Menu
A+ A A-

Les ventes de produits pétroliers en baisse de 5% l'an dernier en Suisse

prix du petrole zurich (awp/ats)Zurich (awp/ats): Les ventes de produits pétroliers en Suisse ont diminué de 5% en 2016 à 10,06 millions de tonnes, en raison du recul pour le mazout.
Les seuls carburants ont augmenté en revanche de 0,9%, sous l'effet de la progression des ventes de kérosène et de diesel.Ce dernier a réalisé des ventes en hausse de 2,3% sur un an à 2,75 millions de tonnes, a indiqué mardi l'Union pétrolière (UP). Le kérosène, carburant utilisé pour les avions, a vu les siennes augmenter de 4,7% à 1,71 million de tonnes, avec des aéroports de Zurich et de Genève ayant inscrit des records de fréquentation.

Les ventes d'essence affichent de leur côté par contre une contraction de 3% à 2,44 millions de tonnes, note l'UP dans son commentaire. Pour mémoire, ce type de carburant est utilisé par environ six voitures de tourisme à moteur à explosion sur dix en Suisse.

La domination du diesel sur l'essence, en volume, s'explique par le fait que les véhicules utilitaires roulent aussi au diesel. Leur consommation vient donc s'ajouter à celle de voitures de tourisme diesel qui représentent près de 40% du parc automobile désormais.

Le scandale international des moteurs diesel truqués du constructeur allemand Volkswagen n'a pour l'heure pas d'effet, constate l'UP. L'organisation faîtière d'un secteur qui occupe 15'000 personnes en Suisse laisse ouvertes toutefois d'éventuelles conséquences cette année.

Dans le domaine du chauffage, les ventes de mazout (en fait les huiles de chauffage extra-légères) ont reculé 18,6% en 2016 en rythme annuel pour totaliser 2,58 millions de tonnes. La baisse s'explique par la nouvelle augmentation de la taxe CO2 sur les combustibles, augmentation survenue au 1er janvier 2016.

Les consommateurs ont acquis du coup massivement du mazout à fin 2015 pour contrer la hausse de prix, avant de diminuer leurs achats les mois suivants. Le phénomène s'est traduit par un recul significatif du taux de remplissage des citernes à 52,9% à fin 2016, contre 60,4% un an plus tôt.

Près de la moitié (47,4%) du parc immobilier suisse est chauffé au mazout, souligne l'UP. La part du mazout Eco pauvre en soufre s'est accrue l'an passé pour grimper de 5 à 40% de l'ensemble des ventes.

"Le pétrole est d'une importance capitale pour l'approvisionnement énergétique du pays", relève encore Roland Bilang, directeur de l'UP, cité dans le communiqué. Pour rappel, la branche n'engendre pas moins de 8% des recettes de la Confédération, pour un montant total de 5,61 milliards de francs.

(c) AFP

Commenter Les ventes de produits pétroliers en baisse de 5% l'an dernier en Suisse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 25 juin 2019 à 21:44

    Le pétrole hésite entre les tensions au Moyen-Orient et la p…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé mardi, entre les craintes liées aux tensions élevées au Moyen-Orient...

    mardi 25 juin 2019 à 12:27

    Le pétrole fait du surplace avant le G20 et l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau mardi sans effacer les gains de la semaine précédente dans un marché attentiste face...

    mardi 25 juin 2019 à 06:35

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse en raison de prises de bénéfice après la forte hausse des derniers...

    lundi 24 juin 2019 à 21:27

    Les prix du pétrole divergent: tensions dans le Golfe, inter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé lundi, hésitant entre les tensions entre les Etats-Unis et l'Iran...

    lundi 24 juin 2019 à 16:30

    Les prix du pétrole divergent, hésitations russes et tension…

    Londres: Les cours du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens, hésitant entre la prudence du ministre russe de l'Energie sur l'avenir...

    lundi 24 juin 2019 à 12:14

    Le pétrole monte, de nouvelles sanctions américaines contre …

    Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, continuant d'être soutenus par les tensions dans le Golfe alors...

    lundi 24 juin 2019 à 12:02

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers montent

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont grimpé la semaine dernière.

    lundi 24 juin 2019 à 05:42

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, subissant toujours les effets de l'instabilité dans le Golfe...

    samedi 22 juin 2019 à 10:14

    En Angola, grand ménage dans le pétrole pour relancer la pro…

    Luanda: La production de pétrole en Angola a chuté en 2018 à son plus bas niveau en dix ans. Mais le président...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 21 juin 2019 Les cours du pétrole montaient encore vendredi alors que le président américain Donald Trump a affirmé avoir annulé au dernier moment des frappes contre l'Iran. Vers 14h00 GMT le baril de Brent était en hausse de un dollar tandis que le WTI gagnait 27 cents.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite