Menu
A+ A A-

Le brut grimpe, dopé par un regain des tensions autour de la Syrie

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole montaient jeudi en fin d'échanges européens, dopés par un regain de tensions autour de la Syrie, qui demande aux États-Unis de cesser leurs menaces avant de rendre ses armes chimiques.

Vers 16H10 GMT (18H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 112,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,42 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 1,39 dollar, à 108,95 dollars.

La Syrie ne remplira les conditions de l'initiative russe sur ses armes chimiques qu'à condition que les États-Unis cessent d'aider les rebelles et de menacer Damas, a déclaré le président Bachar al-Assad dans une interview jeudi à la télévision russe.

"C'est un processus bilatéral", a-t-il ajouté. "Quand nous verrons que les États-Unis veulent effectivement la stabilité dans la région, cesseront de menacer et de chercher à attaquer, et de livrer des armes aux terroristes, alors nous considèrerons que nous pouvons mener les processus jusqu'au bout et qu'il seront acceptables pour la Syrie".

Les prix du pétrole avaient reculé en début de semaine, suivant l'annonce de la proposition russe de placer les armes chimiques syriennes sous contrôle international - après avoir atteint des sommets en plusieurs mois ces deux dernières semaines en raison de la menace de frappes américaines.

La Syrie ne produit que quelques dizaines de milliers de barils de brut par jour mais les marchés craignent qu'une intervention militaire ne déstabilise l'ensemble du Moyen-Orient, qui représente 35% des exportations pétrolières mondiales.

Or le président américain Barack Obama a rappelé ces derniers jours qu'il n'écartait pas une action militaire, si la voie diplomatique devait échouer.

Par ailleurs, la situation en Libye continuait de soutenir les prix du brut à la hausse, expliquait Fawad Razaqzada, analyste chez GFT Markets.

Depuis plusieurs semaines, des terminaux pétroliers sont fermés en Libye, alors que le gouvernement est en conflit avec un groupe de gardes qu'il accuse de chercher à détourner du brut, ces derniers accusant à leur tour les autorités de vendre du pétrole de façon irrégulière.

La production du brut a par conséquent chuté à moins de 100'000 barils par jour, selon des responsables libyens, alors qu'elle s'établit hors période de conflit autour de 1,5 à 1,6 million de barils par jour.

Au niveau mondial cependant, l'offre de pétrole est toujours importante et progresse plus que la demande, relevaient des analystes.

La production pétrolière aux États-Unis a ainsi atteint la semaine dernière un plus haut en 24 ans, notaient les économistes de Commerzbank.

"L'approvisionnement est donc en train d'augmenter et s'il n'y a pas de progression coordonnée de la demande, les prix (du brut) devraient être mis sous pression bientôt", estimait M. Razaqzada.

De fait, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a averti jeudi qu'une poursuite de la chute des monnaies des pays émergents risquerait d'affecter la consommation d'or noir, tout en maintenant ses prévisions de croissance de la demande pétrolière en 2013 et 2014.

afp/rp



(AWP / 12.09.2013 18h40)


Commenter Le brut grimpe, dopé par un regain des tensions autour de la Syrie


    Le pétrole en Syrie

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Syrie

    dimanche 10 mai 2020

    Syrie: nouvelles coupes dans les subventions sur l'essence

    Damas: Les autorités syriennes ont adopté dimanche de nouvelles coupes dans les subventions sur l'essence, les mesures d'austérité se succédant dans le...

    jeudi 04 juillet 2019

    Un pétrolier en route vers la Syrie arraisonné à Gibraltar

    Londres: Un pétrolier soupçonné d'acheminer du brut en Syrie en violation des sanctions européennes a été arraisonné à Gibraltar, annoncent jeudi les...

    mardi 13 février 2018

    La Russie veut aider Damas à relancer sa production d'hydroc…

    Moscou: La Russie, principale alliée du régime syrien, compte aider Damas à relancer ses gisements d'hydrocarbures et à prospecter pour en exploiter...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 14 juillet 2020 à 14:34

    Pétrole: la production de l'Opep a de nouveau reculé en juin

    Paris: La production de l'Opep a de nouveau reculé au mois de juin, les pays membres du cartel continuant de faire bloc...

    mardi 14 juillet 2020 à 13:01

    Le pétrole sur la défensive avant une réunion de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole perdaient du terrain mardi, les investisseurs adoptant une position attentiste avant la réunion mercredi du Comité de...

    lundi 13 juillet 2020 à 21:24

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé lundi face à la perspective d'une hausse de la production des membres de...

    lundi 13 juillet 2020 à 14:09

    ⛽️ Les prix des carburants repartent en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France repartaient à la hausse la semaine dernière, selon des données officielles publiées ce jour. Pour sa part...

    lundi 13 juillet 2020 à 11:59

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi devant la perspective d'une hausse de la production des membres de l'Opep+ au...

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite