Menu
A+ A A-

ExxonMobil exonérée après accusations de tromperie sur le changement climatique

prix du petrole New YorkNew York: Un juge new-yorkais a débouté mardi l'Etat de New York, qui accusait le géant pétrolier américain ExxonMobil d'avoir trompé les investisseurs sur l'impact financier du changement climatique sur son activité, après un procès vu comme un test par les défenseurs de l'environnement.
Dans une décision de 55 pages, le juge Barry Ostrager a estimé que la procureure de l'Etat de New York, qui avait voulu présenter ce dossier comme une illustration des efforts de dissimulation dont seraient coupables les compagnies pétrolières sur le changement climatique, n'avait pas réussi à présenter "des preuves prépondérantes qu'ExxonMobil" ait "fait des déclarations ou des omissions sur ses pratiques et procédures ayant trompé des investisseurs responsables".

L'Etat de New York, un bastion démocrate qui se veut à la pointe de la lutte contre le changement climatique, n'a notamment "cité aucun témoin affirmant avoir été induit en erreur", a souligné le juge. Et tous les témoins cités, par l'accusation comme par la défense, se sont exprimés "de façon uniformément favorable à ExxonMobil", a-t-il ajouté.

Parmi ces témoins, l'ex-secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, ancien PDG de l'entreprise, avait témoigné plusieurs heures durant pour expliquer la façon dont l'entreprise avait comptabilisé le risque climatique dans ses comptes et réfuter les allégations du procureur.

La décision est un camouflet pour la procureure de New York Letitia James, dont la plainte contre ExxonMobil avait fait suite à quelque trois ans d'enquête.

Dans un bref communiqué mardi, elle s'est néanmoins félicitée d'avoir "obligé ExxonMobil à répondre publiquement de décisions internes qui ont trompé les investisseurs", et a promis de "continuer à se battre pour mettre fin au changement climatique."

ExxonMobil a fustigé pour sa part un dossier qui a entraîné "le gâchis de millions de dollars des contribuables, sans faire avancer les efforts pour réduire le risque de changement climatique".

L'entreprise "continuera à investir dans la recherche de technologies innovantes de réduction des émissions, tout en répondant à la demande croissante d'énergie de la société", a-t-elle ajouté.

Si beaucoup de militants pour l'environnement avaient vu dans cette affaire l'emblème du mépris des compagnies pétrolières pour leur impact sur le réchauffement climatique, le dossier était très technique: les audiences ont tourné autour d'outils pointus utilisés par l'entreprise pour évaluer la rentabilité d'investissements potentiels ou établir des projections à très long terme sur son activité.

L'accusation faisait valoir que l'entreprise utilisait une évaluation de son "coût carbone" - les coûts liés à ses émissions de gaz à effet de serre - différente selon qu'il s'agissait de ses présentations aux investisseurs ou de ses évaluations en interne sur la rentabilité de projets futurs.

Pour le procureur, cette présentation était "trompeuse", et se serait traduite par une surévaluation des actions du groupe, avec des dommages pour les actionnaires se chiffrant potentiellement à 1,6 milliard de dollars.

L'entreprise, et notamment M. Tillerson, avait reconnu avoir utilisé deux estimations différentes du coût carbone mais avait expliqué que cela correspondait à des niveaux de projection très différents, l'un "stratégique", l'autre plus "micro-économique", sans conséquences sur ses comptes ni sur les investisseurs.

M. Tillerson, qui a dirigé ExxonMobil de 2007 à 2016, avait même longuement témoigné pour expliquer l'importance croissance que l'entreprise, sous son règne, avait accordé au risque climatique.

Ce jugement new-yorkais pourrait cependant n'être qu'un début.

Les spécialistes s'attendent à ce que les actions en justice liées au changement climatique contre les compagnies énergétiques se multiplient aux États-Unis.

Des villes et comtés de Californie, comme d'autres Etats américains, ont déjà porté plainte en justice pour réclamer le paiement des dégâts ou des travaux rendus nécessaires par le réchauffement.

Et l'Etat du Massachusetts a porté plainte contre ExxonMobil fin octobre, accusant l'entreprise d'avoir trompé les investisseurs mais aussi les consommateurs sur l'impact climatique de ses produits.

(c) AFP

Commenter ExxonMobil exonérée après accusations de tromperie sur le changement climatique


    La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

    Pétrole: des pertes gigantesques et de sombres perspectives

    mercredi 05 août 2020

    Paris: Les grandes compagnies pétrolières et gazières viennent d'annoncer des pertes gigantesques de plusieurs dizaines de milliards de dollars avec la crise du Covid-19, qui les contraint à s'adapter plus vite face à de sombres perspectives.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 18 septembre 2020 à 21:30

    Le pétrole trébuche un peu mais finit la semaine sur une bon…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont partiellement trébuché vendredi, mais restent à leur meilleur niveau depuis début septembre, au lendemain...

    vendredi 18 septembre 2020 à 11:58

    Le pétrole poursuit sur la lancée après l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur progression vendredi, après trois séances consécutives de hausse et au lendemain de la réunion mensuelle...

    jeudi 17 septembre 2020 à 21:58

    Le pétrole hésite puis grimpe après la réunion mensuelle de …

    New York: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, au lendemain d'une poussée déjà notable, les investisseurs se montrant plutôt...

    jeudi 17 septembre 2020 à 20:28

    L'Opep+ sermonne ses mauvais élèves et envisage une réponse …

    Londres: Le ministre saoudien de l'Énergie Abdel Aziz ben Salmane, chef de file de l'Opep+, a haussé le ton jeudi face aux...

    jeudi 17 septembre 2020 à 17:50

    Le pétrole hésite puis grimpe après le début de la réunion m…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse jeudi en fin de séance européenne, après une poussée déjà notable la veille, les...

    jeudi 17 septembre 2020 à 16:11

    Opep+: le ministre saoudien hausse le ton sur le non-respect…

    Londres: Le ministre saoudien de l'Energie Abdel Aziz ben Salmane a haussé le ton jeudi face aux membres de l'Opep+ qui ne...

    jeudi 17 septembre 2020 à 13:43

    Réunion de l'Opep+ face à la baisse des prix du pétrole

    Vienne: L'Opep et ses alliés, réunis sous l'acronyme Opep+, tiendront une réunion en ligne jeudi pour discuter du respect de leur accord...

    jeudi 17 septembre 2020 à 11:55

    Le pétrole temporise avant la réunion mensuelle de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi, après une hausse notable la veille, les investisseurs se tournant désormais vers...

    mercredi 16 septembre 2020 à 21:53

    Le pétrole progresse après la baisse des stocks américains d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont montés mercredi, confirmant la tendance de la veille, aidés par une baisse inattendue des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite