Menu
A+ A A-

Pétrole: Mubadala renonce à introduire Cepsa en Bourse

prix du petrole madridMadrid: Refroidi par l'état des marchés financiers, le fonds émirati Mubadala a renoncé lundi à introduire en Bourse au moins 25% du groupe pétrolier et gazier espagnol Cepsa, une opération qui aurait dû être la plus importante dans le secteur depuis une dizaine d'années.
"L'actionnaire vendeur a décidé de renoncer à l'offre de vente et, en conséquence, de reporter le processus" d'introduction en Bourse, a indiqué Cepsa dans un communiqué succinct transmis à l'autorité espagnole des marchés.

Pour justifier la décision du fonds émirati, Cepsa évoque simplement "l'état actuel des marchés financiers internationaux".

Mubadala, actionnaire à 100% de Cepsa depuis 2011, avait annoncé mi-septembre son intention de céder au moins 25% du groupe espagnol.

Des sources proches de l'opération avaient à l'époque évoqué une valorisation potentielle de l'ensemble du capital à 10 milliards d'euros mais, preuve du manque d'appétit des investisseurs, la valorisation escomptée est finalement descendue à 8 milliards d'euros si les investisseurs achetaient les titres au prix maximum de 15,10 euros par action.

L'introduction, prévue a priori jeudi, était attendue comme la plus importante dans le secteur depuis celle du russe Rosneft en 2006.

Le fonds d'Abou Dhabi IPIC, qui a fusionné en 2017 avec Mubadala, avait acheté en 2011 au groupe pétrolier français Total sa participation de 48,83% dans Cepsa pour 3,7 milliards d'euros.

IPIC, qui détenait alors environ 47% de Cepsa, avait ensuite retiré le groupe du marché en lançant une OPA sur le capital flottant.

Cepsa, qui a publié au premier semestre 2018 un bénéfice net aux normes internationales (IFRS) en hausse de 7%, à 441 millions d'euros, et un chiffre d'affaires de 12,4 milliards d'euros est surtout actif dans le raffinage et la distribution pétrolière en Espagne mais aussi présent dans l'exploration et la production de pétrole et de gaz en Amérique latine et Afrique du nord.

Il emploie environ 10.000 personnes.

Disposant d'un portefeuille valorisé à 226 milliards de dollars, selon son site internet, Mubadala est présent dans plus de 30 pays et est notamment actionnaire du groupe pétrolier britannique BP, de la banque italienne UniCredit ou du fonds américain Carlyle.


(c) AFP

Commenter Pétrole: Mubadala renonce à introduire Cepsa en Bourse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 11 décembre 2019 à 21:17

    Le pétrole baisse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont clôturé en baisse mercredi après une hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis...

    mercredi 11 décembre 2019 à 17:26

    USA: les stocks de pétrole brut repartent à la hausse

    New York: Les stocks de pétrole brut sont remontés la semaine dernière aux Etats-Unis et ceux d'essence et d'autres produits distillés (fioul...

    mercredi 11 décembre 2019 à 16:59

    Le pétrole creuse ses pertes après les stocks américains

    Londres:  Les prix du pétrole ont creusé leurs pertes mercredi en cours d'échanges européens, après une hausse surprise des stocks de brut...

    mercredi 11 décembre 2019 à 14:31

    Pétrole: les pays de l'Opep ont moins pompé en novembre, Ara…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui vient de décider de nouvelles baisses de sa production, a pompé un peu...

    mercredi 11 décembre 2019 à 11:55

    Aramco, la plus grosse introduction en Bourse, longtemps att…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a réalisé mercredi à Ryad la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire après quatre ans...

    mercredi 11 décembre 2019 à 11:54

    Le pétrole sous pression, inquiétudes sur le commerce

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, pénalisés par les inquiétudes du marché concernant les tensions sino-américaines...

    mercredi 11 décembre 2019 à 09:52

    Aramco s'envole de 10% pour ses débuts historiques en Bourse

    Ryad: L'action du géant pétrolier saoudien Aramco s'est envolée de 10% pour ses débuts en Bourse mercredi sur la place financière de...

    mercredi 11 décembre 2019 à 09:01

    L'action Saudi Aramco bondit pour ses débuts, après la plus …

    Dubai: L'action Saudi Aramco a bondi mercredi de 10% pour ses débuts à la Bourse de Ryad, la plus importante introduction en...

    mercredi 11 décembre 2019 à 06:56

    Chevron dévalue ses gisements face à l'abondance de pétrole

    New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé mardi une dépréciation de la valeur de ses actifs, notamment dans le gaz...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite