Menu
A+ A A-

Le pétrole recule après un rapport mitigé sur les stocks américains

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi après la diffusion d'un rapport contrasté sur le niveau des réserves de produits pétroliers aux Etats-Unis.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a cédé 77 cents pour terminer à 76,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance a perdu 95 cents pour clôturer à 67,77 dollars.

Selon le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine de l'Energie (EIA), les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont reculé davantage que prévu la semaine dernière.

Mais parallèlement, les réserves d'essence et de produits distillés comme le fioul et le gaz de chauffage ont progressé plus qu'attendu par les analystes.

"Les raffineries continuent à fonctionner à un rythme bien plus élevé qu'habituellement à cette période de l'année, alors même que le pic de la saison estivale (pendant laquelle les Américains consomment beaucoup d'essence) est passé", a remarqué Andrew Lebow, de Commodity Research Group.

"Elles vont bien finir par freiner leur activité puisqu'elles vont être obligées d'effectuer des travaux de maintenance en septembre et en octobre", a-t-il noté. "Mais en attendant, elles profitent des marges élevées puisque le brut extrait en abondance des champs de schistes dans le bassin permien ou ailleurs aux États-Unis reste peu coûteux et que le baril transformé se vend assez cher", a souligné le spécialiste.

Par ailleurs, les raffineries américaines "ont bénéficié ces derniers mois des problèmes rencontrés dans d'autres pays, au Venezuela bien sûr, mais aussi dans certaines raffineries au Mexique ou au Brésil", a souligné Robbie Fraser de Schneider Electric.

Le recul des prix du pétrole jeudi a aussi coïncidé avec un regain de vigueur du dollar. Une telle évolution tend à rendre plus chers, et donc moins attractifs, les barils de brut qui sont vendus dans la devise américaine.

Les marchés préféraient également rester prudents "alors que les conflits commerciaux pourraient connaître une escalade entre la Chine et les États-Unis", ont commenté les analystes de Commerzbank.

L'administration américaine a déjà prévenu qu'une nouvelle vague de taxes de 25% portant sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises pourrait intervenir en septembre.

Si ces mesures devaient affecter durablement l'économie chinoise, cela affecterait la demande en brut du pays.


(c) AFP

Commenter Le pétrole recule après un rapport mitigé sur les stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 24 août 2019 à 12:19

    Le pétrolier iranien parti de Gibraltar se dirige vers la Tu…

    Athènes: Le pétrolier iranien qui avait été immobilisé pendant cinq semaines au large de Gibraltar sur des soupçons de transport du pétrole...

    vendredi 23 août 2019 à 21:27

    Le pétrole chute après la réponse de Trump à Pékin

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi, lestés par la promesse d'une réponse musclée de Donald Trump...

    vendredi 23 août 2019 à 15:29

    Le pétrole chute après l'annonce de nouveaux droits de douan…

    Londres: Les prix du pétrole chutaient vendredi en cours d'échanges européens, après l'annonce par la Chine que le pays allait imposer de...

    vendredi 23 août 2019 à 11:33

    Le pétrole baisse légèrement face aux incertitudes économiqu…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, dans un contexte économique mondial toujours incertain, et en attendant...

    jeudi 22 août 2019 à 21:40

    Le pétrole baisse après un indice économique décevant et ava…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi, pénalisés par des indicateurs décevants aux Etats-Unis et avant un...

    jeudi 22 août 2019 à 18:02

    Le pétrole baisse, miné par un indice décevant et l'inversio…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient jeudi en cours d'échanges européens, pénalisés par des indices PMI décevants aux Etats-Unis et une nouvelle...

    jeudi 22 août 2019 à 11:49

    Le pétrole monte légèrement au lendemain des stocks américai…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens, au lendemain de la publication d'une baisse des stocks de...

    mercredi 21 août 2019 à 21:44

    Le pétrole hésite à la clôture après un rapport sur les stoc…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé mercredi après la publication d'un rapport hebdomadaire faisant état d'une...

    mercredi 21 août 2019 à 17:41

    USA: les stocks de pétrole brut reculent après deux semaines…

    New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé aux Etats-Unis après deux semaines de hausse, tandis que les réserves de produits...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 30 juillet 2019 La chute des exportations de pétrole de l'Iran sont tombées en juillet à un plus bas de 100.000 barils par jour.
    L'Iran, l'un des membres fondateurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a accentué la baisse de l'offre du cartel mais les cours du brut n'en ont pas moins reculé à environ 64 dollars actuellement contre un plus haut de 2019 à 75 dollars, sur fond d'inquiétudes sur la croissance mondiale et la demande.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite