Menu
A+ A A-

Baisse accentuée, le marché s'interroge sur l'offre saoudienne

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur baisse vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché s'interrogeant sur la possibilité d'un accroissement de l'offre saoudienne, après le statu quo de l'Opep sur ses quotas de production.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en juillet s'établissait à 118,26 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, cédant 1,31 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Il était monté jusqu'à 120,07 dollars dans les échanges asiatiques, franchissant le seuil de 120 dollars pour la première fois depuis le 5 mai.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 2,54 dollars à 99,39 dollars.

Après deux séances de nette hausse au cours desquelles les prix du baril ont engrangé plus de 3 dollars, les prix pâtissaient des anticipations d'un accroissement sensible de la production de l'Arabie saoudite, premier exportateur mondiale de brut.

L'absence, mercredi, de consensus au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) pour modifier ses quotas de production, et ce statu quo forcé "a créé de la confusion et de l'incertitude pour le marché", rappelait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

"Mais l'Arabie Saoudite a envoyé quelques signes encourageants, indiquant qu'elle garantirait l'approvisionnement du marché, et comme promis, il apparaît qu'elle offrira davantage de brut à deux ou trois raffineurs asiatiques pour couvrir leur demande croissante", précisait-elle.

L'Arabie saoudite avait proposé mercredi lors d'une réunion de l'Opep à Vienne de relever les quotas du cartel, mais s'était heurtée à l'intransigeance de la moitié des Etats membres, emmenés par l'Iran et le Venezuela.

Selon les analystes de JPMorgan, le royaume saoudien devrait pomper 10 millions de barils par jour en juillet, une hausse de plus de 500.000 barils par jour par rapport à juin, dopée par une demande asiatique accrue.

Par ailleurs, le marché renouait avec la prudence en "l'absence d'indicateurs économiques ou sectoriels majeurs", ce qui pouvait ouvrir la voie à des prises de bénéfices, précisait Filip Petersson, de la banque suédoise SEB.

Les prix pâtissaient également de la remontée du dollar face à un euro pénalisé par l'enlisement de la crise de la dette souveraine grecque.

Les prix du baril étant libellés en dollars, une hausse du billet vert est de nature à peser sur le marché du pétrole, l'or noir devenant alors un placement moins attractif pour les investisseurs détenant des devises autres que le dollar.

"Jeudi a été un jour où la corrélation entre le pétrole et le dollar ne s'est pas vérifiée, avec une hausse à la fois du brut et du billet vert", observait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

"Cependant, si l'euro continue sa chute, nous pensons que la pression à la baisse (sur le pétrole) ne pourra être ignorée plus longtemps par le marché", expliquait-il.

Par ailleurs, l'écart de prix entre le baril de Brent échangé à Londres et le baril de "light sweet crude", ou WTI (West Texas Intermediate), plombé par l'abondance des stocks pétroliers américains, s'est encore creusé vendredi, atteignant plus de 19 dollars, un niveau record.



Commenter Baisse accentuée, le marché s'interroge sur l'offre saoudienne


    Le pétrole en Arabie Saoudite

    - Toutes les actualités du pétrole en Arabie Saoudite

    lundi 08 juin 2020

    L'Arabie saoudite met fin à l'accord de limitation de la pro…

    Ryad: L'Arabie saoudite va augmenter sa production du brut au mois de juillet afin d'atteindre son quota fixé par l'OPEP tout en...

    jeudi 21 mai 2020

    Koweït et Arabie saoudite cessent la production de pétrole d…

    Koweït: Le Koweït et l'Arabie saoudite ont décidé d'arrêter en juin l'extraction de pétrole dans une zone neutre partagée, alors que les...

    mardi 12 mai 2020

    Aramco: bénéfice net amputé d'un quart au 1er trimestre

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé mardi une baisse de 25% de son bénéfice net au premier trimestre en raison...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 14 juillet 2020 à 14:34

    Pétrole: la production de l'Opep a de nouveau reculé en juin

    Paris: La production de l'Opep a de nouveau reculé au mois de juin, les pays membres du cartel continuant de faire bloc...

    mardi 14 juillet 2020 à 13:01

    Le pétrole sur la défensive avant une réunion de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole perdaient du terrain mardi, les investisseurs adoptant une position attentiste avant la réunion mercredi du Comité de...

    lundi 13 juillet 2020 à 21:24

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont baissé lundi face à la perspective d'une hausse de la production des membres de...

    lundi 13 juillet 2020 à 14:09

    ⛽️ Les prix des carburants repartent en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service en France repartaient à la hausse la semaine dernière, selon des données officielles publiées ce jour. Pour sa part...

    lundi 13 juillet 2020 à 11:59

    Les cours du pétrole reculent face à une offre attendue en h…

    Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi devant la perspective d'une hausse de la production des membres de l'Opep+ au...

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite