Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en baisse à New York, suspendu aux négociations sur la Syrie

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole new-yorkais évoluaient en baisse à l'ouverture vendredi, suite à des chiffres peu encourageants aux Etats-Unis sur les ventes au détail et les prix à la production dans un marché focalisé sur la Syrie.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, lâchait 1,13 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 107,47 dollars.

"Le brut se comporte à la Dr Jekyll et Mr Hyde: hier on a fini en hausse, aujourd'hui on vend", commente Matt Smith de Schneider Electric.

"L'attention sur le marché du pétrole reste concentrée sur l'évolution de la situation en Syrie", poursuit-il.

Les chefs de la diplomatie russe et américaine, Sergueï Lavrov et John Kerry, ont poursuivi leurs discussions sur le contrôle de l'arsenal chimique syrien à Genève vendredi, et ont rencontré l'émissaire spécial des Nations Unies pour la Syrie Lakhdar Brahimi.

John Kerry a précisé avoir convenu avec son homologue russe Sergueï Lavrov d'une nouvelle réunion à New York "autour du 28 septembre", en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU, pour essayer de fixer une date pour une conférence de paix sur la Syrie.

"Aujourd'hui, nous sommes dans la zone de pénombre entre la paix et la guerre et les marchés du pétrole vont bouger en fonction du sentiment d'un échec ou d'un succès des discussions de Genève", résume Phil Flynn, de Price Futures Group.

Aux Etats-Unis, des données économiques "faibles", selon Bart Melek, de TD Securities, continuaient à alimenter l'incertitude quant à la décision la semaine prochaine de la banque centrale américaine (Fed) sur l'avenir de ses mesures de soutien.

L'institut doit ainsi décider s'il souhaite ralentir ou non ses injections mensuelles de 85 milliards de dollars sous forme de rachats d'actifs, qui ont tendance à favoriser les achats d'actifs risqués, comme le pétrole.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont modestement progressé sur un mois en août (+0,2%), décevant les attentes des analystes, selon les chiffres publiés vendredi par le département du Commerce.

Par ailleurs, les prix à la production ont augmenté de 0,3% en août aux Etats-Unis, tirés par ceux de l'énergie, soit plus qu'attendu par les analystes.

afp/rp



(AWP / 13.09.2013 15h50)


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite