Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrolier russe Russneft entre en Bourse à un prix décevant

prix du petrole MoscouMoscou: Le groupe pétrolier russe Russneft a effectué vendredi son entrée à la Bourse de Moscou, le valorisant à 2,3 milliards d'euros soit moins qu'espéré par son fondateur Mikhaïl Goutseriev, qui avait fui la Russie pendant trois ans.
Vers 15H00 GMT, deux heures après le début des échanges, l'action Russneft s'échangeait à 559 roubles, en hausse de 1,6% par rapport au prix fixé par l'introduction boursière, 550 roubles.

L'opération, qui concerne 20% des actions ordinaires et 15% du capital, permet à la famille Goutseriev, majoritaire, de lever 32,4 milliards de roubles (470 millions d'euros au taux de vendredi) et valorise le groupe à 61,8 milliards de roubles (2,3 miliards d'd'euros).

Le géant du négoce de matières premières Glencore, basé en Suisse, détient 25% du capital.

M. Goutseriev, cité par l'agence Interfax, n'a pas caché espérer une valorisation bien plus élevée de 3-4 milliards de dollars au vu des importantes réserves d'hydrocarbures du groupe, mais s'est félicité d'un bon départ.

Dans un communiqué, il a assuré que l'introduction en Bourse représentait une étape importante dans le développement de Russneft, soulignant que sa stratégie prévoyait une hausse significative de la production d'hydrocarbures ce qui, ajouté aux avantages du statut d'entreprise cotée, permet de se tourner vers l'avenir avec confiance.

Russneft, l'un des dix premiers producteurs de pétrole en Russie, prévoit une production de 7,7 millions de tonnes en 2017 et espère la porter à 11 millions de tonnes à plus long terme, a précisé M. Goutseriev à la télévision publique.

Le groupe, qui emploie environ 10.000 personnes, a enregistré en 2015 un chiffre d'affaires de 105 milliards de roubles (1,5 milliard d'euros) pour un excédent brut d'exploitation de 21 milliards de roubles (305 millions d'euros).

Ses revenus ont diminué d'un quart depuis 2013, période marquée par une baisse du cours des hydrocarbures et une optimisation de son portefeuille d'actifs. Il souhaite maintenant augmenter ses investissements pour augmenter sa production.

Fondateur de Roussneft, M. Goutseriev s'était réfugié en Grande-Bretagne en 2007, se disant l'objet d'une traque sans précédent de la part des autorités russes qui l'accusaient de fraude fiscale. Les analystes estimaient à l'époque que ses déboires pouvaient être liés aux convoitises autour de son entreprise ou à une vengeance personnelle de la part d'une personne haut placée.

En 2010, les charges avaient été abandonnées, ce qui avait permis son retour en Russie.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite