Menu
RSS
A+ A A-

Brésil: de deux conflits sur le carburant à la démission du patron de Petrobras

prix du petrole rio de janeiroRio de janeiro: La démission du patron du groupe brésilien Petrobras vendredi intervient après deux mouvements sociaux contre le prix du carburant, dont le premier a paralysé le Brésil pendant près de dix jours.

Grève des routiers


Le 21 mai, les routiers entament une grève d'ampleur, protestant contre une hausse des prix du diesel due à une augmentation récente des cours du pétrole et à une nouvelle politique tarifaire de la compagnie d'Etat PetroBras.

Ils bloquent de nombreuses voies de circulation dans un pays pratiquement dépourvu de réseau ferroviaire, provoquant des problèmes d'approvisionnement en carburant et perturbent le fonctionnement des aéroports ou l'acheminement des exportations.

Le 23 mai, PetroBras annonce une baisse de 10% du prix du diesel pendant 15 jours, dans un geste d'apaisement.

Paralysie


Le 24 mai, alors que le pays est au bord de la paralysie avec des routes bloquées dans 24 Etats sur 27, le gouvernement annonce un accord pour une suspension du mouvement pendant deux semaines.

Mais le lendemain, malgré la trêve, l'industrie automobile est à l'arrêt et des vols sont annulés à l'aéroport de Brasilia, faute de kérosène. La population subit des pénuries alimentaires et des hausses de prix.

Sao Paolo décrète l'état d'urgence et le président Michel Temer annonce à la télévision avoir ordonné la levée des centaines de barrages par l'armée.

Le 27 mai, au septième jour de grève, Temer cède aux camionneurs, accordant une baisse significative du prix du diesel, qui sera gelé pendant 60 jours. Les principaux représentants des routiers se disent prêts à lever les barrages.

Le secteur pétrolier à son tour en grève


Le 29 mai, alors que la grève des routiers donne des signes d'essoufflement, le principal syndicat du secteur pétrolier annonce à son tour un mouvement social de 72 heures, à compter du lendemain.

Il réclame une réduction des prix des carburants et du gaz de ville, la fin de la politique de vente d'actifs de PetroBras et la démission son président Pedro Parente.

Le 31 mai, les salariés du secteur pétrolier renoncent à leur mouvement après une décision de justice le déclarant illégal. Mais ils menacent d'appeler à des arrêts de travail d'une durée indéterminée.

Démission du patron de PetroBras


Le 1er juin, le patron de PetroBras, nommé en 2016 pour redorer le blason du groupe après un gigantesque scandale de corruption, démissionne sous la pression. PetroBras a perdu 40% de sa capitalisation boursière ces deux dernières semaines.


(c) AFP

La Compagnie pétrolière Brésilienne PetroBras

Petrobras: le président brésilien favorable à Monteiro comme nouveau PDG

samedi 02 juin 2018

Brasilia: Le président brésilien Michel Temer s'est dit favorable à ce que le directeur financier et président intérimaire de Petrobras, Ivan Monteiro, prenne la tête du groupe pétrolier après la démission de Pedro Parente, fragilisé par des grèves des transporteurs...


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière PetroBras

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 juin 2018 à 18:23

Opep: l'Iran est "prêt à un accord" (ministre iran…

Vienne: L'Iran ne s'oppose plus à un accord avec les autres pays de l'Opep, a affirmé jeudi son ministre du pétrole, à...

jeudi 21 juin 2018 à 16:27

Le pétrole baisse alors que des solutions de compromis émerg…

Londres: Les prix du pétrole baissaient significativement jeudi en cours d'échanges européens, alors que le marché entrevoit de plus en plus une...

jeudi 21 juin 2018 à 13:12

L'Arabie saoudite dit chercher une solution "acceptable…

Vienne: L'Arabie saoudite souhaite parvenir à augmenter la production de l'Opep et de ses partenaires sans toutefois toucher aux objectifs fixés par...

jeudi 21 juin 2018 à 12:29

Le pétrole baisse alors qu'un accord se profile à Vienne

Londres: Les prix du pétrole baissaient significativement jeudi en cours d'échanges européens, alors que le marché entrevoit de plus en plus une...

jeudi 21 juin 2018 à 07:07

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient jeudi en Asie, plombés par les perspectives de voir l'Opep augmenter ses seuils de production.

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite