Menu
RSS
A+ A A-

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités d'une grève

prix du petrole ParisParis: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour maintenir le socle de garanties de sa convention collective, remise en cause selon elle par la réforme du code du travail, décidera mercredi des modalités du mouvement, a-t-on appris vendredi de source syndicale.
"Nous n'avons eu aucune nouvelle de l'Ufip (Union française des industries pétrolières), ni du gouvernement" depuis lundi, a indiqué à l'AFP Emmanuel Lépine, secrétaire général de la FNIC-CGT.

"On avait dit qu'on passait dans une autre phase à partir de lundi. On réunira les syndicats" CGT de l'ensemble de la branche mercredi pour décider des "modalités de la grève et des arrêts d'installations", a-t-il ajouté. Le mouvement pourrait débuter dès jeudi, selon lui.

"On aura laissé plus d'une semaine et demie au gouvernement et au patronat", a souligné le responsable syndical. "Il ne faudra pas parler de prise d'otages", a-t-il ajouté.

Lundi, la FNIC-CGT avait réclamé "l'ouverture d'une négociation immédiate en présence du ministère du Travail", des syndicats et des employeurs de la branche, faute de quoi elle menaçait d'entrer "en grève (reconductible) à partir du lundi 23 octobre".

M. Lépine avait alors assuré à l'AFP que le secteur était "prêt", non seulement à des blocages de raffineries mais aussi "à l'arrêt de toutes les installations".

Sollicité lundi, le ministère du Travail n'a pas donné suite depuis.

Selon la FNIC-CGT, la convention collective pétrole, "elle-même socle des accords de groupe et d'entreprise, est touchée comme les autres" conventions collectives par les ordonnances modifiant le code du travail.

Parmi les dispositions qui pourraient être remises en cause selon la CGT, M. Lépine avait cité les garanties salariales qui assurent aux salariés du secteur "un salaire minimum conventionnel" avec "des primes d'ancienneté allant jusqu'à 20% du salaire de base" ou des "primes de quart allant jusqu'à 18%" la nuit et 13% le jour". Il avait aussi évoqué la possibilité de départ anticipé "pouvant aller jusqu'à quatre ans".

Enfin, M. Lépine avait insisté sur les "prérogatives des CHSCT, renforcées par trois accords de branche en 1995, 2003 et 2008 et qui ont contribué à une baisse des accidents et des catastrophes" dans ce secteur sensible. Le secteur pétrolier représente 30.000 emplois directs et environ 600.000 emplois indirects, selon l'Ufip.


(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 19 septembre 2018 à 12:15

Le pétrole stable après sa forte hausse de la veille

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, après avoir grimpé la veille du fait d'informations de presse...

mercredi 19 septembre 2018 à 02:30

Le pétrole soutenu par des signaux saoudiens pour un baril à…

New York: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, dynamisés par l'apparente volonté de l'Arabie saoudite de laisser le...

mardi 18 septembre 2018 à 14:28

L'Iran reste "un membre très important" de l'Opep …

Foujeirah (emirats arabes unis): L'Iran reste "un membre très important" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a déclaré mardi le...

mardi 18 septembre 2018 à 12:14

Le pétrole bondit, les saoudiens seraient "à l'aise…

Londres: Les prix du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite serait "à l'aise" avec un baril à...

mardi 18 septembre 2018 à 09:50

Norvège: production de pétrole quasi stable en août

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, est restée quasiment stable en août, en ligne avec...

mardi 18 septembre 2018 à 05:51

Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les marchés s'inquiétant de l'escalade de la guerre commerciale entre les...

lundi 17 septembre 2018 à 21:33

Le pétrole lesté par un regain de tensions entre Washington …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse lundi, rattrapés en cours de séance par la crainte de...

lundi 17 septembre 2018 à 18:50

Les prix des carburants encore en ordre dispersé

Paris: Les prix des carburants routiers ont une nouvelle fois évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole augmentant tandis que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite