Menu
A+ A A-

Irak: Gazprom extrait du pétrole de Badra malgré les tensions avec Bagdad

prix-du-petrole moscoumoscou: Le champ pétrolier de Badra, dans l'est irakien, a donné pour la première fois du brut, a annoncé jeudi l'opérateur russe du projet, Gazprom Neft, en délicatesse avec Bagdad en raison de ses activités au Kurdistan irakien.
Un puits test a été mis en marche fin décembre et un flux correspondant à 7.000 barils par jour a été enregistré, a précisé dans un communiqué la filiale pétrolière du géant public russe Gazprom.

Depuis le début du développement du projet il y a tout juste trois ans, le consortium mené par Gazprom Neft a accompli un travail important en établissant toutes les installations nécessaires pour une production à grande échelle, qui doit commencer dès cette année, s'est félicité Vadim Iakovlev, directeur général adjoint de Gazprom Neft, cité dans le communiqué.

La société russe, qui détient 30% du projet, a rappelé prévoir d'atteindre d'ici à 2017 une production de 170.000 barils par jour et maintenir la production à ce niveau pendant sept ans.

Gazprom avait remporté en 2009 l'exploitation de ce gisement mais a depuis signé des contrats avec la région autonome du Kurdistan irakien, ce qui a provoqué la colère de Bagdad.

Les autorités du Kurdistan et le pouvoir central irakien sont en désaccord notamment sur le partage des revenus.

En novembre 2012, le gouvernement irakien avait sommé Gazprom, comme d'autres compagnies étrangères, de choisir entre ses activités au Kurdistan et le reste du pays, ce qui n'a pas empêché le groupe russe de signer par la suite de nouveaux contrats dans cette région.

Il a notamment annoncé en février y prendre la tête du projet de Halabja, qui pourrait renfermer 100 millions de tonnes de pétrole.

Lors d'une visite à Moscou en juillet, le Premier ministre Nouri al-Maliki avait demandé à Gazprom de suspendre ses projets au Kurdistan, en attendant une nouvelle loi régulant l'extraction des hydrocarbures par les entreprises étrangères.

La question du partage des revenus tirés du pétrole produit au Kurdistan a provoqué récemment des tensions entre l'Irak et la Turquie, qui a commencé en janvier à importer du brut de la région autonome.

Le gouvernement irakien, qui tire 95% de ses revenus du pétrole, espère augmenter la production du pays à 9 millions de barils par jour en 2017, contre 2 à 2,5 millions de barils par jour en moyenne actuellement.

Une telle prévision, qui placerait l'Irak parmi les tout premiers producteurs d'or noir de la planète, est jugée bien trop ambitieuse par les principaux experts internationaux comme l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

gmo/lpt/lth

GAZPROM






Commenter Irak: Gazprom extrait du pétrole de Badra malgré les tensions avec Bagdad


    Le pétrole en Irak

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Irak

    mercredi 01 juillet 2020

    Pétrole: les exportations irakiennes au plus bas depuis des …

    Bagdad: L'Irak a exporté moins de 85 millions de barils de pétrole en juin, un plus bas depuis des années pour se...

    jeudi 02 avril 2020

    Son pétrole au plus bas, l'Irak voit la disette arriver

    Bagdad: Au niveau mondial, le pétrole connaît le pire plongeon trimestriel de son histoire et l'Irak, deuxième producteur d'or noir au monde...

    mercredi 08 janvier 2020

    Pas de perturbations dans les installations pétrolières irak…

    OPEP: La production irakienne de pétrole n'a subi aucune perturbation, a déclaré mercredi le secrétaire général de l'Opep après les frappes de...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 14 juillet 2020 à 14:34

    Pétrole: la production de l'Opep a de nouveau reculé en juin

    Paris: La production de l'Opep a de nouveau reculé au mois de juin, les pays membres du cartel continuant de faire bloc...

    mardi 14 juillet 2020 à 13:01

    Le pétrole sur la défensive avant une réunion de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole perdaient du terrain mardi, les investisseurs adoptant une position attentiste avant la réunion mercredi du Comité de...

    lundi 13 juillet 2020 à 21:24

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé lundi face à la perspective d'une hausse de la production des membres de...

    lundi 13 juillet 2020 à 14:09

    ⛽️ Les prix des carburants repartent en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France repartaient à la hausse la semaine dernière, selon des données officielles publiées ce jour. Pour sa part...

    lundi 13 juillet 2020 à 11:59

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi devant la perspective d'une hausse de la production des membres de l'Opep+ au...

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite