Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit sa hausse, porté par les inquiétudes sur la Libye

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens, grimpant à de nouveaux sommets depuis début septembre 2008 à Londres et New York, portés par des inquiétudes sur l'approvisionnement d'or noir alimentées par une flambée de violence en Libye.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 107,28 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,54 dollar par rapport à la clôture de vendredi, après avoir atteint 108,57 dollars, un sommet depuis le 4 septembre 2008.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars, dont c'est le dernier jour de cotation, grimpait de 7,30 dollars à 93,50 dollars, après être monté à 94,49 dollars, son niveau le plus élevé depuis l'automne 2008.

"Les troubles en Libye poussent les cours du pétrole à de nouveaux sommets", observaient les analystes de Commerzbank, mettant en avant une accélération de la progression des prix même sur la place new yorkaise, dont les gains ont brièvement dépassé les 8 dollars pendant les échanges asiatiques.

La Libye est secouée depuis la fin de la semaine dernière par un mouvement de contestation populaire contre le régime de Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 42 ans, dont la répression sanglante a déjà fait plusieurs centaines de morts.

La Libye, membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), est le quatrième producteur de pétrole en Afrique, avec près de 1,8 million de barils par jour et possède des réserves évaluées à 42 milliards de barils.

Les courtiers achetaient massivement du Brent de la mer du Nord, car toute perturbation des approvisionnements au Moyen-Orient ou en Afrique du Nord affecterait en premier lieu le marché européen.

L'Opep a elle-même dit surveiller de près l'évolution de la situation en Libye, et est prête à réagir "si cela s'avérait nécessaire" pour éviter une flambée des prix, a indiqué mardi à Ryad le ministre du Pétrole des Emirats arabes unis.

Les cours du WTI coté à New York restaient pour leur part largement sous le seuil de 100 dollars, toujours pénalisés par une surabondance des stocks aux Etats-Unis, notamment des réserves, proches de la saturation, accumulées de Cushing (Oklahoma, sud), principal centre de stockage du pays.

Cependant, "si les troubles en Libye s'étendent au reste de la région, les prix du pétrole pourraient grimper à des niveaux records", prévenait Torbjorn Kjus, analyste chez DnB NOR.

Les cours pourraient même pulvériser les 147 dollars atteints à Londres et New York en juillet 2008, prévenait-il.

"L'Algérie, la Libye, l'Iran, l'Irak, le Koweït, le Qatar, les Emirats arabes unis, et l'Arabie saoudite exportent environ 20 millions de barils de pétrole par jour (soit un peu moins d'un quart de la demande mondiale, ndlr), alors il est tout naturel que le marché intègre dans les cours un risque grandissant d'une contagion des troubles", expliquait M. Kjus.

"Le marché se demande désormais qui sera le prochain si le colonel Kadhafi est chassé du pouvoir", observait M. Kjus.

fah

(AWP/22 février 2011 13h00)

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 21 juin 2018 à 12:29

Le pétrole baisse alors qu'un accord se profile à Vienne

Londres: Les prix du pétrole baissaient significativement jeudi en cours d'échanges européens, alors que le marché entrevoit de plus en plus une...

jeudi 21 juin 2018 à 07:07

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient jeudi en Asie, plombés par les perspectives de voir l'Opep augmenter ses seuils de production.

mercredi 20 juin 2018 à 22:32

Le pétrole lesté à Londres par l'Opep, porté à New York par …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a reculé mercredi à Londres alors qu'abondent les spéculations à l'approche d'un important sommet entre l'Organisation des...

mercredi 20 juin 2018 à 18:42

"La raison l'emportera" à l'Opep, selon l'Arabie s…

vienne: Le ministre de l'Energie saoudien s'est montré mercredi optimiste sur ses chances de convaincre l'Opep de revoir à la hausse ses...

mercredi 20 juin 2018 à 16:52

USA: les stocks de brut chutent, ceux de produits raffinés m…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont baissé deux fois plus fortement que prévu la semaine dernière, tandis que...

mercredi 20 juin 2018 à 16:29

Corruption au Nigeria: Eni et Shell cités comme "respon…

milan: Le procès des compagnies pétrolières Eni et Shell, pour corruption lors de l'attribution d'un contrat pour un bloc offshore au Nigeria...

mercredi 20 juin 2018 à 16:08

Le pétrole en hausse, l'Iran et l'Arabie saoudite jouent leu…

Londres: Les prix du pétrole se reprenaient mercredi en cours d'échanges européens, alors que l'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions...

mercredi 20 juin 2018 à 15:30

L'Iran et l'Arabie saoudite campent sur leurs positions avan…

Vienne: L'Arabie saoudite a plaidé mercredi en faveur d'une augmentation de la production de pétrole de l'Opep, avant une réunion du cartel...

mercredi 20 juin 2018 à 12:58

Pétrole: la Libye perd des milliards de dollars en raison de…

Tripoli: Le patron de la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) Mustafa Sanallah déplore, dans un entretien à l'AFP, des milliards de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite