Menu
A+ A A-

Maduro demande de l'aide à l'OPEP après les sanctions américaines

prix du petrole VenezuelaCaracas: Nicolas Maduro a demandé à l'OPEP de soutenir l'un de ses membres fondateurs - le Venezuela - contre les sanctions américaines sur l'industrie pétrolière du pays d'Amérique latine et de dénoncer la "dépossession sans scrupule" des avoirs vénézuéliens. Mais l'appel de Maduro est probablement tombé dans l'oreille d'un sourd.
À la fin du mois de janvier, les États-Unis ont imposé des sanctions à PDVSA pour "empêcher le détournement des avoirs du Venezuela par Maduro et préserver ces avoirs pour le peuple vénézuélien". La voie à suivre pour alléger les sanctions imposées à PDVSA passe par le transfert rapide du contrôle au président par intérim ou à un gouvernement élu démocratiquement, a déclaré le secrétaire au Trésor américain, Steven T. Mnuchin.

Les États-Unis et de nombreux pays européens ont reconnu Juan Guaidó comme président par intérim du Venezuela, tandis que Maduro est soutenu par la Russie, la Chine et la Turquie.

Les sanctions américaines bloquent tous les paiements sur les comptes PDVSA, et les acheteurs de brut vénézuélien sont tenus de déposer leurs paiements dans un compte séparé, auquel PDVSA n’a pas accès.

Dans une lettre adressée le 29 janvier au secrétaire général de l'OPEP, Mohammad Barkindo, que Reuters a vue, Maduro écrit :

"Notre pays espère recevoir la solidarité et le soutien total des pays membres de l'OPEP et de sa conférence ministérielle dans la lutte que nous menons actuellement contre l'intrusion illégale et arbitraire des États-Unis dans les affaires intérieures du Venezuela".

Je recherche «votre ferme soutien et votre collaboration pour dénoncer et affronter conjointement cette dépossession sans scrupule de… actifs importants de l'un des membres de l'OPEP», a écrit Maduro.

L’argument du leader socialiste dans sa quête du soutien de l’OPEP est que les sanctions auraient un impact sur le marché mondial du pétrole, ses prix et qu’elles représentent un risque pour les autres membres de l’entente.

Toutefois, selon une source de l'OPEP, l'entente aurait refusé de faire une déclaration officielle à ce sujet, car elle concernait la politique pétrolière et non la politique.

L’année dernière, lorsque l’Iran a demandé son soutien, l’OPEP n’a pas non plus formulé de commentaire formel sur les sanctions américaines à l’égard de l’Iran.


(c) Oil price - Traduction prixdubaril.com

Commenter Maduro demande de l'aide à l'OPEP après les sanctions américaines


    Le pétrole au Vénézuela

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Vénézuela

    vendredi 15 mars 2019

    La production de pétrole du Venezuela baisse régulièrement

    Washington: Le représentant spécial américain pour le Venezuela, Elliott Abrams, a déclaré vendredi que les exportations pétrolières vénézuéliennes diminuaient régulièrement, de l'ordre...

    vendredi 08 mars 2019

    Le Venezuela doit 8,7 milliards de dollars au géant pétrolie…

    Washington: Le Venezuela doit rembourser quelque 8,7 milliards de dollars au géant pétrolier américain ConocoPhillips en guise de compensation pour son expropriation...

    vendredi 01 mars 2019

    Maduro déménage le bureau européen de la compagnie pétrolièr…

    Moscou: Nicolas Maduro a ordonné le transfert du bureau européen de la société pétrolière de l'état du Venezuela PDVSA à Moscou, a...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 24 avril 2019 à 22:09

    Le pétrole hésite à la clôture, entre stocks américains et s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé mercredi, hésitant entre une hausse des stocks américains de brut...

    mercredi 24 avril 2019 à 12:21

    Le pétrole recule un peu avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les stocks américains...

    mercredi 24 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole se replie en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, les investisseurs attendant de savoir si l'Organisation des pays...

    mardi 23 avril 2019 à 21:52

    Le pétrole continue à monter avec les sanctions américaines …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur hausse mardi au lendemain d'une décision américaine de stopper les exemptions aux...

    mardi 23 avril 2019 à 12:58

    Le pétrole repousse ses sommets avec le durcissement des san…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient à leur plus hauts en près de six mois mardi en cours d'échanges européens, dopés par...

    mardi 23 avril 2019 à 06:54

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, portés par la perspective d'une contraction de l'offre du...

    mardi 23 avril 2019 à 06:43

    Les USA veulent réduire à néant les ventes de pétrole iranie…

    Washington: Donald Trump a décidé de ne pas renouveler les exemptions qui ont permis à huit pays de continuer à importer du...

    lundi 22 avril 2019 à 21:51

    Le pétrole bondit après la fin des exemptions aux sanctions …

    New York: Les cours du pétrole ont fini à leur plus haut depuis près de six mois lundi, dans le sillage de...

    lundi 22 avril 2019 à 16:46

    Pétrole: Arabie saoudite et d'autres compenseront la baisse …

    Washington: Le président américain Donald Trump, qui a mis fin aux exemptions permettant à huit pays l'achat de pétrole iranien, a assuré...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite