Menu
A+ A A-

Le géant pétrolier BP annonce la suppression de 10'000 emplois

compagnie pétrolière BPLondres: Le géant pétrolier britannique BP a annoncé lundi la suppression de 10.000 emplois dans le monde, soit 15% de ses effectifs, afin de gagner en efficacité et de s'adapter à un marché pétrolier frappé par la crise sanitaire.
La majorité de ces suppressions de postes interviendra d'ici la fin de l'année, précise le groupe dans un communiqué. Face au plongeon des cours, BP avait déjà annoncé début avril une baisse drastique de ses dépenses d'investissement et un programme d'économies.

La répartition géographique des suppressions d'emplois n'a pas été dévoilée, mais elles pourraient concerner 2.000 personnes au Royaume-Uni où le groupe emploie 15.000 personnes, a précisé à l'AFP une source proche du dossier.

La hiérarchie ne sera pas épargnée puisque BP va réduire d'un tiers le nombre de hauts dirigeants, au nombre de 400 pour l'instant.

Ces annonces ont été faites par le directeur général Bernard Looney lors d'une conférence en ligne destinée au personnel de BP, qui compte 70.000 salariés.

"Ce sont de difficiles décisions à prendre", a souligné le patron dans un e-mail aux salariés.

"Mais nous devons faire ce qui est bon pour BP" et "cela nous aidera à être plus performants", a-t-il ajouté.

En dehors des suppressions de postes, BP a décidé de ne pas procéder à des augmentations de salaires en 2020 pour les salariés avec le plus d'ancienneté. Pour les autres, elles sont reportées de quelques mois.

Et il est vraisemblable qu'aucune prime ne sera versée cette année.

Le plan stratégique annoncé en février prévoyait déjà de constituer un groupe moins grand afin de pouvoir assurer un avenir moins dépendant des énergies fossiles. Le groupe s'est engagé à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 tout en restant flou sur la méthode jusqu'à présent.

Mais la crise sanitaire a tout changé et a poussé BP à prendre des mesures radicales.

Les cours du pétrole ont plongé depuis mars bien en dessous du seuil de rentabilité de BP, face à une demande déprimée par l'arrêt de l'activité pendant les confinements.


"Ampleur choquante"

M. Looney explique que son groupe dépense beaucoup plus d'argent qu'il n'en fait entrer dans ses caisses, de l'ordre de plusieurs millions de dollars par jour.

BP avait déjà annoncé début avril une baisse drastique de 25% de ses dépenses d'investissements et un programme d'économies de 2,5 milliards de dollars en 2021, qui devrait même être renforcé.

Mais contrairement à son concurrent Royal Dutch Shell, le groupe a décidé de maintenir son dividende, se privant de ce fait de marges de manoeuvre financières.

Il a précisé qu'il réexaminerait sa politique en la matière chaque trimestre.

En raison de la chute des cours du pétrole, BP avait essuyé une énorme perte de 4,4 milliards de dollars au premier trimestre.

Grâce au espoirs de redémarrage des économies et aux baisses de production de l'Opep et de ses alliés, les prix du brut sont récemment remontés aux alentours de 40 dollars.

"Des pertes d'emplois de cette ampleur sont choquantes", estime Mel Evans de l'ONG Greenpeace.

"Les salariés de BP devraient être aidés pour accompagner la transition vers les renouvelables. Il est temps pour BP de donner la priorité à son personnel, pas aux dividendes", selon elle.

BP pourrait ne pas être le seul groupe du secteur à annoncer des réductions d'effectifs.

Jusqu'à 30.000 emplois pourraient être supprimés d'ici 18 mois dans le secteur du pétrole et du gaz au Royaume-Uni, en raison de la déprime du marché, prévenait fin avril l'association professionnelle Oil and Gas UK.

L'action de BP prenait 0,70% à 365,10 pence vers 14H30 GMT dans un marché en légère baisse.

(c) AFP

Commenter Le géant pétrolier BP annonce la suppression de 10'000 emplois



    Communauté prix du baril


    La Compagnie pétrolière britannique BP

    Le fonds activiste Bluebell appelle BP à freiner dans les énergies vertes

    lundi 29 janvier 2024

    Londres: Le fonds activiste basé à Londres Bluebell appelle le géant britannique des hydrocarbures BP à revoir à la baisse des ambitions jugées "irrationnelles" sur les énergies propres, à quelques jours de la publication de ses résultats annuels.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière BP

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 18 avril 2024 à 11:57

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    lundi 15 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole en baisse, le marché croit à la désescalade malgr…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, malgré l'attaque de l'Iran contre Israël pendant le weekend, le marché tablant sur une désescalade...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite