Menu
A+ A A-

Entrée en Bourse d'Aramco: les grandes banques occidentales marginalisées

prix du petrole New YorkNew York: Les autorités saoudiennes ont marginalisé les grandes banques internationales (dont Credit Suisse), qui avaient été chargées de mener à bien l'introduction en Bourse du géant pétrolier Aramco, ont indiqué jeudi à l'AFP des sources proches du dossier.
Les firmes occidentales pourraient toutefois revenir sur le devant de la scène si Aramco confirmait dans les prochains mois son intention de se coter sur une place financière internationale après la Bourse de Riyad, ont ajouté ces sources sous couvert d'anonymat.

"Ils veulent une cotation sur une Bourse internationale mais veulent d'abord voir comment ça se passe localement", a dit une des sources.

En attendant, les banques américaines JPMorgan Chase et Morgan Stanley, qui étaient les deux principales chefs d'orchestre désignés, font désormais office d'observatrices, a-t-encore dit.

Goldman Sachs, Bank of America Merrill Lynch, Citigroup et Credit Suisse, qui faisaient également partie du groupe de banques devant convaincre les investisseurs à travers le monde à souscrire à acheter des titres Aramco ont également été reléguées au second plan.

Seule la banque britannique HSBC, qui détient une participation dans la banque saoudienne Saudi British Bank, reste sur le devant de la scène, ont dit les sources confirmant des informations du Financial Times.

Aramco a annoncé le 17 novembre qu'il allait introduire en décembre 1,5% de ses parts sur le Tadawul, indice de référence de la Bourse de Ryad, précisant que cela pourrait rapporter entre 24 et 25,5 milliards de dollars.

Ces sommes porteraient la valorisation d'Aramco, fleuron national saoudien produisant environ 10% du pétrole mondial, à 1.710 milliards de dollars au maximum, loin des 2.000 milliards un temps visés par le prince héritier et fils du roi Mohammed ben Salmane, surnommé MBS.

Officiellement, la marginalisation des grandes banques occidentales est due au fait que l'introduction en Bourse d'Aramco se fera dans un premier temps sur le marché local, ont dit les sources.

Le Royaume a eu du mal à séduire les grands investisseurs étrangers -- fonds d'investisseurs, gestionnaires d'actifs, fonds de pension -- inquiets de la gouvernance d'Aramco et de la capacité du groupe à protéger ses installations pétrolières des attaques.

Certains investisseurs ont aussi hésité à acheter des titres Aramco, en raison de leurs engagements en faveur des politiques de réduction des émissions de CO2.

Par conséquent, ce sont principalement de riches familles saoudiennes et des particuliers dans le pays qui souscrivent à cette opération.

Dans les coulisses, le prince héritier MBS n'a pas apprécié que les grandes banques occidentales n'aient pas su suffisamment séduire les investisseurs étrangers afin d'obtenir la valorisation de 2.000 milliards de dollars qu'il avait fixée dès 2016, ont confié les sources.

(c) AwP

Commenter Entrée en Bourse d'Aramco: les grandes banques occidentales marginalisées


    La Compagnie pétrolière Saudi Aramco

    Tensions USA/Iran: Saudi Aramco et les Bourses du Golfe chutent

    dimanche 05 janvier 2020

    Dubaï: Le géant pétrolier saoudien Aramco a atteint dimanche son plus bas niveau depuis son entrée à la Bourse de Ryad, sur fond de chute générale des Bourses du Golfe après l'assassinat par les Etats-Unis d'un puissant général iranien ayant...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 28 février 2020 à 21:28

    Le pétrole new-yorkais encaisse sa plus lourde perte depuis …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, touchés de plein fouet par une certaine panique face à la propagation du coronavirus, ont...

    vendredi 28 février 2020 à 18:07

    Le pétrole poursuit sa chute en fin de semaine

    Londres: Les cours du pétrole continuaient vendredi leur chute après l'ouverture des marchés boursiers américains, sous la pression de la propagation de...

    vendredi 28 février 2020 à 12:02

    Les cours du pétrole continuent de s'effondrer face au Coron…

    Londres: Les cours du pétrole continuaient de chuter vendredi devant la propagation de l'épidémie virale hors de Chine et ses conséquences potentielles...

    vendredi 28 février 2020 à 08:56

    Eni a sauvé les meubles en 2019, malgré un 4e trimestre diff…

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni, pénalisé par la baisse des prix du pétrole brut et du gaz, a vu son...

    vendredi 28 février 2020 à 08:01

    Eni prévoit d'accélérer la cadence jusqu'en 2025, avant de p…

    Milan: Le groupe pétrolier et gazier italien Eni a indiqué vendredi prévoir une hausse annuelle moyenne de sa production de 3,5% jusqu'en...

    jeudi 27 février 2020 à 21:36

    La compagnie pétrolière Pemex annonce une perte de 18,3 mill…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine Pemex, plus grande entreprise publique du pays, a annoncé jeudi une perte de 18,3 milliards de dollars...

    jeudi 27 février 2020 à 21:19

    Le pétrole, lesté par le coronavirus, poursuit sa chute libr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur plongeon jeudi face à la propagation de l'épidémie de nouveau coronavirus, tombant...

    jeudi 27 février 2020 à 13:09

    Les cours du pétrole toujours pénalisés par le coronavirus

    Londres: Les prix du pétrole amorçaient jeudi leur cinquième séance de baisse consécutive, sous l'effet de la propagation de l'épidémie de coronavirus...

    mercredi 26 février 2020 à 21:42

    Face au coronavirus, le pétrole au plus bas depuis un an à N…

    Cours de clôture: Le pétrole a poursuivi sa chute mercredi matin, le baril américain de WTI tombant à un niveau plus vu...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 28 février 2020 Les prix du pétrole ont chuté pour une sixième journée consécutive et étaient en voie de connaître leur plus forte baisse hebdomadaire depuis plus de quatre ans alors que l’épidémie de coronavirus continue de faire des ravages sur les marchés mondiaux des actions et du pétrole.

    À 16h50, le cours du brut WTI plongeait de 5,92 % à 44.30 $ et le pétrole Brent baissait de 4,58 % à 49.36 $, après être brièvement tombé sous les 50 dollars plus tôt dans la journée.

    En janvier 2020, le prix du pétrole décroît

    Le mercredi 26 février 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2020, le prix du pétrole  en euros se replie de −5,1 % après +5,6 %, et de −5,3 % en dollars.Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+0,7 % après +2,5 %) sous l’effet des prix des matières premières industrielles qui décélèrent (+1,5 % après +3,0 %) et de ceux des matières premières alimentaires qui se replient (−0,3 % après +2,1 %). Le prix du pétrole diminue En janvier 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros baisse (−5,1 % après +5,6 %) à 57,3 €...

    Lire la suite

    Les prix du pétrole pourraient-ils chuter en dessous de 50 $ suite au Coronavirus ?

    Le jeudi 30 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: Une prévision plutôt logique en ce début d'année était que les prix du pétrole américains ne tomberaient probablement pas en dessous de 50 $ le baril. Mais depuis des paramètres ont changé.

    Lire la suite

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite