Menu
RSS
A+ A A-

Le brut progresse, dans un marché suspendu à la crise égyptienne

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole progressaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché préoccupé par les incertitudes grandissantes sur l'issue de la crise en Egypte, où le président Hosni Moubarak s'accroche au pouvoir, alimentant la fureur des manifestants.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, dont c'est le dernier jour de cotation, s'échangeait à 101,35 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, grimpant de 48 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 20 cents à 86,93 dollars, après avoir terminé stable la veille.

Les cours du baril "sont soutenus par l'attitude de Hosni Moubarak face au mouvement de contestation populaire", relevait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Le chef de l'Etat égyptien a indiqué jeudi soir qu'il refusait de lâcher le pouvoir, se contentant de déléguer des prérogatives au vice-président Omar Souleimane, un discours qui a provoqué la fureur parmi les centaines de milliers de manifestants égyptiens réclamant son départ immédiat.

L'annonce, vendredi, que l'armée égyptienne se portait garante des réformes promises par Hosni Moubarak, a été de même accueillie avec colère par les manifestants.

"Les Egyptiens sont peu susceptibles d'accepter cet état des choses, et le mouvement de contestation pourrait encore s'amplifier. Le risque sur les approvisionnements de pétrole et le risque de contagion (de la contestation) dans la région sont plus importants que jamais", estimait M. Petersson.

L'Egypte contrôle deux routes stratégiques pour l'acheminement du pétrole des pays du Golfe: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

"Sur le plus long terme, si l'opposition politique égyptienne obtient plus de libertés et de pouvoirs, on pourra s'attendre à d'autres types de crises politiques dans le pays, ce qui sera aussi un facteur de risque", ajoutait Filip Petersson.

Mais au-delà de l'Egypte, l'inquiétude est que les tensions s'étendent à d'autres producteurs clefs du Moyen-Orient, soulignaient les analystes de Commerzbank.

"Des rumeurs affirmant (jeudi) le décès du roi Abdallah d'Arabie saoudite, démenties immédiatement par la famille royale saoudienne, ont également aiguisé la sensibilité du marché" du pétrole, notaient-ils.

L'Arabie saoudite est le premier producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

La différence entre le WTI échangé à New York et le Brent coté à Londres, qui avait atteint jeudi un écart historique de 16 dollars, se réduisait quelque peu vendredi mais restait supérieur à 14 dollars, le marché new-yorkais pâtissant notamment de l'abondance des stocks de Cushing (Oklahoma, sud des Etats-Unis), principal centre de stockage du pays.

fah

(AWP/11 février 2011 12h35)

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite