Menu
A+ A A-

Les tensions en Egypte font bondir le brut non loin de 100 dollars

prix-du-petrolereprise de vendredi soir:readmore>

New York - Les tensions en Egypte ont fait bondir les prix du pétrole vendredi de plus de 4% à New York, tandis qu'à Londres le baril de Brent s'est approché à un cheveu des 100 dollars.

Sur New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 89,34 dollars, soit une progression de 3,70 dollars ou 4,32%.

A Londres, sur l'Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique est monté jusqu'à 99,74 dollars, s'approchant du seuil de 100 dollars qu'il n'a plus franchi depuis le 1er octobre 2008. Il a clôturé sur un gain de 2,03 dollars à 99,42 dollars (+2%).

Les prix se sont envolés au fur et à mesure de l'aggravation de la situation en Egypte, où le président Hosni Moubarak a fait appel à l'armée et décrété le couvre-feu à la suite de manifestations hostiles au régime en place.

"Ils ont les clés du canal de Suez. Si les voies de transport maritime ferment, ce sera un détour de 6000 miles (près de 10'000 kilomètres) pour pouvoir assurer les livraisons", a expliqué Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock.

Des primes de risque pourraient aussi être appliquées aux transports.

Le canal de Suez "constitue le passage pour l'instant sûr du pétrole et du gaz vers l'Europe", a observé de son côté Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Les analystes soulignaient ainsi que l'Europe pourrait être plus affectée que les Etats-Unis par des tensions au Moyen-Orient et en Afrique du nord.

"Environ un million de barils par jour transitent par le canal de Suez. Une certaine nervosité se fait sentir autour de l'offre", a rapporté Tom Bentz, de BNP Paribas.

Les analystes, qui avaient pris leurs distances avec le brut échangé à New York ces derniers jours, sont revenus précipitamment sur leurs positions. La veille, le cours était descendu à son plus bas niveau depuis début décembre.

Le brut n'a pas été la seule matière première à bondir face aux tensions en Egypte. L'or et l'argent, notamment, ont également bénéficié des inquiétudes des investisseurs pour leur réputation d'actifs "sûrs".

"On observe aussi une recherche de sécurité. L'euro a cédé du terrain, le dollar est monté", a souligné Rich Ilczyszyn.

Or tout raffermissement de la monnaie américaine pèse sur les cours des matières premières libellées en dollar, un phénomène à surveiller, a précisé l'analyste.

Le baril avait bénéficié plus tôt en séance des chiffres de la croissance américaine.

"Les chiffres du PIB sont moins bons que prévu (...) Mais c'est quand même un bon rythme, et ça ne va pas changer la politique de la Fed", la banque centrale américaine, a observé Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report.

La Réserve fédérale avait indiqué il y deux jours maintenir sa politique monétaire ultra-accommodante destinée à soutenir l'économie du pays.

Les chiffres officiels de la croissance ont montré que la reprise économique s'est renforcée aux Etats-Unis en 2010, permettant au PIB américain de retrouver son niveau d'avant la crise avec une augmentation de 2,9% sur un an.

La croissance s'est nettement accélérée au quatrième trimestre, le PIB progressant de 3,2% en rythme annuel par rapport au trimestre précédent, un chiffre toutefois nettement inférieur aux attentes des analystes (+3,7%).

rp

(AWP/31 janvier 2011 06h21)

Commenter Les tensions en Egypte font bondir le brut non loin de 100 dollars


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite