Menu
A+ A A-

La Norvège bride ses ponctions dans la manne pétrolière

prix du petrole OsloOslo: La Norvège va limiter ses ponctions dans son gigantesque fonds souverain, conséquence du redémarrage de sa croissance économique, selon le projet de budget 2019 présenté lundi.
Le gouvernement de droite prévoit l'an prochain d'utiliser 2,7% de son fonds, le plus gros au monde avec quelque 1.000 milliards de dollars, soit moins que le plafond autorisé de 3%.

En toile de fond de ce budget "neutre", au sens où il n'est ni expansif ni restrictif, une croissance qui s'accélère avec 2,7% attendu en 2019 après 2,3% cette année et 2% en 2017.

"Le ralentissement dû à la baisse du prix du pétrole est terminé, nous sommes de nouveau dans une conjoncture porteuse", a déclaré la ministre des Finances, Siv Jensen, en présentant le projet de budget au Parlement.

"Nous devons veiller à ne pas détruire cela en appuyant trop sur l'accélérateur avec notre politique économique", a-t-elle ajouté.

La Norvège est le plus gros producteur d'hydrocarbures d'Europe de l'Ouest.

Certains économistes auraient souhaité qu'Oslo bride davantage les ponctions dans la manne pétrolière qui, même si elles restent sous le plafond autorisé, augmentent de 4,5 milliards couronnes par rapport à 2018, à 231,2 milliards de couronnes (24,3 milliards d'euros).

"Le gouvernement ne surprend pas pour ce qui est de l'emploi des revenus pétroliers mais aurait dû fermer un peu le robinet, surtout à l'aune de ses prévisions de croissance optimistes pour l'économie norvégienne", a commenté Kjersti Haugland chez DNB Markets.

Parmi les principales mesures financières proposées figurent une baisse de 23 à 22% du taux d'imposition sur les sociétés, un allègement de l'impôt sur la fortune et un plafonnement de l'impôt foncier.

Les taxes sur le carburant, l'alcool et le tabac devraient en revanche augmenter --à peu près au même rythme que l'inflation--, de même que la redevance TV.

Pour faire passer son projet, le gouvernement, minoritaire au Parlement, va devoir s'assurer le soutien du petit parti démocrate-chrétien, son allié traditionnel mais qui est aujourd'hui en pleine réflexion sur son positionnement politique.

Signe de l'embellie économique, la Banque de Norvège a relevé son taux directeur le 20 septembre pour la première fois depuis sept ans.


(c) AFP

Commenter La Norvège bride ses ponctions dans la manne pétrolière


    Le pétrole en Norvège

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Norvège

    jeudi 13 juin 2019

    Mer d'Oman: un pétrolier norvégien 'attaqué', trois explosio…

    Oslo: Le pétrolier Front Altair, propriété du groupe norvégien Frontline, a été "attaqué" jeudi matin entre les Emirats et l'Iran, trois explosions...

    mardi 28 mai 2019

    Norvège: Le secteur pétrolier vise +17% d'investissements en…

    Oslo: Les compagnies pétrolières et gazières opérant en Norvège ont relevé leurs prévisions d'investissement en 2019 et 2020, ayant prévu de développer...

    vendredi 08 mars 2019

    Le fonds souverain norvégien se désengage des compagnies pét…

    Oslo: Le plus gros fonds souverain au monde, celui de la Norvège, lui-même alimenté par des pétrodollars, va se désengager des compagnies...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 juin 2019 à 17:02

    USA: les stocks de pétrole brut chutent, le cours rebondit

    New York: Les stocks de pétrole brut et de produits raffinés ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis davantage qu'anticipé par les...

    mercredi 19 juin 2019 à 12:15

    Le pétrole recule un peu, l'Opep+ s'accorde sur une date de …

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens dans un marché paisible, à moins de deux semaines de la...

    mercredi 19 juin 2019 à 05:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé, mercredi en Asie, après le net rebond de la veille, lié notamment aux...

    mardi 18 juin 2019 à 21:38

    Le pétrole rebondit avec le retour de l'appétit pour le risq…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement rebondi mardi, profitant de la bonne humeur générale des marchés, alors que la...

    mardi 18 juin 2019 à 16:39

    Le pétrole se reprend malgré l'incertitude sur la réunion de…

    Londres: Les prix du pétrole repassaient dans le vert mardi en cours d'échanges européens, profitant de la bonne humeur générale des marchés...

    mardi 18 juin 2019 à 12:04

    Le pétrole affaibli par des craintes sur la demande mondiale

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse mardi en cours d'échanges européens, fragilisés par des craintes sur la demande mondiale...

    lundi 17 juin 2019 à 22:03

    Le pétrole baisse, confusion sur une prochaine réunion de l…

    New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi dans un marché surveillant la difficile organisation d'une réunion de l'Organisation des pays...

    lundi 17 juin 2019 à 14:26

    Frets maritimes: les frets secs reculent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont reculé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers ont divergé.

    lundi 17 juin 2019 à 12:43

    Le pétrole baisse un peu sur fond de tensions commerciales

    Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu lundi en cours d'échanges européens dans un marché partagé entre les conflits commerciaux qui...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite