtenir plus de 80 milliards de dollars (environ 68 milliards d'euros) lors des ventes échelonnées jusque fin 2019.


(c) AFP

La Compagnie pétrolière Brésilienne PetroBras

Petrobras: le président brésilien favorable à Monteiro comme nouveau PDG

samedi 02 juin 2018

Brasilia: Le président brésilien Michel Temer s'est dit favorable à ce que le directeur financier et président intérimaire de Petrobras, Ivan Monteiro, prenne la tête du groupe pétrolier après la démission de Pedro Parente, fragilisé par des grèves des transporteurs...


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière PetroBras

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 16 juillet 2018 à 12:30

Le pétrole recule dans un marché incertain

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché volatil, alors que les sanctions américaines contre l'Iran...

lundi 16 juillet 2018 à 06:12

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie dans un contexte d'inquiétudes sur une augmentation de la production et un éventuel...

vendredi 13 juillet 2018 à 22:15

Le pétrole monte mais n'évite pas une lourde chute hebdomada…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont un peu avancé vendredi, tentant, en vain, de limiter le net recul hebdomadaire observé...

vendredi 13 juillet 2018 à 16:21

Le pétrole se stabilise, le marché hésite

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi dans un marché indécis entre tensions commerciales et risques de perturbation de l'offre, notamment...

vendredi 13 juillet 2018 à 12:29

Le pétrole recule, le marché s'inquiète de la demande mondia…

Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi alors que les investisseurs s'inquiètent de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis...

vendredi 13 juillet 2018 à 05:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie, dans un contexte d'inquiétudes sur la guerre commerciale entre la Chine et les...

jeudi 12 juillet 2018 à 21:48

Le pétrole se reprend timidement après un plongeon la veille

NYC/Cours de clôture: Le cours du pétrole londonien s'est repris jeudi tandis que le cours new-yorkais a encore peiné, au lendemain d'un...

jeudi 12 juillet 2018 à 18:24

Washington demande à l'ONU l'arrêt des exportations de pétro…

Nations unies: Les Etats-Unis ont demandé jeudi à l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole vers la Corée du Nord, se basant...

jeudi 12 juillet 2018 à 17:35

Libye: réouverture d'un des principaux champs pétroliers du …

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé jeudi la réouverture d'un des principaux champs pétroliers du sud-ouest du pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite