Menu
A+ A A-

Asie: le brut mitigé malgré l'action concertée des banques centrales

prix-du-petrole Singapour Singapour : Les prix du pétrole étaient mitigés jeudi dans les premiers échanges en Asie, en petite hausse à New York mais se repliant à Londres, le marché restant prudent face à la crise dans la zone euro malgré l'action concertée des principales banques centrales mondiales.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier s'appréciait de 22 cents, à 100,58 dollars sur le New York Mercantile Exchange, et le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance cédait 19 cents, à 110,33 USD sur l'Intercontinental Exchange de Londres.

"Le marché pétrolier est assez actif ce matin en raison d'une conjonction de nouvelles très positives" qui compensent la hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis, notait Victor Shum, du cabinet de consultants Purvin and Gertz à Singapour.

L'annonce d'une action coordonnée des grandes banques centrales mondiales pour donner de l'oxygène au secteur financier de la zone euro "affecte positivement les marchés d'actions asiatiques qui influent à leur tour sur le marché pétrolier", a-t-il indiqué.

Les investisseurs ont également été rassérénés par le regain des embauches du secteur privé aux Etats-Unis en novembre, et la décision de la Chine d'abaisser les réserves obligatoires de ses banques pour leur permettre de prêter davantage et de stimuler l'activité économique du pays.

Les Bourses asiatiques ont ouvert en forte hausse jeudi, dans le sillage de Wall Street et des places européennes qui avaient clôturé dans l'euphorie mercredi soir, après l'annonce des grandes banques centrales.

La Banque centrale européenne (BCE), la Réserve fédérale américaine (Fed), la Banque du Canada, la Banque d'Angleterre, la Banque du Japon et la Banque nationale suisse ont notamment convenu de faciliter et étendre jusqu'en février 2013 les échange de devises (swap) entre elles.

Certaines ont également décidé de poursuivre leurs opérations de refinancement sur trois mois jusqu'à nouvel ordre.

La BCE va ainsi pouvoir fournir des yens, des francs suisses ou des dollars canadiens aux établissements financiers de la zone euro, en plus des dollars, qui manquent cruellement de ces devises.

Mais le répit pourrait être de courte durée et les analystes demeurent prudents quant à la capacité de la zone euro d'enrayer la contagion de la crise de la dette souveraine.

D'autre part, les signes d'essoufflement se multiplient en Chine, où la production manufacturière a reculé en novembre pour la première fois depuis mars 2009.

Mercredi, le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier avait terminé à 100,36 dollars sur le New York Mercantile Exchange, en hausse de 57 cents par rapport à la veille.

A Londres en revanche, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord a cédé 30 cents à 110,52 dollars.

rp



(AWP / 01.12.2011 06h31)


Commenter Asie: le brut mitigé malgré l'action concertée des banques centrales


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite