Menu
A+ A A-

Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg investisseur passif

prix du petrole zurich (awp)Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe est sur la bonne voie. Même avec le récent net repli des prix, Sulzer continue de réaliser une grande partie de son chiffre d'affaires avec l'industrie pétrolière, a-t-il relevé dans une interview à Schweiz am Wochenende. Il n'est pas inquiet.
Si Sulzer réalise toujours environ 45% de son chiffre d'affaires avec l'industrie pétrolière, le groupe ne dépend pas directement des prix du brut. Il y a un seuil de prix qui, s'il est dépassé, permet à la plupart des clients d'investir de manière rentable et cela débouche sur de nouvelles commandes, a expliqué M. Poux-Guillaume. Ce seuil se situe actuellement autour de 60 dollars par baril. Si le prix se situe à 75 ou 80 dollars, c'est secondaire, selon le patron, qui estime que, ces prochaines années, le prix devrait se situer au-dessus de la barre des 60 dollars.

A propos de la divergence entre la bonne situation au niveau du carnet de commandes et l'évolution moins favorable du cours de l'action, le CEO a relevé que le cours ne dépend pas seulement du carnet de commandes mais qu'il est influencé par d'autres facteurs comme l'ambiance sur le marché. Actuellement, la crainte domine que la conjoncture globale a dépassé son sommet.

Cependant, au niveau du groupe, M. Poux-Guillaume n'a constaté aucun ralentissement. Au contraire, s'il regarde le pipeline commercial ou la demande de la clientèle, la tendance est à la hausse.

A la question de savoir si le milliardaire et investisseur russe Viktor Vekselberg est encore un actionnaire de référence pour Sulzer, le CEO estime que Tiwel Holding serait plutôt un gros investisseur passif. Cette holding est contrôlée par M. Vekselberg.

Investisseur passif, car il n'achète ni ne vend des actions Sulzer. La holding a conclu un accord par lequel elle s'engage à ne pas acheter plus d'actions Sulzer. Cet accord a été conclu avec Sulzer et l'autorité américaine de contrôle Ofac. La holding ne peut pas vendre non plus car elle a été sanctionnée.


(c) AFP

Commenter Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg investisseur passif


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 02 février 2023 à 13:15

    Le pétrole baisse légèrement après les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole perdaient très légèrement du terrain jeudi, après la publication hebdomadaire de l'état des stocks de brut et...

    jeudi 02 février 2023 à 12:20

    Hydrocarbures : le bénéfice annuel d'OMV bondit sur fond d'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a publié jeudi un bénéfice net annuel en très forte hausse. A l'image d'autres...

    mercredi 01 février 2023 à 22:00

    Trop de stocks, pas assez de raffinage, le pétrole fléchit n…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, déprimés par un rapport hebdomadaire qui a mis en...

    mercredi 01 février 2023 à 17:25

    USA : hausse surprise des stocks de pétrole brut, bond des i…

    New York: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté sensiblement la semaine dernière aux Etats-Unis, alors que le marché attendait une...

    mercredi 01 février 2023 à 16:47

    L'Opep+ recommande de garder les quotas inchangés

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie...

    mercredi 01 février 2023 à 12:10

    Le pétrole se maintient avant la Fed, l'Opep+ et les stocks …

    Londres: Les prix du pétrole se maintiennent mercredi matin, au début d'une séance chargée pour le marché, avec la décision de politique...

    mardi 31 janvier 2023 à 21:54

    Le pétrole en ordre dispersé, l'attentisme domine avant les …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une note contrastée mardi, dans un contexte d'attentisme avant une série de...

    mardi 31 janvier 2023 à 14:42

    Opep+: Arkab prendra part mercredi par visioconférence aux t…

    ALGER: Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, prendra part, mercredi, par visioconférence, aux travaux de la 47ème réunion du...

    mardi 31 janvier 2023 à 13:50

    ExxonMobil : profit record de 55,7 milliards de dollars en 2…

    New York: La major pétrolière américain ExxonMobil a dégagé un profit record de 55,7 milliards de dollars (presque autant en francs suisses)...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 31 janvier 2022 Depuis vendredi, les cours du pétrole ont perdu plus de 2%.

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    📈 Les prix du pétrole pourraient atteindre 125$ en 2022 et 150$ en 2023

    Le mercredi 01 décembre 2021

    New York: Le prix du pétrole brut pourrait s'envoler à 125 dollars le baril l'année prochaine et à 150 dollars en 2023 en raison de la capacité limitée de l'OPEP à augmenter sa production, estiment les analystes de JP Morgan dans leur nouveau rapport.

    Lire la suite