Menu
A+ A A-

Le brut en baisse à New York, suspendu aux négociations sur la Syrie

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole new-yorkais évoluaient en baisse à l'ouverture vendredi, suite à des chiffres peu encourageants aux Etats-Unis sur les ventes au détail et les prix à la production dans un marché focalisé sur la Syrie.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, lâchait 1,13 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 107,47 dollars.

"Le brut se comporte à la Dr Jekyll et Mr Hyde: hier on a fini en hausse, aujourd'hui on vend", commente Matt Smith de Schneider Electric.

"L'attention sur le marché du pétrole reste concentrée sur l'évolution de la situation en Syrie", poursuit-il.

Les chefs de la diplomatie russe et américaine, Sergueï Lavrov et John Kerry, ont poursuivi leurs discussions sur le contrôle de l'arsenal chimique syrien à Genève vendredi, et ont rencontré l'émissaire spécial des Nations Unies pour la Syrie Lakhdar Brahimi.

John Kerry a précisé avoir convenu avec son homologue russe Sergueï Lavrov d'une nouvelle réunion à New York "autour du 28 septembre", en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU, pour essayer de fixer une date pour une conférence de paix sur la Syrie.

"Aujourd'hui, nous sommes dans la zone de pénombre entre la paix et la guerre et les marchés du pétrole vont bouger en fonction du sentiment d'un échec ou d'un succès des discussions de Genève", résume Phil Flynn, de Price Futures Group.

Aux Etats-Unis, des données économiques "faibles", selon Bart Melek, de TD Securities, continuaient à alimenter l'incertitude quant à la décision la semaine prochaine de la banque centrale américaine (Fed) sur l'avenir de ses mesures de soutien.

L'institut doit ainsi décider s'il souhaite ralentir ou non ses injections mensuelles de 85 milliards de dollars sous forme de rachats d'actifs, qui ont tendance à favoriser les achats d'actifs risqués, comme le pétrole.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont modestement progressé sur un mois en août (+0,2%), décevant les attentes des analystes, selon les chiffres publiés vendredi par le département du Commerce.

Par ailleurs, les prix à la production ont augmenté de 0,3% en août aux Etats-Unis, tirés par ceux de l'énergie, soit plus qu'attendu par les analystes.

afp/rp



(AWP / 13.09.2013 15h50)


Commenter Le brut en baisse à New York, suspendu aux négociations sur la Syrie



    Communauté prix du baril


    Le pétrole en Syrie

    Voir toutes les nouvelles du pétrole en Syrie

    vendredi 24 septembre 2021

    Le Hezbollah libanais annonce l'arrivée d'une nouvelle carga…

    Le caire: Le Hezbollah libanais a annoncé l'arrivée jeudi soir d'une nouvelle cargaison de pétrole en provenance d'Iran dans le port syrien...

    dimanche 10 mai 2020

    Syrie: nouvelles coupes dans les subventions sur l'essence

    Damas: Les autorités syriennes ont adopté dimanche de nouvelles coupes dans les subventions sur l'essence, les mesures d'austérité se succédant dans le...

    jeudi 04 juillet 2019

    Un pétrolier en route vers la Syrie arraisonné à Gibraltar

    Londres: Un pétrolier soupçonné d'acheminer du brut en Syrie en violation des sanctions européennes a été arraisonné à Gibraltar, annoncent jeudi les...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite