Menu
RSS
A+ A A-

Tunisie: le site du groupe pétrolier Petrofac à nouveau à l'arrêt

prix du petrole tunisTunis: Le site du groupe pétrolier britannique Petrofac sur l'île de Kerkennah, en Tunisie, est à nouveau à l'arrêt à la suite de protestations sociales, malgré l'accord récemment négocié sur ce dossier sensible, a-t-on indiqué mardi de source officielle.
Malgré l'accord signé en septembre et les promesses de la société civile à Kerkennah, (des manifestants) ont barré la route aux camions à plusieurs reprises, a déclaré la ministre de l'Energie Héla Cheikhrouhou sur la radio privée Mosaïque FM.

Il faut que la Société civile traite la situation d'une manière responsable (...). De notre côté, nous souhaitons écouter ceux qui barrent la route aux camions et leurs nouvelles revendications, a-t-elle ajouté.

Mais on ne peut (mettre) tous les problèmes du pays sur le dos de cette société, a relevé Mme Cheikhrouhou.

Selon les médias locaux, les opérations de blocage autour des activités du champ de Chergui, sur l'île de Kerkennah, ont repris au début du mois. La nature exacte des revendications des protestataires n'est pas connue.

La ministre a confirmé que la société britannique avait en conséquence décidé de mettre l'ensemble du site à l'arrêt. De cette manière, on ne peut aider les sociétés implantées dans notre pays à travailler, a-t-elle déploré.

Contactée, la direction de Petrofac en Tunisie n'était pas joignable.

Après des mois d'un conflit social très suivi dans le pays, et d'une production à l'arrêt total, un accord avait été signé en septembre, sous l'égide du nouveau gouvernement d'union.

Il prévoyait un programme d'embauches des protestataires sur trois ans, la création d'une société pour le développement de Kerkennah (...) et la reprise de la production, selon le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi.

La société britannique est le principal employeur sur l'île de Kerkennah, située dans le centre-est du pays, au large de Sfax.

La crise a éclaté en début d'année à l'arrêt d'un programme temporaire créé après la révolution de 2011, en grande partie financé par Petrofac au nom de la responsabilité sociale des entreprises.

Des diplômés chômeurs avaient à cette époque été employés dans des institutions publiques et rémunérés par des compagnies pétrolières par le biais de l'Etat, sans toutefois disposer de contrat, d'assurance ou de retraite.

Petrofac avait expliqué ne plus pouvoir continuer à financer ce programme, et appelé l'Etat tunisien à faire son travail.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 juillet 2018 à 21:41

Le pétrole monte après une chute du nombre de puits américai…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi après un net recul du nombre de puits de pétrole actifs aux...

vendredi 20 juillet 2018 à 16:35

Le pétrole monte, rassuré par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite a affirmé la veille vouloir limiter sa...

vendredi 20 juillet 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite assure ne pas vouloir …

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite a affirmé la veille vouloir limiter sa...

vendredi 20 juillet 2018 à 06:33

Le pétrole en hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse vendredi en Asie, après des déclarations jugées favorables de l'Arabie saoudite sur sa production...

jeudi 19 juillet 2018 à 21:59

Le pétrole, hésitant entre stocks et offre mondiale, finit e…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé jeudi, réagissant toujours à un recul des stocks américains de...

jeudi 19 juillet 2018 à 19:34

Moscou et Pékin refusent un arrêt des exportations de pétrol…

Nations unies: Les Etats-Unis ont échoué à obtenir jeudi de l'ONU l'arrêt de toute nouvelle exportation de pétrole cette année vers la Corée...

jeudi 19 juillet 2018 à 18:36

Norvège: fin de la grève dans le secteur pétrolier (patronat…

Oslo: La Fédération des armateurs norvégiens Rederiforbundet a annoncé jeudi un accord salarial avec un syndicat du secteur offshore, mettant ainsi fin...

jeudi 19 juillet 2018 à 16:31

Le pétrole repart à la hausse dans un marché volatile

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché volatile après des données hebdomadaires contrastées sur les...

jeudi 19 juillet 2018 à 15:05

Accords pétrolier et commercial Emirats/Chine avant une visi…

Dubaï: Les Émirats arabes unis et la Chine ont signé deux accords, l'un pétrolier et l'autre commercial, avant une visite jeudi soir...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite