Menu
A+ A A-

Le rebond du pétrole relance ExxonMobil et Chevron

prix du petrole New YorkNew York: Les géants pétroliers ExxonMobil et Chevron ont annoncé vendredi de gros bénéfices trimestriels, ce qui a apaisé des marchés inquiets sur l'état de leur production d'hydrocarbures après une première partie de l'année en demi-teinte.
ExxonMobil a dégagé un bénéfice net de 6,24 milliards de dollars au troisième trimestre, en hausse de 57,1% sur un an, pour un chiffre d'affaires de 76,61 milliards, en progression de 25,4%.

Chevron a pour sa part gagné 4,1 milliards de dollars, une bénéfice plus que doublé sur un an, et affiché des revenus trimestriels de 43,4 milliards, en hausse de 21,5%.

C'est un soulagement pour les investisseurs car les résultats des deux entreprises avaient été particulièrement décevants lors de la première moitié de l'année, forçant un grand nombre d'analystes financiers à réviser à la baisse leurs attentes.

"Nos solides résultats financiers reflètent une hausse de la production et des prix du brut à laquelle s'ajoute le fait qu'on reste focalisés sur des gains de productivité et d'efficacité", a résumé Michael Wirth, le PDG de Chevron, cité dans un communiqué.

Comme leurs rivaux européens BP et Shell, ExxonMobil et Chevron ont surtout bénéficié cet été d'un contexte de marché très favorable aux majors pétrolières.

Le baril de Brent a dépassé en fin de troisième trimestre le seuil des 80 dollars pour évoluer au plus haut depuis 2014, alors que les cours n'étaient qu'à 50 dollars un an plus tôt.

Les actions en profitent


Les prix se sont envolés sur fond de tensions géopolitiques et surtout après le rétablissement des sanctions américaines contre l'Iran, faisant craindre un recul de l'offre, laquelle est déjà sous pression en raison des limites de production imposées par l'OPEP et ses partenaires, dont la Russie, depuis début 2017.

Le rebond des prix a relancé l'activité de "l'amont" (upstream), c'est-à-dire la production et l'exploration. Les profits de l'amont sont par exemple passés chez Chevron, plus sensible à la fluctuation des cours du brut que son rival et compatriote, de 489 millions de dollars au troisième trimestre 2017 à 3,38 milliards sur la même période un an plus tard.

A Wall Street, l'action gagnait 3,28% à 114,82 dollars dans les premiers échanges, tandis qu'ExxonMobil prenait 1,52% à 81,86 dollars, après avoir réduit considérablement le nombre de raffineries en maintenance comparé au deuxième trimestre. Le bénéfice opérationnel de cette activité, baptisée "aval" (downstream), en a été dopé, augmentant de 7,2%, alors qu'il avait chuté de 47% au deuxième trimestre.

ExxonMobil reste toutefois encore confronté à la baisse de sa production, qui a diminué de 2% sur un an à 3,8 millions de barils équivalent pétrole par jour (mbj). C'est mieux que les attentes qui étaient de 3,72 mbj.

"Nous espérons augmenter les volumes sur la durée alors que nous intensifions l'activité dans le bassin permien (Texas, sud des États-Unis, NDLR) et démarrons de nouveaux gisements", a déclaré le PDG d'ExxonMobil Darren Woods, qui s'est voulu confiant.

La production d'ExxonMobil, obligée notamment de suspendre ses projets en Russie du fait de sanctions américaines, n'a cessé de diminuer lors des derniers trimestres, tombant même au deuxième trimestre à son plus bas niveau depuis la fusion en 1999 entre Exxon et Mobil, à 3,6 mbj.

Mais le groupe s'est engagé en mars à forer davantage, promettant d'investir 24 milliards de dollars dans des projets d'exploration cette année, 28 milliards en 2019 et en moyenne 30 milliards par an de 2023 à 2025. L'enveloppe était de 6,59 milliards de dollars au troisième trimestre, en hausse de 10%.

Chez Chevron, la production s'est affichée en revanche à son "plus haut niveau trimestriel", à 2,96 millions de barils équivalent pétrole par jour, en hausse de 8,8%, principalement grâce à des gisements en Australie, dans le Nouveau-Mexique aux États-Unis et aux réserves de schiste dans le bassin permien (Texas).

Outre la production, les marchés redoutent également les risques que représentent pour ExxonMobil des poursuites judiciaires engagées récemment contre l'entreprise par la Procureure de l'Etat de New York.

Elle accuse le géant pétrolier d'avoir trompé délibérément les investisseurs sur l'impact qu'ont les nouvelles règlementations environnementales - l'Accord de Paris sur le climat par exemple - sur ses activités.


(c) AFP

Commenter Le rebond du pétrole relance ExxonMobil et Chevron


    La Compagnie pétrolière américaine Chevron

    Chevron dégage 11,6 milliards USD de bénéfice net au deuxième trimestre

    vendredi 29 juillet 2022

    New York: Le groupe américain Chevron a, comme les autres majors pétrolières, profité de la flambée récente du prix des hydrocarbures, son bénéfice net s'envolant à 11,6 milliards de dollars au deuxième trimestre malgré un léger repli de sa production...

    La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

    Avec la flambée du brut, le profit d'ExxonMobil s'envole à 17,9 milliards…

    vendredi 29 juillet 2022

    New York: Le géant américain des hydrocarbures ExxonMobil a pompé un peu plus de pétrole au deuxième trimestre et l'a vendu beaucoup plus cher avec l'envolée des prix du brut sur les marchés, faisant plus que tripler son bénéfice net...

    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    jeudi 15 septembre 2022

    Rosneft annonce un bénéfice net en hausse de 13,1% au 1er se…

    Moscou: Le géant pétrolier russe Rosneft a annoncé jeudi un bénéfice net en hausse de 13,1% au premier semestre 2022 par rapport...

    lundi 29 août 2022

    Chine: les groupes pétroliers affichent des bénéfices record

    Pékin: Les géants chinois du pétrole Sinopec, PetroChina et Cnooc ont dégagé au premier semestre des bénéfices en forte hausse, galvanisés par...

    mardi 02 août 2022

    BP annonce à son tour l'envolée de ses bénéfices trimestriel…

    Londres: Dans la foulée des autres majors pétrolières, qui ont engrangé au deuxième trimestre d'énormes bénéfices gonflés par la flambée des hydrocarbures...

    vendredi 29 juillet 2022

    Chevron dégage 11,6 milliards USD de bénéfice net au deuxièm…

    New York: Le groupe américain Chevron a, comme les autres majors pétrolières, profité de la flambée récente du prix des hydrocarbures, son...

    vendredi 29 juillet 2022

    Avec la flambée du brut, le profit d'ExxonMobil s'envole à 1…

    New York: Le géant américain des hydrocarbures ExxonMobil a pompé un peu plus de pétrole au deuxième trimestre et l'a vendu beaucoup...

    jeudi 28 juillet 2022

    Hydrocarbures: OMV triple son bénéfice net au 2T grâce à l'e…

    Vienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a triplé son bénéfice net au deuxième trimestre grâce à l'envolée des cours des...

    jeudi 28 juillet 2022

    Shell: les bénéfices s'envolent encore grâce à la flambée de…

    Londres: Le géant pétrolier britannique Shell a dévoilé jeudi un bénéfice net part du groupe multiplié par cinq au deuxième trimestre, à...

    jeudi 28 juillet 2022

    Totalénergies: bénéfice plus que doublé au T2

    Paris: Le groupe français Totalénergies a plus que doublé son bénéfice net au deuxième trimestre, à 5,7 milliards de dollars (5,5 millions...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 30 septembre 2022 à 21:20

    Le pétrole en baisse, la possible baisse de production de l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé vendredi, le marché étant toujours préoccupé par l'affaiblissement de la demande et dans un...

    vendredi 30 septembre 2022 à 11:40

    Le pétrole se redresse, le marché s'attend à une baisse de p…

    Londres: Les prix du pétrole se reprenaient vendredi, poussés par les spéculations autour d'une possible baisse de la production d'Organisation des pays...

    jeudi 29 septembre 2022 à 21:17

    Le pétrole se replie, pris dans la tourmente des Bourses

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi, influencés par le coup de grisou sur Wall Street, nourri par l'angoisse...

    jeudi 29 septembre 2022 à 11:57

    Le pétrole hésite, entre frilosité du marché et spéculations…

    Londres: Le pétrole se stabilisait jeudi après deux séances de hausse, l'aversion au risque du marché pesant sur l'or noir tandis que...

    mercredi 28 septembre 2022 à 21:10

    Le pétrole monte encore, aidé par le dollar et une surprise …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur rebond mercredi, soutenus par un repli du dollar, la fermeture d'installations dans...

    mercredi 28 septembre 2022 à 18:35

    Le pétrole grimpe avec les tensions sur l'offre, le gaz bond…

    Londres:  Les prix du pétrole grimpaient à nouveau mercredi, après leur rebond de la veille, les inquiétudes sur l'insuffisance de l'offre et...

    mercredi 28 septembre 2022 à 17:17

    🛢️USA: baisse inattendue des stocks de pétrole, les exportat…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut ont légèrement diminué la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres...

    mercredi 28 septembre 2022 à 15:43

    TotalEnergies investit dans les renouvelables et gratifie se…

    Paris: Devant "l'évolution des marchés du pétrole, du gaz et de l'électricité", le géant des hydrocarbures TotalEnergies a annoncé mercredi verser à...

    mercredi 28 septembre 2022 à 14:05

    Les prix du pétrole rebondiront-ils au-dessus de 100$ avant …

    Paris: Le ralentissement des économies et la hausse des taux d'intérêt devraient éloigner les investisseurs et les traders des actifs à risque...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En août 2022, le prix du pétrole baisse de nouveau

    Le vendredi 23 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En août 2022, le prix du pétrole en euros recule pour le deuxième mois consécutif (‑9,6 % après ‑4,8 % en juillet). Le prix du pétrole diminue de nouveau En août 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) baisse nettement de nouveau (‑10,1 % après ‑8,3 % en juillet), s'établissant en moyenne à 100,6 dollars.En euros, le prix du baril diminue également (‑9,6 % après ‑4,8 %), s’établissant en moyenne à 99,4 €, du fait de la forte dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar en août. Cours du pétrole Brent - Août 2022

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite