Menu
A+ A A-

Le brut se replie à New York, incertitude liée à l'Egypte

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont fini en léger repli jeudi à New York, alors que les opérateurs attendaient d'en savoir plus sur l'évolution de la situation en Egypte, toujours très tendue.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 90,54 dollars, en recul de 32 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord a cédé 58 cents à 101,76 dollars, après avoir touché en début de journée 103,37 dollars, son plus haut niveau depuis le 26 septembre 2008.

"La situation en Egypte dégénère, mais pas tant que cela, donc le marché attend de voir", a commenté John Kilduff, d'Again Capital.

"Les images sont terribles, et les autres pays au Proche-Orient et en Afrique sont apparemment inquiets", a-t-il poursuivi. "L'incertitude apporte un soutien aux prix".

Des affrontements meurtriers ont eu lieu au Caire entre partisans et opposants du pouvoir en place. Le vice-président Omar Souleimane a proposé un dialogue aux islamistes, mais rejeté un départ immédiat du président Hosni Moubarak, soufflant le chaud et le froid sur le marché du pétrole.

L'Egypte n'est pas un gros producteur de brut, mais la pays abrite deux voies stratégiques acheminant le pétrole du Moyen-Orient, de la mer Rouge à la Méditerranée: le canal de Suez et l'oléoduc Suez-Méditerranée (Sumed).

Au Yémen, qui se trouve dans le prolongement du canal de Suez, des dizaines de milliers de partisans de l'opposition ont manifesté pour réclamer des réformes démocratiques.

En Algérie, le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé la levée de l'état d'urgence, en vigueur depuis 19 ans, "dans un très proche avenir".

"Il n'y a pas perturbation (de l'approvisionnement), et je ne pense pas qu'il y en aura, mais c'est une source d'inquiétude", a relevé Tom Bentz, de BNP Paribas.

Globalement, "c'est une journée en demi-teinte, avec le dollar qui progresse mais aussi de bons chiffres (hebdomadaires) sur l'emploi" aux Etats-Unis, a résumé M. Kilduff.

Les cours ont subi la pression de la progression de la monnaie américaine, qui rend le brut moins attractif pour les acheteurs munis d'autres devises.

Pour les analystes du cabinet IHS CERA, les prix pourraient encore progresser.

"Il est presque impossible que le système politique égyptien reste sur un statu quo", ont-ils estimé dans une note. "Il est difficile d'imaginer une solution rapide qui soulagerait l'anxiété du marché pétrolier".

"De tous les scénarios possibles, presque tous laissent le marché anxieux et incertain", ont-ils poursuivi. "Malgré tout, une forte hausse des prix au-delà des 100 dollars le baril devrait déclencher une réaction de l'Opep".

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole pourrait décider un relèvement de ses quotas de production pour enrayer l'envolée des prix.

rp

(AWP/04 février 2011 06h20)

Commenter Le brut se replie à New York, incertitude liée à l'Egypte


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:40

    Le pétrole continue de monter en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse en Asie vendredi après avoir dégringolé pendant un moment mais restaient sous pression du...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite