Menu
A+ A A-

Irak: nouvelles manifestations dans la ville pétrolière de Bassora

prix du petrole bassora (irak)Bassora (irak): Des milliers de manifestants ont de nouveau convergé jeudi devant le siège du gouvernorat de Bassora afin de déposer des bougies pour les sept manifestants tués depuis mardi dans cette ville pétrolière du sud irakien secouée par un mouvement de contestation.
De la fumée et des flammes s'échappaient du bâtiment jeudi soir, ont constaté des correspondants de l'AFP sans qu'il ne puisse être établi de manière claire si des cocktails molotov avaient été lancés comme les nuits précédentes où s'il s'agissait d'une reprise du feu de la veille.

Les forces de l'ordre, déployées massivement dans la zone, ont encadré les manifestants, mais aucun incident n'a été rapporté, selon des correspondants de l'AFP. Certains policiers et soldats ont également déposé des bougies en mémoire des manifestants tués.

Le complexe abritant le gouvernorat, encerclé de blocs de béton, est devenu pour les manifestants le symbole de la corruption et de l'incapacité de l'Etat à assurer les services de base dans cette région côtière pourtant riche en pétrole.

Durant les nuits précédentes, des manifestants ont jeté des cocktails Molotov et des bâtons incendiaires sur le bâtiment et les pompiers avaient semblé avoir éteint l'incendie jeudi dans la journée. Mais les flammes sont reparties jeudi soir et des annexes du siège des autorités provinciales ont été entièrement ravagées.

Jeudi à la mi-journée, alors que les manifestations ont jusqu'ici débuté dans l'après-midi pour se poursuivre jusque tard dans la nuit, les autorités à Bagdad ont annoncé un couvre-feu. Mais quelques minutes avant son entrée en vigueur, les autorités à Bassora ont refusé de l'imposer.

Au moins 22 personnes ont été tuées depuis le début le 8 juillet à Bassora de manifestations qui avaient ensuite gagné le sud de l'Irak.

Ce mouvement dénonce pêle-mêle les services publics déficients, la pénurie chronique d'électricité et d'eau, le chômage endémique, mais aussi l'impéritie de l'Etat et des hommes politiques.

Mardi et mercredi, sept manifestants ont été tués près du siège du gouvernorat de Bassora.

Les défenseurs des droits de l'homme ont accusé les forces de l'ordre pour ces décès, tandis que les autorités pointent du doigt des "vandales" infiltrés parmi les manifestants et assurent avoir ordonné aux troupes de ne pas tirer à balles réelles.

"Les gens manifestent et le gouvernement s'en fiche, il les traite de vandales. Personne n'est un vandale, les gens en ont marre, alors ils lancent des pierres et ils brûlent des pneus, parce que personne ne leur répond", s'emporte Ali Saad, 25 ans, rencontré par l'AFPTV aux abords du bâtiment où les rues sont encore jonchées de débris.

Pour Ahmed Kazem, "l'Etat doit répondre aux demandes des manifestants pour que la situation ne dégénère pas". Ce qu'il faut, énumère cet Irakien de 42 ans, ce sont "des services publics, de l'eau, de l'électricité, des emplois", dans la région la plus riche en hydrocarbures d'Irak et pourtant l'une des moins bien dotées en infrastructures.


(c) AFP

Commenter Irak: nouvelles manifestations dans la ville pétrolière de Bassora


    Le pétrole en Irak

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Irak

    vendredi 16 novembre 2018

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    jeudi 01 novembre 2018

    Irak: 8,55 milliards de dollars de recettes pétrolières, pre…

    Bagdad: Les recettes pétrolières de l'Irak ont atteint en octobre 8,55 milliards de dollars (7,52 milliards d'euros), soit presque le double par...

    lundi 01 octobre 2018

    Recettes pétrolières record pour l'Irak en septembre

    Bagdad: Les recettes pétrolières de l'Irak ont atteint en septembre un niveau record, à plus de 7,9 milliards de dollars, a indiqué...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite