Menu
A+ A A-

ExxonMobil et Chevron réconfortés par le nouvel eldorado de l'or noir

prix du petrole New YorkNew York: ExxonMobil et Chevron sont en passe de réussir leur pari d'investir des millions de dollars dans le bassin permien, riche en pétrole et gaz de schiste: les deux majors ont enregistré un bond de leur production d'hydrocarbures grâce à leurs gisements dans ce nouvel eldorado du sud des Etats-Unis.
Chevron a même atteint son plus haut niveau historique sur un trimestre, à 3,08 millions de barils équivalent pétrole par jour (mbj) produits quotidiennement au deuxième trimestre, en hausse de 9%, a indiqué vendredi le groupe texan.

Pour ExxonMobil, les extractions dans le bassin permien ont flambé de 90% à 274.000 barils par jour, poussant la production totale du groupe à 3,9 mbj, en augmentation de 7%.

La montée en puissance des deux géants pétroliers dans le bassin permien coïncide avec la réduction des investissements des petits autres acteurs découragés par les bas prix des hydrocarbures conventionnels.

A l'inverse, les majors ont augmenté leurs investissements dans cette région où ExxonMobil prévoit de pomper 1 million de barils par jour à compter de 2024. C'est 80% de plus que sa projection initiale.

Le groupe, qui a réorganisé ses activités d'exploration pétrolière, a notamment augmenté de 22% l'enveloppe destinée aux investissements.


Les profits souffrent

S'il mise sur le bassin permien, Chevron a prévenu qu'il ne fera pas des folies. Il a ainsi refusé de surenchérir sur son compatriote Anadarko, spécialiste de gaz naturel, omniprésent dans cette région qui s'étend de l'ouest du Texas au sud-est du Nouveau Mexique.

Le bassin permien abrite les principales réserves américaines et est devenu officiellement le champ le plus prolifique au monde devant le bassin saoudien Ghawar avec des extractions de 4,1 mbj en mars, d'après l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Il n'est toutefois pas à l'abri d'un retournement de tendance: le groupe de services pétroliers américain Halliburton, qui fournit des technologies et équipements destinés au forage, a supprimé en début de mois 8% de ses effectifs nord-américains, tandis que le spécialiste du forage Helmerich & Payne a averti que le pire est à venir pour l'industrie des pétrole et gaz de schiste.

En attendant, la hausse de leur production respective n'a pas beaucoup aidé ExxonMobil et Chevron au deuxième trimestre, du fait des prix bas du brut et du gaz naturel et d'une hausse des coûts de maintenance des raffineries et d'exploration pétrolière.

ExxonMobil a dégagé un bénéfice net de 3,1 milliards de dollars au 2ème trimestre, en baisse de 20,75% sur un an, pour un chiffre d'affaires de 69,1 milliards (-6%).

Fait rare, Chevron a gagné beaucoup plus d'argent que lui, dégageant un profit trimestriel de 4,3 milliards de dollars, en hausse de 26,3% sur un an, principalement grâce à un chèque de 740 millions que lui a signé son compatriote Anadarko pour rupture de fiançailles.

Le chiffre d'affaires de Chevron a néanmoins plongé de 8% à 38,85 milliards de dollars.

La rentabilité des géants européens a également diminué: le bénéfice de Royal Dutch Shell a été divisé par deux à moins de 3 milliards de dollars, tandis que BP a vu le sien plonger de 35% à 1,82 milliard et Total de 26% à 2,8 milliards.

"Les résultats du deuxième trimestre (...) ont été dopés par des volumes de production record et la réception de frais de rupture de la fusion avec Anadarko, mais l'impact des prix bas du pétrole et du gaz a limité leur progression", a résumé Michael Wirth, le PDG de Chevron.

Les prix de l'or noir ont évolué aux alentours de 58,47 dollars à New York au deuxième trimestre, soit près de 16 dollars de moins qu'à la même période de 2018.

Des travaux de maintenance non prévus dans les raffineries de Baytown (Texas), Sarnia (Canada) et Yanbu (Arabie saoudite) ont en outre freiné ExxonMobil qui vend également au consommateur ses hydrocarbures via les stations-services.

L'activité de raffinage a ainsi vu son bénéfice plonger de 88,3%.

A Wall Street, l'action ExxonMobil décrochait de 1,28% vers 14H45 GMT, tandis que le titre Chevron reculait de 1,93%.

(c) AwP

Commenter ExxonMobil et Chevron réconfortés par le nouvel eldorado de l'or noir


    La Compagnie pétrolière américaine Chevron

    Chevron dévalue ses gisements face à l'abondance de pétrole

    mercredi 11 décembre 2019

    New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé mardi une dépréciation de la valeur de ses actifs, notamment dans le gaz de schiste, de 10 à 11 milliards de dollars (pratiquement autant en francs), pour faire face à l'abondance...

    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    mercredi 06 novembre 2019

    Rosneft: la rentabilité se rétablit au troisième trimestre

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi une forte hausse de son bénéfice net au troisième trimestre sur un...

    mercredi 06 novembre 2019

    Le parapétrolier CGG repasse dans le vert au 3e trimestre

    Paris: Le groupe parapétrolier CGG a annoncé mercredi avoir renoué avec les bénéfices au troisième trimestre, saluant un bon niveau d'activité notamment...

    vendredi 01 novembre 2019

    Chevron déçoit au 3e trimestre, ralenti par des prix bas du …

    New York: La major pétrolière a annoncé vendredi des résultats décevants au troisième trimestre, pâtissant de bas prix du brut et de...

    jeudi 31 octobre 2019

    Repsol: la rentabilité s'écroule avec les prix du pétrole

    Madrid: Le géant pétrolier espagnol Repsol a annoncé jeudi avoir vu son bénéfice net s'écrouler de près de 47% au troisième trimestre...

    mercredi 30 octobre 2019

    Total: les bénéfices chutent avec les cours des hydrocarbure…

    Paris: Total a annoncé mercredi une chute de ses bénéfices au troisième trimestre, en raison de la baisse des cours du pétrole...

    mardi 29 octobre 2019

    BP dans le rouge au 3e trimestre, plombé par la baisse du br…

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP est tombé dans le négatif au 3e trimestre à cause d'une lourde charge exceptionnelle due à...

    mercredi 23 octobre 2019

    TechnipFMC: bénéfice net en retrait au 3e trimestre, avant l…

    Paris: Le groupe de services pétroliers franco-américain TechnipFMC a vu son bénéfice net reculer au troisième trimestre de 84,1%, à 21,8 millions...

    mercredi 23 octobre 2019

    Maurel et Prom: chiffre d'affaires sur 9 mois en hausse, tir…

    Paris: Le groupe pétrolier français Maurel et Prom a vu son chiffre d'affaires grimper de 8% lors des neuf premiers mois de...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

    ExxonMobil exonérée après accusations de tromperie sur le changement clim…

    mardi 10 décembre 2019

    New York: Un juge new-yorkais a débouté mardi l'Etat de New York, qui accusait le géant pétrolier américain ExxonMobil d'avoir trompé les investisseurs sur l'impact financier du changement climatique sur son activité, après un procès vu comme un test par...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 13 décembre 2019 à 20:59

    Le pétrole profite d'un accord préliminaire entre Pékin et W…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse vendredi après l'annonce d'une avancée de taille dans la guerre commerciale...

    vendredi 13 décembre 2019 à 18:16

    Le pétrole profite d'un accord préliminaire entre Pékin et W…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient en cours de séance européenne après l'annonce d'une avancée de taille dans la guerre commerciale sino-américaine...

    vendredi 13 décembre 2019 à 12:39

    Le pétrole en hausse, optimiste sur un accord commercial sin…

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient à des plus hauts depuis septembre, vendredi en cours d'échanges européens, portés par les perspectives d'un...

    vendredi 13 décembre 2019 à 12:27

    La production pétrolière est normale en France

    Paris: La production pétrolière en France n'est pas à l'arrêt et les raffineries fonctionnent normalement malgré le mouvement social contre la réforme...

    jeudi 12 décembre 2019 à 22:00

    Le pétrole soutenu par un possible accord commercial sino-am…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, portés par des informations selon lesquelles la Chine et les...

    jeudi 12 décembre 2019 à 17:32

    Le pétrole soutenu par un tweet de Trump optimiste sur la gu…

    Londres: Les prix du pétrole accentuaient leur hausse jeudi en cours d'échanges européens, encouragés par un tweet de Donald Trump estimant que...

    jeudi 12 décembre 2019 à 12:29

    Le pétrole se reprend au lendemain des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi en cours d'échanges européens, rassurés par la perspective d'un marché "équilibré" pour 2020 après avoir...

    jeudi 12 décembre 2019 à 11:57

    Aramco atteint une valorisation de 2000 milliards de dollars

    Ryad: Le prix de l'action du géant pétrolier saoudien Aramco a bondi jeudi à la Bourse de Ryad au deuxième jour de...

    jeudi 12 décembre 2019 à 10:33

    Pétrole: le marché pourrait être excédentaire début 2020 (AI…

    Paris: L'offre de pétrole sur les marchés mondiaux pourrait être excédentaire début 2020 malgré les baisses de production supplémentaires décidées par les...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 4 décembre 2019 Les stocks commerciaux de pétrole des États-Unis ont baissé d'environ -4,9 millions de barils, selon des données publiées par l'EIA.
    Les analystes tablaient, eux, sur une baisse plus modeste, de l'ordre de -1,7 million de barils.

    Les stocks de pétrole s'établissent ainsi à 447,1 millions de barils.

    En octobre 2019, le prix du pétrole se replie

    Le lundi 25 novembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2019, le prix du pétrole en euros se replie (-5,4 % après +7,6 % en septembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) diminuent également (−1,0 % après +0,4 %) sous l’effet notamment des matières premières industrielles (−2,8 % après +1,8 %). Le prix du pétrole se redresse En octobre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se replie (-5,4 % après +7,6 %), à 54 € en moyenne par baril.En dollars, la baisse des prix est moins ample (-5,0 % après +6,4 %)...

    Lire la suite

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite