Menu
A+ A A-

ExxonMobil et Chevron ne profitent pas de la hausse des cours du pétrole

prix du petrole New YorkNew York: ExxonMobil et Chevron, les deux majors pétrolières américaines, ont annoncé vendredi des résultats trimestriels décevants, signe que le rétablissement des prix du pétrole est encore fragile.
ExxonMobil a dégagé un bénéfice net de 3,95 milliards de dollars au deuxième trimestre, en hausse de 18% sur un an, mais la progression est inférieure à la hausse de 50% enregistrée par les cours du baril d'or noir sur la même période.

Si son bénéfice net a plus que doublé à 3,41 milliards de dollars, Chevron n'est pas parvenu non plus à enthousiasmer les marchés, qui se demandent quand les majors vont recommencer à redistribuer de juteux dividendes.

Les actions des deux géants pétroliers, qui font partie du Dow Jones, l'indice regroupant les trente valeurs vedettes de Wall Street, étaient pénalisées: le titre ExxonMobil perdait 3,52% vers 14H20 GMT, tandis que l'action Chevron cédait 1%.

La communauté financière espérait des performances éclatantes des deux groupes énergétiques surtout de la part de Chevron, plus sensible à la fluctuation des cours du brut dont le redressement a été spectaculaire au deuxième trimestre.

Le baril de Brent a évolué en moyenne à 74,4 dollars au deuxième trimestre contre 49,6 dollars un an plus tôt, ce qui a profité à la plupart des géants du secteur énergétique. Le français Total a enregistré un bénéfice net trimestriel de 3,72 milliards d'euros, tandis que Royal Dutch Shell a multiplié par quatre à 6,02 milliards de dollars son bénéfice.

Production au plus bas


Les cours du brut avaient chuté à partir de l'été 2014, tombant jusqu'à 30 dollars, mais s'étaient repris depuis, grâce notamment à l'accord de limitation de la production entre membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et pays non membres comme la Russie.

Dernièrement, ils ont aussi été soutenus par des inquiétudes sur l'offre provenant du Venezuela, de Libye et d'Iran. Le cours du Brent a même passé la barre des 80 dollars au printemps.

La performance trimestrielle d'ExxonMobil a été jugée particulièrement faible par les investisseurs.

Sa production d'hydrocarbures a diminué de 7%, tombant à 3,6 millions de barils équivalent pétrole par jour, soit le plus bas niveau depuis la fusion en 1999 entre Exxon et Mobil.

"Les résultats du deuxième trimestre ont été principalement affectés par des opérations prévues de maintenance", a expliqué le PDG Darren Woods. Il s'est engagé en mars à forer davantage, promettant d'investir 24 milliards de dollars dans des projets d'exploration cette année, 28 milliards en 2019 et en moyenne 30 milliards par an de 2023 à 2025.

ExxonMobil a effectué des opérations de maintenance au cours du deuxième trimestre dans des raffineries en Arabie saoudite, en France, aux États-Unis (Texas) et au Canada notamment, ce qui a conduit à un plongeon de 47% des bénéfices des activités de l'aval, en particulier le raffinage.

Une demande molle en Europe et le séisme qui a perturbé la production dans un gigantesque projet gazier en Papouasie-Nouvelle-Guinée ont également contribué à la baisse des volumes, notamment de l'ordre de 10% pour ce qui est du gaz naturel.

La production d'hydrocarbures de Chevron a, elle, augmenté très légèrement de 1,8% à 2,83 millions de barils équivalent pétrole par jour, principalement grâce aux réserves de schiste dans le bassin permien et dans le golfe du Mexique aux États-Unis.

Le groupe californien a également annoncé un plan de rachats de ses propres actions de 3 milliards de dollars, ce qui apaisait quelque peu les marchés puisqu'il avait suspendu de telles opérations, qui sont un moyen indirect de choyer les actionnaires, après la chute des prix du pétrole.


(c) AFP

Commenter ExxonMobil et Chevron ne profitent pas de la hausse des cours du pétrole


    La Compagnie pétrolière américaine Chevron

    Première perte d'ExxonMobil depuis 32 ans, Chevron ferme les vannes

    vendredi 01 mai 2020

    New York: ExxonMobil et Chevron ont dévoilé vendredi l'ampleur des premiers dégâts causés par l'effondrement des prix du pétrole et la pandémie de coronavirus, qui paralyse l'économie mondiale, et ont prévenu que le pire était à venir.

    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    lundi 15 juin 2020

    BP va passer une dépréciation de 13 à 17,5 milliards au 2e t…

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP va passer une charge pour dépréciation d'actifs de 13 à 17,5 milliards de dollars (entre 12,4...

    mardi 12 mai 2020

    Aramco: bénéfice net amputé d'un quart au 1er trimestre

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé mardi une baisse de 25% de son bénéfice net au premier trimestre en raison...

    mardi 05 mai 2020

    Repsol: perte de 487 millions d'euros au 1er trimestre

    Madrid: Le groupe pétrolier espagnol Repsol a publié mardi une perte nette de 487 millions euros au premier trimestre, due à la...

    mardi 05 mai 2020

    Total: le bénéfice net s'évapore au 1er trimestre, plombé pa…

    Paris: Le bénéfice net de Total s'est effondré de 99% au premier trimestre à 34 millions de dollars, contre 3,1 milliards un...

    vendredi 01 mai 2020

    Première perte d'ExxonMobil depuis 32 ans, Chevron ferme les…

    New York: ExxonMobil et Chevron ont dévoilé vendredi l'ampleur des premiers dégâts causés par l'effondrement des prix du pétrole et la pandémie...

    vendredi 01 mai 2020

    Chevron bénéficiaire au T1, mais pessimiste pour la suite

    New York: La major pétrolière américaine Chevron a annoncé vendredi de nouvelles mesures d'économies pour préserver sa trésorerie au moment où la...

    vendredi 01 mai 2020

    ExxonMobil en rouge au T1 à cause du coronavirus et de bas p…

    New York: ExxonMobil est passé dans le rouge au premier trimestre, enregistrant une perte nette de 610 millions de dollars, en raison...

    jeudi 30 avril 2020

    Pemex creuse sa perte au 1er trimestre, à 23,5 milliards USD

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine Pemex, plus grande entreprise publique du pays, a annoncé jeudi une perte de 562 milliards de pesos...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

    Première perte d'ExxonMobil depuis 32 ans, Chevron ferme les vannes

    vendredi 01 mai 2020

    New York: ExxonMobil et Chevron ont dévoilé vendredi l'ampleur des premiers dégâts causés par l'effondrement des prix du pétrole et la pandémie de coronavirus, qui paralyse l'économie mondiale, et ont prévenu que le pire était à venir.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite