Menu
A+ A A-

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités d'une grève

prix du petrole ParisParis: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour maintenir le socle de garanties de sa convention collective, remise en cause selon elle par la réforme du code du travail, décidera mercredi des modalités du mouvement, a-t-on appris vendredi de source syndicale.
"Nous n'avons eu aucune nouvelle de l'Ufip (Union française des industries pétrolières), ni du gouvernement" depuis lundi, a indiqué à l'AFP Emmanuel Lépine, secrétaire général de la FNIC-CGT.

"On avait dit qu'on passait dans une autre phase à partir de lundi. On réunira les syndicats" CGT de l'ensemble de la branche mercredi pour décider des "modalités de la grève et des arrêts d'installations", a-t-il ajouté. Le mouvement pourrait débuter dès jeudi, selon lui.

"On aura laissé plus d'une semaine et demie au gouvernement et au patronat", a souligné le responsable syndical. "Il ne faudra pas parler de prise d'otages", a-t-il ajouté.

Lundi, la FNIC-CGT avait réclamé "l'ouverture d'une négociation immédiate en présence du ministère du Travail", des syndicats et des employeurs de la branche, faute de quoi elle menaçait d'entrer "en grève (reconductible) à partir du lundi 23 octobre".

M. Lépine avait alors assuré à l'AFP que le secteur était "prêt", non seulement à des blocages de raffineries mais aussi "à l'arrêt de toutes les installations".

Sollicité lundi, le ministère du Travail n'a pas donné suite depuis.

Selon la FNIC-CGT, la convention collective pétrole, "elle-même socle des accords de groupe et d'entreprise, est touchée comme les autres" conventions collectives par les ordonnances modifiant le code du travail.

Parmi les dispositions qui pourraient être remises en cause selon la CGT, M. Lépine avait cité les garanties salariales qui assurent aux salariés du secteur "un salaire minimum conventionnel" avec "des primes d'ancienneté allant jusqu'à 20% du salaire de base" ou des "primes de quart allant jusqu'à 18%" la nuit et 13% le jour". Il avait aussi évoqué la possibilité de départ anticipé "pouvant aller jusqu'à quatre ans".

Enfin, M. Lépine avait insisté sur les "prérogatives des CHSCT, renforcées par trois accords de branche en 1995, 2003 et 2008 et qui ont contribué à une baisse des accidents et des catastrophes" dans ce secteur sensible. Le secteur pétrolier représente 30.000 emplois directs et environ 600.000 emplois indirects, selon l'Ufip.


(c) AFP

Commenter Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités d'une grève


    Le pétrole en France

    lundi 21 janvier 2019

    Les prix des carburants poursuivent leur hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

    lundi 14 janvier 2019

    Les prix des carburants repartent à la hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises sont repartis à la hausse la semaine dernière, une première depuis début...

    lundi 07 janvier 2019

    Les prix des carburants légèrement en baisse en France la se…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations services françaises ont encore très légèrement baissé la semaine dernière, selon des chiffres...

      Toutes les nouvelles du pétrole en France

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 23 janvier 2019 à 04:21

    Le pétrole stable en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, mercredi en Asie, au lendemain d'une baisse provoquée par un regain d'inquiétude quant à l'économie...

    mardi 22 janvier 2019 à 22:11

    Le pétrole pénalisé par les craintes sur la croissance mondi…

    New york: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mardi, fragilisés par les inquiétudes sur la croissance mondiale et de...

    mardi 22 janvier 2019 à 12:14

    Le pétrole recule avec les inquiétudes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, effaçant leur bond de la veille alors que les inquiétudes sur...

    mardi 22 janvier 2019 à 05:03

    Le pétrole recule en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, plombés par l'annonce d'un taux de croissance en Chine, la deuxième économie mondiale...

    lundi 21 janvier 2019 à 17:45

    Les prix des carburants poursuivent leur hausse en France

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

    lundi 21 janvier 2019 à 12:46

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers brut recul…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches comme ceux des pétroliers chargés de brut ont baissé la semaine dernière, tandis...

    lundi 21 janvier 2019 à 12:13

    Le pétrole hésite, la croissance chinoise s'essouffle

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient lundi en cours d'échanges européens, le rebond enregistré depuis le début de l'année s'essoufflant avec...

    lundi 21 janvier 2019 à 04:56

    Le pétrole à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, profitant de l'embellie boursière, mais les gains demeuraient limités...

    vendredi 18 janvier 2019 à 21:55

    Le pétrole aidé par l'espoir d'avancées dans les négociation…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse vendredi, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 22 janvier 2019 Chine Les raffineries chinoises ont traité en moyenne 12,07 millions de barils de pétrole brut par jour en 2018, en hausse de 6,8% par rapport à l’année précédente.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite