Menu
A+ A A-

Marché hésitant, tiraillé entre la Chine, l'Iran et les stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché soutenu par les tensions en Iran et un assouplissement monétaire en Chine, mais toujours prudent, dans l'attente des stocks pétroliers américains face à un environnement économique morose.

Vers 11H40 GMT (12H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 110,11 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 71 cents par rapport à la clôture de mardi.

En revanche, dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 30 cents à 100,09 dollars.

Après avoir fortement grimpé sur les deux premiers jours de la semaine, les cours du baril reprenaient leur souffle, certains investisseurs pouvant être tentés d'engranger quelques bénéfices, même si les tensions géopolitiques persistantes qui avaient nettement soutenu le marché mardi restaient vives.

"Les prix se stabilisent, tiraillés entre un environnement macro-économique en berne et les risques grandissants autour de l'Iran, alors que les Européens discutent d'une éventuelle interdiction des importations iraniennes de brut, ce qui suscitera une réaction vive de Téhéran", soulignait Olivier Jakob, du cabinet suisse Petromatrix.

Signe de ces tensions, plusieurs dizaines de manifestants radicaux ont attaqué et saccagé mardi l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran, réagissant à un durcissement des sanctions occidentales contre l'Iran, soupçonné de travailler à la mise au point de l'arme atomique.

La situation de l'Iran est très surveillée par les opérateurs car le pays, deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), contrôle également le détroit stratégique d'Ormuz, par lequel transite près de 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

Le marché du pétrole était par ailleurs soutenu mercredi par la décision de la Banque centrale chinoise d'abaisser les niveaux de réserves obligatoires des banques, afin de leur permettra de prêter davantage et de stimuler l'activité économique du pays -- la Chine est le deuxième consommateur mondial de brut.

Cependant, "les chiffres de l'Institut américain du Pétrole (API) pèsent sensiblement sur les prix", soulignaient les analystes de Commerzbank.

L'API, une fédération professionnelle, a estimé mardi soir que les stocks de brut aux Etats-Unis avaient bondi de 3,4 millions de barils la semaine dernière, en raison d'importations plus importantes.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les chiffres officiels du Département américain de l'Energie (DoE) devraient toutefois faire état d'une baisse légère 500.000 barils des réserves américains de brut sur la semaine achevée le 25 novembre.

Ils attendent par ailleurs une hausse de 1,3 million de barils des stocks d'essence, et un recul de 1,1 million de barils des réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) -- dont le niveau est très surveillé à l'approche de la période hivernale.

jq



(AWP / 30.11.2011 13h19)


Commenter Marché hésitant, tiraillé entre la Chine, l'Iran et les stocks US


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    dimanche 04 novembre 2018

    Sanctions contre l'Iran: le marché pétrolier sur le qui-vive…

    Londres: Avec ses sanctions contre les importateurs de pétrole iranien, Washington pourrait faire basculer un marché à l'équilibre précaire et provoquer une...

    vendredi 02 novembre 2018

    Pétrole iranien : la Turquie parmi les pays bénéficiant d'un…

    Ankara: La Turquie fait partie des pays bénéficiant d'une dérogation des Etats-Unis lui permettant de continuer à importer du pétrole iranien en...

    Le pétrole en Chine

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

    lundi 05 novembre 2018

    Sanctions américaines: Chine, Inde et Japon autorisés à ache…

    Washington: Les Etats-Unis ont autorisé huit pays, parmi lesquels la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud et l'Italie, à continuer...

    mercredi 31 octobre 2018

    Chine: la hausse du brut profite aux géants pétroliers

    Pékin: La hausse des prix du brut a profité au troisième trimestre aux géants chinois du secteur pétrolier, Sinopec et surtout PetroChina...

    jeudi 19 juillet 2018

    Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

    Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 21:50

    Le pétrole poursuit sa convalescence malgré un bond des stoc…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, poursuivant leur timide rebond entamé la veille après une série de plongeons...

    jeudi 15 novembre 2018 à 17:45

    USA: la production record de pétrole brut tire les stocks à …

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté bien plus que prévu la semaine dernière, tirés notamment par une...

    jeudi 15 novembre 2018 à 16:20

    Le pétrole remonte encore mais les craintes de surabondance …

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens pour la deuxième séance consécutive sans parvenir à effacer les pertes...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite