Menu
A+ A A-

L'Arabie saoudite envisage d'abandonner le dollar pour ses ventes de pétrole à la Chine

Pétrole en Arabie SaouditeRyad: Selon un rapport exclusif du Wall Street Journal, l'Arabie saoudite et la Chine discutent actuellement de la fixation du prix de certaines exportations de pétrole saoudien directement en yuan. La Chine cherche activement à détrôner le dollar en tant que monnaie de réserve mondiale et ce dernier développement suggère que le pétrodollar est désormais menacé.
L'un des piliers de ces 40 dernières années, et la poutre qui a soutenu le statut de réserve du dollar, était un système financier mondial basé sur le pétrodollar. Dans ce monde, les producteurs de pétrole vendaient leurs barils aux États-Unis (ainsi qu'au reste du monde) contre des dollars, dont ils recyclaient ensuite le produit dans des actifs libellés en dollars et, tout en investissant sur des marchés libellés en dollars, soutenaient explicitement le dollar comme monnaie de réserve mondiale.

Tout cela soutenait le statut des États-Unis en tant que superpuissance financière incontestée du monde.
Cette époque touche à sa fin.

Un jour après que nous ayons rapporté que "le Royaume-Uni demande plus de pétrole aux Saoudiens alors même que Mohammed ben Salmane (MBS) invite Xi Jinping à Riyad pour renforcer les liens", le Wall Street Journal (WSJ) a publié un rapport retentissant, notant que "l'Arabie saoudite est en pourparlers actifs avec Pékin pour fixer le prix de certaines de ses ventes de pétrole à la Chine en yuan".

Une décision qui pourrait non seulement ébranler la domination du pétrodollar sur le marché mondial du pétrole - ce que Zoltan Pozsar a prédit dans sa dernière note - et marquer ainsi une nouvelle réorientation du premier exportateur mondial de brut vers l'Asie, mais aussi viser directement le cœur du système financier américain qui a profité du statut de réserve du dollar en imprimant autant de dollars que nécessaire pour financer les dépenses publiques au cours de la dernière décennie.

Selon le rapport, les pourparlers avec la Chine sur les contrats pétroliers au prix du yuan sont interrompus depuis six ans mais se sont accélérés cette année, les Saoudiens étant de plus en plus mécontents des engagements de sécurité pris par les États-Unis depuis des décennies pour défendre le royaume.

Les Saoudiens sont notamment mécontents du manque de soutien des États-Unis à leur intervention dans la guerre civile au Yémen et de la tentative de l'administration Biden de conclure un accord avec l'Iran sur son programme nucléaire. Des responsables saoudiens ont déclaré aussi avoir été choqués par le retrait précipité des États-Unis d'Afghanistan l'année dernière.

La Chine achète plus de 25 % du pétrole que l'Arabie saoudite exporte et si le prix était fixé en yuan, ces ventes renforceraient la position de la monnaie chinoise et l'amèneraient à devenir une monnaie de réserve mondiale pour le pétrole.

Comme l'admet le WSJ, le passage à un système de (pétroyuan) "constituerait un changement profond pour l'Arabie saoudite, qui devrait alors fixer le prix d'une partie de ses exportations de brut (environ 6,2 millions de barils par jour) autrement qu'en dollars".

La majorité des ventes mondiales de pétrole (environ 80 %) se font en dollars et les Saoudiens négocient le pétrole exclusivement en dollars depuis 1974, dans le cadre d'un accord avec l'administration Nixon qui comprenait des garanties de sécurité pour le royaume.

Il semble que les Saoudiens ne se soucient plus beaucoup des "garanties de sécurité" américaines et qu'ils fassent plutôt allégeance à la Chine.

Pour rappel, en mars 2018, la Chine a introduit des contrats pétroliers en yuan dans le cadre de ses efforts pour rendre sa monnaie négociable dans le monde entier, mais ils n'ont pas entamé la domination du dollar sur le marché pétrolier, en grande partie du au fait que le dollar est resté la monnaie de prédilection des exportateurs de pétrole.

Mais, comme M. Pozsar l'a également noté récemment, pour la Chine, l'utilisation du dollar est devenue un danger mis en évidence par les sanctions américaines contre l'Iran au sujet de son programme nucléaire et contre la Russie en réponse à son invasion de l'Ukraine.



Commenter L'Arabie saoudite envisage d'abandonner le dollar pour ses ventes de pétrole à la Chine


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    lundi 22 août 2022

    L'Opep+ a la capacité de réduire sa production à tout moment

    Ryad: Le ministre saoudien de l'Energie, Abdelaziz ben Salmane, a affirmé que l'Opep+ avait les moyens notamment de "réduire à tout moment...

    dimanche 31 juillet 2022

    Matières premières : Le PIB de l'Arabie saoudite continue de…

    Ryad: Le PIB de l'Arabie saoudite a augmenté de près de 12% au deuxième trimestre 2022, grâce à la hausse des prix...

    jeudi 28 juillet 2022

    Pétrole et Iran au menu du dîner entre Macron et "MBS…

    Paris: Emmanuel Macron rencontre ce jeudi soir à Paris le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, alors que les dirigeants occidentaux cherchent...

    Le pétrole en Chine

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Chine

    mardi 06 septembre 2022

    La Russie va exporter davantage vers l'Asie en cas de plafon…

    Vladivostok: La Russie va répondre au plafond sur le prix de son pétrole en exportant davantage de brut vers l'Asie, a déclaré...

    lundi 29 août 2022

    Chine: les groupes pétroliers affichent des bénéfices record

    Pékin: Les géants chinois du pétrole Sinopec, PetroChina et Cnooc ont dégagé au premier semestre des bénéfices en forte hausse, galvanisés par...

    jeudi 28 juillet 2022

    Les prix du brut saoudien vers l'Asie pourraient atteindre d…

    Ryad: Le principal exportateur de pétrole, l'Arabie Saoudite, pourrait augmenter les prix du brut de septembre pour les clients en Asie pour...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 septembre 2022 à 21:59

    Le pétrole rebondit grâce à des incidents sur les gazoducs N…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi mardi, portés par la nouvelle de fuites sur les deux gazoducs européens Nord...

    mardi 27 septembre 2022 à 16:45

    La Russie suggère à l'OPEP+ de réduire sa production de pétr…

    Moscou:  La Russie est susceptible de proposer que l'OPEP+ réduise sa production de pétrole d'environ 1 million de barils par jour lors...

    mardi 27 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se reprend, crainte de réduction des quotas de l…

    Londres: Les prix du pétrole se redressaient mardi à l'approche de l'entrée en vigueur des sanctions européennes contre le brut russe et...

    mardi 27 septembre 2022 à 08:27

    Le pétrole se reprend après les plus bas atteints lundi

    Zurich: Les prix du pétrole se reprenaient mardi, après avoir chuté la veille. Pris dans la tourmente qui a frappé l'ensemble des...

    lundi 26 septembre 2022 à 21:31

    Nouvelle baisse du pétrole, le WTI au plus bas depuis début …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli lundi, pris dans la tourmente qui frappe l'ensemble des marchés, désormais...

    lundi 26 septembre 2022 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser

    Paris: Les prix des carburants Français continuaient de baisser la semaine passée, en particulier le diesel. Cette chute s'explique principalement par la réduction mise en...

    lundi 26 septembre 2022 à 12:17

    Le pétrole baisse, les craintes de récession de plus en plus…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient lundi leur déclin de la semaine passée à cause de perspectives économiques de plus en plus...

    vendredi 23 septembre 2022 à 21:42

    Le pétrole WTI clôture sous 80 dollars, une première depuis …

    Londres: Le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI), variété américaine de pétrole de référence, a clôturé vendredi sous 80 dollars...

    vendredi 23 septembre 2022 à 16:00

    🇩🇪 Les importations allemandes de pétrole ont augmenté de 13…

    Berlin: Le volume des importations allemandes de pétrole brut a augmenté de 13,5 % au cours des sept premiers mois de 2022...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite