Menu
A+ A A-

Shell, dernier géant pétrolier en date à essuyer une perte colossale

prix du petrole LondresLondres: Dans la foulée de BP et des majors américaines, le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a dévoilé jeudi une perte massive de 21,7 milliards de dollars (19,5 milliards de francs) pour l'an dernier, illustrant l'ampleur du choc de la pandémie sur le marché pétrolier.
Des chiffres vertigineux et quasiment jamais vus, loin des dizaines de milliards de profits auxquels les majors avaient habitué les investisseurs ces dernières années.

BP, le concurrent britannique de Shell, avait déjà évoilé mardi une perte de 20,3 milliards de dollars.

L'américain ExxonMobil a enregistré lui la première perte annuelle de son histoire récente à 22,4 milliards de dollars. Toujours aux États-Unis, la perte de Chevron a atteint 5,5 milliards de dollars.

Le français Total doit lui dévoiler ses résultats la semaine prochaine.

L'ensemble du secteur a été touché de plein fouet par l'effondrement brutal de la consommation de pétrole et de gaz à cause de la pandémie de Convid-19 qui a paralysé l'économie mondiale pendant une grande partie de l'année, avec une demande qui devrait rester déprimée pour un long moment.

Dans la foulée des premiers confinements au printemps, les cours pétroliers sont tombés à des plus bas jamais vu et même brièvement en territoire négatif début avril.


Ils ont repris de la vigueur depuis l'automne, remontant vers 50 dollars, mais sont encore en dessous de leur niveau de tout début 2020.

Les grands groupes pétroliers "doivent se restructurer pour faire face à un monde où la demande baisse, tout en s'adaptant" à la transition énergétique, surtout chez les majors européennes, souligne Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

"Cela représenterait déjà un défi pour une entreprise normale, mais c'est encore plus vrai pour celles dont le modèle repose sur les énergies fossiles", selon lui.

Shell, qui a toutefois choisi d'augmenter son dividende, a passé dans ses comptes des dépréciations massives en 2020.

Il avait réalisé un bénéfice net de 15,8 milliards de dollars en 2019 avant l'apparition de la crise sanitaire, rappelle-t-il dans un communiqué.

Les comptes de Shell ont souffert surtout au deuxième trimestre avec des dépréciations d'actifs colossales afin de refléter l'état du marché, ce qui avait occasionné une perte de plus de 18 milliards de dollars.

Il est revenu dans le vert au troisième trimestre, mais a replongé au quatrième trimestre avec une perte de 4 milliards de dollars, là encore en raison de dépréciations.

Actionnaires choyés

La pandémie a bouleversé le marché pétrolier et les grandes majors sont contraintes de s'adapter à des prix durablement faibles, revoyant en baisse la valeur de leurs actifs.

Le groupe reste très prudent pour le début de 2021 et s'attend à un impact négatif de la pandémie sur la demande d'hydrocarbures.

Il prévoit néanmoins une hausse de son dividende au premier trimestre par rapport au quatrième trimestre de 2020. Il avait au plus fort de la crise sanitaire décidé de le réduire pour la première fois depuis les années 40.

Shell a amorcé une profonde restructuration qui doit lui permettre de rester rentable avec des cours plus faibles et de remplir son objectif de "verdir" ses activités et d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

Il veut en particulier réduire drastiquement ses coûts, ce qui passe par la suppression de 7000 à 9000 postes d'ici 2022.

Le groupe a pris "des décisions difficiles mais décisives", a estimé jeudi son directeur général Ben van Beurden.

"Nous sortons de 2020 avec un bilan financier plus solide, prêt à aller plus vite dans la conduite de notre stratégie et à accompagner le futur du marché de l'énergie", selon lui.

Shell s'est donné pour objectif d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, tout comme BP.

Il compte investir 2 à 3 milliards de dollars par an, soit autour de 10% du total de ses investissements, pour la période 2021-2025 dans les énergies propres ou à faible empreinte carbone.

Le groupe investit depuis quelques années dans l'électricité, avec pour objectif ambitieux, énoncé avant la crise sanitaire, de devenir la plus grande compagnie au monde du secteur au début des années 2030.

(c) AFP

Commenter Shell, dernier géant pétrolier en date à essuyer une perte colossale



    Communauté prix du baril


    La Compagnie pétrolière Shell

    Shell prévient de lourdes dépréciations au deuxième trimestre

    vendredi 05 juillet 2024

    Londres: Le géant pétrolier britannique Shell a annoncé vendredi qu'il prévoyait des dépréciations qui pourraient atteindre 2 milliards de dollars (1,8 milliard de francs suisses) au deuxième trimestre, liées notamment à un immense projet de biocarburants aux Pays-Bas dont il...


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    mardi 07 mai 2024

    BP: bénéfice net en forte baisse sur un an au premier trimes…

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP a enregistré un bénéfice en forte baisse au premier trimestre en raison de prix du gaz...

    mardi 07 mai 2024

    Le Saoudien Aramco annonce une baisse de son bénéfice net en…

    Ryad: Le géant pétrolier Saudi Aramco a annoncé mardi un bénéfice net de 27,27 milliards de dollars (24,74 milliards de francs suisses...

    jeudi 02 mai 2024

    Shell: le bénéfice chute, les actionnaires font pression sur…

    Londres: Le géant pétrolier britannique Shell a publié jeudi un bénéfice trimestriel en nette baisse sur un an à cause d'une diminution...

    vendredi 26 avril 2024

    Bénéfices d'ExxonMobil et Chevron rognés par le raffinage et…

    New York: Les bénéfices des géants américains du pétrole et du gaz ExxonMobil et Chevron ont été affectés au premier trimestre par...

    vendredi 26 avril 2024

    Chevron pâtit sur les trois premiers des cours affaissés du …

    New York: Le groupe américain du pétrole et du gaz Chevron a annoncé vendredi dans un communiqué des résultats conformes aux attentes...

    vendredi 26 avril 2024

    Totalenergies dégage 5,7 milliards de bénéfice sur 3 mois

    Paris: Totalenergies a enregistré un bénéfice net de 5,7 milliards de dollars (5,2 milliards de francs suisses) au 1er trimestre 2024, améliorant...

    jeudi 25 avril 2024

    Equinor: le bénéfice net chute de 46% au 1er trimestre

    Oslo: Le géant norvégien de l'énergie Equinor a accusé une chute de 46% de son bénéfice net au premier trimestre, plombé par...

    mercredi 24 avril 2024

    Eni: bénéfice net divisé par deux au premier trimestre

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a annoncé mercredi une chute de 49% de son bénéfice net, à 1,21 milliard d'euros...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 juillet 2024 à 21:30

    Le pétrole décroche, aversion pour le risque et doutes sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, victimes d'un mouvement d'aversion pour le risque et de doutes sur la...

    vendredi 19 juillet 2024 à 12:05

    Le pétrole hésite entre baisse des stocks, économie chinoise…

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones vendredi, toujours tiraillés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les...

    jeudi 18 juillet 2024 à 21:35

    Le pétrole stagne, les opérateurs prudents faute de certitud…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre jeudi, sur un marché prudent, incertain des intentions de l'Opep...

    jeudi 18 juillet 2024 à 13:16

    📉 Les revenus du canal de Suez baissent de 23,4% en raison d…

    Le caire: Les revenus du canal de Suez en Egypte ont baissé de 23,4% à fin juin par rapport à l'année précédente...

    jeudi 18 juillet 2024 à 12:30

    Le pétrole hésite, en proie à des vents contraires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, partagés entre la baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine passée et les données économiques...

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril ?

    Le vendredi 24 mai 2024

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et se réuniront le 2 juin pour discuter de leur politique commune de production de pétrole.

    Lire la suite