Menu
A+ A A-

Le pétrole a rapporté plus de 700 milliards de dollars à l'Irak depuis 2005

petrole IrakBagdad: Le pétrole, unique source de devises de l'Irak, a rapporté depuis 2005 plus de 700 milliards de dollars à ce pays, selon la Banque centrale irakienne.
"Entre 2005 et 2017, le ministère des Finances a encaissé 706,23 milliards de dollars (600 milliards d'euros) en devises" issus du pétrole, indique-t-elle dans un communiqué.

"Un total de 703,11 milliards de dollars, soit 99,5% de ce montant, a été dépensé" dans un pays dont les finances sont grevées depuis plusieurs années par l'effort de guerre contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Une majorité de la population a ainsi le sentiment de ne pas avoir bénéficié des juteuses recettes pétrolières. L'Irak est en proie depuis plus de trois semaines à un mouvement de contestation de manifestants dénonçant la déliquescence des services publics et des infrastructures.

Ils protestent notamment contre les pénuries d'électricité et d'eau, notamment dans le sud agricole appauvri par la sècheresse.

Le mouvement, parti de Bassora, la province la plus riche en pétrole du pays et pourtant l'une des moins bien dotées en infrastructures, a fait jusqu'ici 14 morts.

L'une de ses principales revendications est la lutte contre la corruption et les manifestants réclament que les prévaricateurs rendent des comptes pour les milliards de dollars disparus dans le 12e pays le plus corrompu au monde selon les classements internationaux.

En tout, selon le Parlement, en quinze ans, l'équivalent de 194 milliards d'euros d'argent public sont partis en fumée via des sociétés écrans, soit près de trois fois le budget de l'État et même plus que le Produit intérieur brut (PIB) de l'Irak.

En publiant ces chiffres, la Banque centrale assure chercher à "éclaircir tous les doutes", notamment après "des déclarations confuses à partir d'informations imprécises qui souillent la réputation de l'Irak".

Bagdad, deuxième producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) avec près de 4,5 millions de barils par jour, plaide régulièrement pour une hausse des cours du brut afin de pouvoir renflouer son budget.

L'OPEP a avalisé fin juin avec la Russie et ses autres partenaires le principe d'une hausse de production.


(c) AFP

Commenter Le pétrole a rapporté plus de 700 milliards de dollars à l'Irak depuis 2005



    Communauté prix du baril


    Le pétrole en Irak

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Irak

    lundi 10 juillet 2023

    Coup d'envoi avec TotalEnergies d'un mégaprojet de 10 millia…

    Bagdad: L'Irak a signé lundi avec TotalEnergies les accords d'un mégaprojet de 10 milliards de dollars visant notamment à exploiter le gaz...

    mercredi 03 mai 2023

    L'Irak se veut optimiste sur une reprise des exportations de…

    Bagdad: Le ministre du Pétrole irakien a espéré mercredi parvenir prochainement à un accord permettant une reprise des exportations de brut vers...

    dimanche 02 avril 2023

    Alger, Bagdad et les géants pétroliers du Golfe coupent la p…

    Ryad: L'Irak, l'Algérie, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Oman et le Koweït ont annoncé dimanche une réduction dès mai de leur...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 27 novembre 2023 à 21:35

    Le pétrole baisse et la pression monte sur l'Opep+

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en repli, lundi, sur un marché qui doute de la capacité de l'Organisation...

    lundi 27 novembre 2023 à 16:00

    ⛽️ Les prix des carburants baissent, l'essence à son plus ba…

    Paris: Les prix des carburants reculaient la semaine dernière, le diesel et l'essence passaient sous le seuil de 1,80€ le litre. Pour sa...

    lundi 27 novembre 2023 à 12:00

    Le pétrole baisse avant la réunion de l'Opep+, le marché dan…

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, la trêve humanitaire entre Israël et le Hamas calmant les cours...

    vendredi 24 novembre 2023 à 21:55

    Le pétrole se replie, le marché doute d'un développement maj…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont lâché du lest, vendredi, sur un marché peu fréquenté, qui ne croit plus à...

    vendredi 24 novembre 2023 à 12:10

    Le pétrole stable, le marché digère le report de la réunion …

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi, le marché attribuant le report de la réunion ministérielle de l'Opep+ à des désaccords...

    jeudi 23 novembre 2023 à 16:45

    Le pétrole toujours plombé par le report de la réunion de l…

    New York: Les prix du pétrole accéléraient leurs pertes jeudi, lestés par report de la réunion de l'alliance OPEP+, alimentant les rumeurs...

    jeudi 23 novembre 2023 à 12:00

    Le pétrole encore plombé par le report de la réunion de l'Op…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur baisse jeudi après le report de la réunion de l'alliance Opep+, alimentant les rumeurs de...

    jeudi 23 novembre 2023 à 11:00

    📉 En octobre 2023, le prix du pétrole reflue légèrement

    En octobre 2023, le prix du pétrole en euros reflue légèrement (‑2,3 % sur un mois après +11,0 % en septembre).

    mercredi 22 novembre 2023 à 21:40

    Le pétrole limite ses pertes, le marché relativise le report…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont limité leurs pertes, mercredi, après avoir initialement décroché suite au report de la réunion...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite