Menu
A+ A A-

Le géant pétrolier BP annonce la suppression de 10'000 emplois

compagnie pétrolière BPLondres: Le géant pétrolier britannique BP a annoncé lundi la suppression de 10.000 emplois dans le monde, soit 15% de ses effectifs, afin de gagner en efficacité et de s'adapter à un marché pétrolier frappé par la crise sanitaire.
La majorité de ces suppressions de postes interviendra d'ici la fin de l'année, précise le groupe dans un communiqué. Face au plongeon des cours, BP avait déjà annoncé début avril une baisse drastique de ses dépenses d'investissement et un programme d'économies.

La répartition géographique des suppressions d'emplois n'a pas été dévoilée, mais elles pourraient concerner 2.000 personnes au Royaume-Uni où le groupe emploie 15.000 personnes, a précisé à l'AFP une source proche du dossier.

La hiérarchie ne sera pas épargnée puisque BP va réduire d'un tiers le nombre de hauts dirigeants, au nombre de 400 pour l'instant.

Ces annonces ont été faites par le directeur général Bernard Looney lors d'une conférence en ligne destinée au personnel de BP, qui compte 70.000 salariés.

"Ce sont de difficiles décisions à prendre", a souligné le patron dans un e-mail aux salariés.

"Mais nous devons faire ce qui est bon pour BP" et "cela nous aidera à être plus performants", a-t-il ajouté.

En dehors des suppressions de postes, BP a décidé de ne pas procéder à des augmentations de salaires en 2020 pour les salariés avec le plus d'ancienneté. Pour les autres, elles sont reportées de quelques mois.

Et il est vraisemblable qu'aucune prime ne sera versée cette année.

Le plan stratégique annoncé en février prévoyait déjà de constituer un groupe moins grand afin de pouvoir assurer un avenir moins dépendant des énergies fossiles. Le groupe s'est engagé à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 tout en restant flou sur la méthode jusqu'à présent.

Mais la crise sanitaire a tout changé et a poussé BP à prendre des mesures radicales.

Les cours du pétrole ont plongé depuis mars bien en dessous du seuil de rentabilité de BP, face à une demande déprimée par l'arrêt de l'activité pendant les confinements.


"Ampleur choquante"

M. Looney explique que son groupe dépense beaucoup plus d'argent qu'il n'en fait entrer dans ses caisses, de l'ordre de plusieurs millions de dollars par jour.

BP avait déjà annoncé début avril une baisse drastique de 25% de ses dépenses d'investissements et un programme d'économies de 2,5 milliards de dollars en 2021, qui devrait même être renforcé.

Mais contrairement à son concurrent Royal Dutch Shell, le groupe a décidé de maintenir son dividende, se privant de ce fait de marges de manoeuvre financières.

Il a précisé qu'il réexaminerait sa politique en la matière chaque trimestre.

En raison de la chute des cours du pétrole, BP avait essuyé une énorme perte de 4,4 milliards de dollars au premier trimestre.

Grâce au espoirs de redémarrage des économies et aux baisses de production de l'Opep et de ses alliés, les prix du brut sont récemment remontés aux alentours de 40 dollars.

"Des pertes d'emplois de cette ampleur sont choquantes", estime Mel Evans de l'ONG Greenpeace.

"Les salariés de BP devraient être aidés pour accompagner la transition vers les renouvelables. Il est temps pour BP de donner la priorité à son personnel, pas aux dividendes", selon elle.

BP pourrait ne pas être le seul groupe du secteur à annoncer des réductions d'effectifs.

Jusqu'à 30.000 emplois pourraient être supprimés d'ici 18 mois dans le secteur du pétrole et du gaz au Royaume-Uni, en raison de la déprime du marché, prévenait fin avril l'association professionnelle Oil and Gas UK.

L'action de BP prenait 0,70% à 365,10 pence vers 14H30 GMT dans un marché en légère baisse.

(c) AFP

Commenter Le géant pétrolier BP annonce la suppression de 10'000 emplois


    La Compagnie pétrolière britannique BP

    BP perd 7% à Londres après l'annonce de sa sortie du russe Rosneft

    lundi 28 février 2022

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP chutait de près de 7% lundi matin à la Bourse de Londres, au lendemain de l'annonce de son désengagement du géant russe Rosneft, dont il détenait jusqu'ici une participation de 19,75%, à la suite...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 20 mai 2022 à 22:27

    Le pétrole finit la semaine en hausse, tensions sur l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé la semaine sur une petite hausse, tirés par les craintes sur l'offre et...

    vendredi 20 mai 2022 à 14:12

    L'ex-chancelier Gerhard Schröder quitte le conseil d'adminis…

    Moscou: La compagnie pétrolière publique russe Rosneft a annoncé vendredi que l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder et l'homme d'affaires allemand Matthias Warnig l'avaient...

    vendredi 20 mai 2022 à 11:56

    Le pétrole en pause, pris dans des vents contraires

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi, coincés dans une fourchette de prix élevés, entre les craintes d'une récession qui éroderait...

    vendredi 20 mai 2022 à 09:30

    La Chine augmente discrètement ses achats de pétrole russe à…

    Pékin: La Chine augmente discrètement ses achats de pétrole en provenance de Russie à des prix avantageux, selon les données d'expédition et...

    jeudi 19 mai 2022 à 21:00

    Très volatil, le pétrole se reprend avec le repli du dollar

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont évolué en dents de scie jeudi pour terminer en nette hausse, dans le sillage...

    jeudi 19 mai 2022 à 18:48

    Le pétrole se reprend avec les tensions sur l'offre

    Londres: Les prix du pétrole remontaient jeudi, après un net recul la veille, les craintes quant à l'approvisionnement en or noir rattrapant...

    jeudi 19 mai 2022 à 18:22

    L'augmentation du pétrole russe vers l'est réduit les ventes…

    Téhéran: Les exportations de brut iranien vers la Chine ont fortement chuté depuis le début de la guerre en Ukraine, Pékin privilégiant...

    jeudi 19 mai 2022 à 17:35

    La Chine est en pourparlers avec la Russie pour acheter du p…

    Moscou: La Chine est en pourparlers avec la Russie pour acheter des fournitures supplémentaires de pétrole afin d'ajouter à ses stocks stratégiques...

    jeudi 19 mai 2022 à 11:45

    Le pétrole poursuit sa baisse, lesté par les craintes d'un r…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient jeudi, poursuivant leur recul de la veille, freinés par les craintes d'un ralentissement économique mondial qui...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite