Menu
A+ A A-

Le pétrole monte à New York après un accident aux portes du golfe du Mexique

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole montaient lundi matin à New York, dans un marché craignant la fermeture prolongée d'un important couloir de navigation au Texas après l'accident d'une barge pétrolière et la formation d'une nappe de pétrole dans le golfe du Mexique.
Vers 13H25 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai s'appréciait de 66 cents, à 100,12 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le Houston Ship Channel, un important couloir de navigation du port de Houston a été fermé à la suite d'une collision survenue samedi entre une barge et un navire ce week-end. Cet accident a provoqué la fuite de quelque 168.000 gallons (635.000 litres) de mazout dans le golfe du Mexique, et des équipes de nettoyage tentent d'en venir à bout.

On espérait sa réouverture dès le début de la semaine mais il semble que la situation ne va pas être réglée aussi tôt qu'anticipé et que l'on devra attendre la fin de la semaine, ce que le marché est en train de prendre en compte, a expliqué Carl Larry, de Oil Outlook and Opinion.

Cela va retarder les navires qui vont tenter de rentrer aux Etats-Unis et des raffineries vont connaître des problèmes immédiats d'approvisionnement en brut, a-t-il continué.

D'ores et déja, 27 navires sont en attente pour pénétrer dans ce couloir et 34 pour en sortir, a précisé Bob Yawger, de Mizuho Securities, citant des chiffres des gardes-côtes américains.

Les opérateurs continuaient d'autre part à redouter l'impact sur le marché de brut d'une éventuelle escalade des tensions entre les Occidentaux et la Russie.

Les forces russes ont pris à l'aube une nouvelle base ukrainienne en Crimée, renforçant plus encore l'emprise de Moscou sur la péninsule, Kiev décidant par la suite de retirer ses troupes vers l'Ukraine continentale.

Les observateurs craignaient désormais que la Russie ne jette son dévolu sur l'est de l'Ukraine, le coeur industriel du pays.

La Russie, l'un des plus gros producteurs mondiaux d'hydrocarbures, fournit environ 30% des importations de gaz et de pétrole de l'Union européenne.

Un mauvais indicateur chinois, de mauvais augure pour la demande en or noir du deuxième consommateur mondial de brut limitait cependant la hausse des prix et pesait sur le Brent.

La production manufacturière en Chine a de nouveau reculé en mars, enregistrant sa plus forte contraction depuis huit mois, selon un indicateur provisoire publié lundi par la banque HSBC.






Commenter Le pétrole monte à New York après un accident aux portes du golfe du Mexique


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite