Menu
A+ A A-

Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg investisseur passif

prix du petrole zurich (awp)Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe est sur la bonne voie. Même avec le récent net repli des prix, Sulzer continue de réaliser une grande partie de son chiffre d'affaires avec l'industrie pétrolière, a-t-il relevé dans une interview à Schweiz am Wochenende. Il n'est pas inquiet.
Si Sulzer réalise toujours environ 45% de son chiffre d'affaires avec l'industrie pétrolière, le groupe ne dépend pas directement des prix du brut. Il y a un seuil de prix qui, s'il est dépassé, permet à la plupart des clients d'investir de manière rentable et cela débouche sur de nouvelles commandes, a expliqué M. Poux-Guillaume. Ce seuil se situe actuellement autour de 60 dollars par baril. Si le prix se situe à 75 ou 80 dollars, c'est secondaire, selon le patron, qui estime que, ces prochaines années, le prix devrait se situer au-dessus de la barre des 60 dollars.

A propos de la divergence entre la bonne situation au niveau du carnet de commandes et l'évolution moins favorable du cours de l'action, le CEO a relevé que le cours ne dépend pas seulement du carnet de commandes mais qu'il est influencé par d'autres facteurs comme l'ambiance sur le marché. Actuellement, la crainte domine que la conjoncture globale a dépassé son sommet.

Cependant, au niveau du groupe, M. Poux-Guillaume n'a constaté aucun ralentissement. Au contraire, s'il regarde le pipeline commercial ou la demande de la clientèle, la tendance est à la hausse.

A la question de savoir si le milliardaire et investisseur russe Viktor Vekselberg est encore un actionnaire de référence pour Sulzer, le CEO estime que Tiwel Holding serait plutôt un gros investisseur passif. Cette holding est contrôlée par M. Vekselberg.

Investisseur passif, car il n'achète ni ne vend des actions Sulzer. La holding a conclu un accord par lequel elle s'engage à ne pas acheter plus d'actions Sulzer. Cet accord a été conclu avec Sulzer et l'autorité américaine de contrôle Ofac. La holding ne peut pas vendre non plus car elle a été sanctionnée.


(c) AFP

Commenter Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg investisseur passif


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 11 décembre 2019 à 11:55

    Aramco, la plus grosse introduction en Bourse, longtemps att…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a réalisé mercredi à Ryad la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire après quatre ans...

    mercredi 11 décembre 2019 à 11:54

    Le pétrole sous pression, inquiétudes sur le commerce

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, pénalisés par les inquiétudes du marché concernant les tensions sino-américaines...

    mercredi 11 décembre 2019 à 09:52

    Aramco s'envole de 10% pour ses débuts historiques en Bourse

    Ryad: L'action du géant pétrolier saoudien Aramco s'est envolée de 10% pour ses débuts en Bourse mercredi sur la place financière de...

    mercredi 11 décembre 2019 à 09:01

    L'action Saudi Aramco bondit pour ses débuts, après la plus …

    Dubai: L'action Saudi Aramco a bondi mercredi de 10% pour ses débuts à la Bourse de Ryad, la plus importante introduction en...

    mercredi 11 décembre 2019 à 06:56

    Chevron dévalue ses gisements face à l'abondance de pétrole

    New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé mardi une dépréciation de la valeur de ses actifs, notamment dans le gaz...

    mercredi 11 décembre 2019 à 01:15

    Chevron annonce des dépréciations d'actifs de 10 à 11 millia…

    New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé mardi des dépréciations de ses actifs, notamment dans le gaz de schiste, de...

    mardi 10 décembre 2019 à 19:14

    ExxonMobil exonérée après accusations de tromperie sur le ch…

    New York: Un juge new-yorkais a débouté mardi l'Etat de New York, qui accusait le géant pétrolier américain ExxonMobil d'avoir trompé les...

    mardi 10 décembre 2019 à 12:05

    Le pétrole se stabilise, le marché surveille les discussions…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché digérant l'accord de l'Opep+ mais restant prudent...

    lundi 09 décembre 2019 à 12:41

    Les prix des carburants toujours à la hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont encore évolué à la hausse sur la semaine dernière, selon des chiffres...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite