Menu
A+ A A-

L'Opep+ sabre la production face à la chute des prix du pétrole

OPEP+Vienne: Après un report pour cause de désaccord, plusieurs pays de l'Opep+ ont annoncé jeudi sabrer davantage leur production de pétrole en 2024, avec un objectif: enrayer la récente chute des cours.
Une nouvelle fois, les efforts sont essentiellement supportés par les deux piliers de l'alliance de producteurs d'or noir, l'Arabie saoudite et la Russie.

Ryad prolonge ainsi ses coupes d'un million de barils par jour (bpj) jusqu'à "la fin du premier trimestre 2024", selon un communiqué du ministère de l'Energie publié à l'issue d'une réunion par visioconférence des ministres du groupe.

Moscou renforce quant à lui sur la même période sa mesure de réduction des exportations, qui passe de 300.000 à 500.000 barils par jour, a annoncé le vice-Premier ministre en charge de l'Energie Alexandre Novak.

Parmi les 23 membres, d'autres pays, comme les Emirats arabes unis, vont également procéder à des baisses de moindre ampleur. Le Koweït, le Kazakhstan, l'Algérie ou Oman également, a rapporté l'agence Bloomberg.

Les marchés ont réagi avec déception devant ces gestes volontaires et l'absence d'accord collectif de l'OPEP+.

Vers 17H30 GMT, le cours du Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., référence européenne du brut, fléchissait de 0,31% à 82,84 dollars le baril, quand celui du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., son équivalent américain, chutait de 2,47%, à 75,94 dollars.

Rapport OPEP+

⤵ Réticences africains

Initialement prévue dimanche à Vienne, la réunion avait été repoussée sur fond de discorde.

L'Arabie saoudite, qui fait le gros des efforts, a en effet eu mal à convaincre les pays africains de partager le fardeau.

Parmi les réfractaires, l'Angola et le Nigeria "veulent augmenter leurs quotas de production" afin d'accroître leur manne pétrolière, source de précieuses devises étrangères, d'après une source proche des discussions.

Ces deux pays n'ont pas digéré les conclusions de la dernière réunion, en juin, qui actaient une réduction de leurs objectifs de production, après des années de sous-investissement.

A l'inverse, les Emirats arabes unis avaient été autorisés à ouvrir davantage le robinet de brut au vu de leur importante capacité de réserve.

Depuis fin 2022, l'alliance garde sous terre environ 5 millions de barils par jour, jouant sur la raréfaction de l'offre pour tenter de faire remonter des prix minés par l'incertitude économique sur fond de taux d'intérêt élevés.

Elle avait dans un premier temps sabré quelque 2 millions de barils, à l'occasion des retrouvailles des 23 membres à Vienne, après une longue série de rencontres virtuelles pour cause de pandémie.

Puis, en mai dernier, neuf membres, dont les Saoudiens et Russes, avaient annoncé des coupes volontaires surprise pour un total de 1,6 million de baril quotidiens.

Et "gâterie saoudienne", selon l'expression du ministre de l'Energie du royaume, le prince Abdelaziz ben Salmane, Ryad a fermé encore davantage ses robinets un mois plus tard, décision prolongée donc ce jeudi.


⤵ Le Brésil convié

Malgré les précédentes annonces, les deux références du brut ont dévissé au cours des semaines passées, même si elles restent au-dessus de la moyenne des cinq dernières années.

Les prix évoluent désormais autour de la barre symbolique des 80 dollars le baril, après une éphémère envolée du Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. à près de 100 dollars fin septembre et loin des 140 dollars atteints à la suite de l'invasion russe de l'Ukraine.

La demande apparaît fragile, entre préoccupations autour de l'économie de la Chine, premier importateur de brut au monde dont la reprise post-Covid-19 s'avère beaucoup plus poussive que prévu, et signaux mitigés venant de l'Europe et des États-Unis.

Côté offre, la production de brut des États-Unis et du Brésil a atteint des niveaux records, provoquant un changement des rapports de force. L'OPEP+, qui compte pour environ la moitié de la production mondiale, "n'a plus la mainmise sur le marché qu'elle avait autrefois", souligne Neil Wilson, analyste chez Finalto.

L'alliance, née en 2016 en réaction aux défis posés par la concurrence américaine, espère toutefois être rejointe par le Brésil dès janvier 2024.

"C'est un moment historique pour le Brésil, qui ouvre un nouveau chapitre du dialogue et de la coopération internationale sur l'énergie", a salué le ministre Alexandre Silveira de Oliveira, présent à la réunion.

Mais le ministère de l'Energie a tempéré cette annonce, précisant dans un communiqué transmis à l'AFP que le ministère "analysait la question".

(c) AFP

Commenter L'Opep+ sabre la production face à la chute des prix du pétrole



    Communauté prix du baril


    L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP)

    -Voir toute l'actualité de l'OPEP

    dimanche 02 juin 2024

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les…

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de...

    dimanche 02 juin 2024

    Huit pays de l'Opep+ étendent leurs réductions de production…

    Vienne: Huit membres de l'alliance Opep+ vont prolonger leur réductions volontaires de production de pétrole pour quelques mois, avant de les supprimer...

    dimanche 02 juin 2024

    📅 Pétrole: à Ryad, l'Opep+ soucieuse de préserver son unité

    Vienne: Entre des ministres à Ryad et d'autres qui participeront à la réunion par vidéoconférence, l'Opep+ joue dimanche une partition inédite, avec...

    vendredi 24 mai 2024

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et son impact sur les prix du baril …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, dont la Russie, sont connus collectivement sous le nom d'OPEP+ et...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ Statu quo pour les prévisions de progression de la demand…

    Paris: La demande mondiale d'or noir ne devrait pas faiblir en dépit des incertitudes géopolitiques, indique mardi l'Opep dans son rapport mensuel...

    mardi 14 mai 2024

    🛢️ L'OPEP maintient ses prévisions optimistes de la demande …

    Vienne: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réaffirmé aujourd'hui sa projection d'une croissance solide de la demande mondiale de pétrole...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    dimanche 02 juin 2024

    🛢️ L'Opep+ prolonge ses coupes mais se prépare à rouvrir les…

    Vienne: Les pays de l'Opep+ se sont accordés dimanche sur l'extension de leurs coupes actuelles de production pour soutenir les cours de...

    dimanche 02 juin 2024

    Huit pays de l'Opep+ étendent leurs réductions de production…

    Vienne: Huit membres de l'alliance Opep+ vont prolonger leur réductions volontaires de production de pétrole pour quelques mois, avant de les supprimer...

    samedi 11 mai 2024

    Pétrole: l'Irak espère dépasser les 160 milliards de barils …

    Bagdad: L'Irak espère augmenter ses réserves pétrolières à plus de 160 milliards de barils, a déclaré samedi le ministre du Pétrole, Hayan...

    vendredi 03 mai 2024

    🛢️ Pétrole: Irak et Kazakhstan ferment les vannes pour absor…

    Londres: L'Irak et le Kazakhstan vont procéder à des réductions supplémentaires de leur production de pétrole pour compenser le dépassement de leurs...

    jeudi 02 mai 2024

    🛢️ Quelles sont les réductions de la production de pétrole d…

    Londres: Les producteurs de pétrole de l'OPEP+ procèdent à des réductions volontaires de la production pour un total d'environ 2,2 millions de...

    mardi 02 avril 2024

    🇷🇺 Raffineries russes ciblées par les drones ukrainiens

    Moscou: Des drones ukrainiens ont attaqué mardi Taneco, la troisième plus grande raffinerie de pétrole de Russie, à environ 1 300 km...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 24 juin 2024 à 22:25

    Le pétrole en hausse, entre espoir d'une meilleure demande e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé lundi, portés par les espoirs d'une meilleure demande aux États-Unis qui misent sur une...

    lundi 24 juin 2024 à 16:00

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent après 2 mois de baisse…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse, après 8 semaines consécutives de baisse. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture du pétrole...

    lundi 24 juin 2024 à 11:50

    Le pétrole monte un peu, entre spéculations et risque géopol…

    Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi, poussés à la fois par des positionnements spéculatifs d'investisseurs qui parient sur une baisse...

    vendredi 21 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se replie avant le week-end devant un dollar fort

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi, refroidis par un dollar fort et un affaiblissement de l'activité en...

    vendredi 21 juin 2024 à 12:15

    Le pétrole stable, les investisseurs surveillent le risque g…

    Londres: Les cours du pétrole se maintiennent vendredi, consolidant leurs gains de la semaine, alors que les investisseurs surveillent avec attention le...

    vendredi 21 juin 2024 à 11:00

    📉 En mai 2024, le prix du pétrole se replie nettement

    En mai 2024, le prix du pétrole en euros se replie nettement (‑9,8 % sur un mois après +6,7 % en avril)...

    jeudi 20 juin 2024 à 21:10

    Le pétrole reste ferme, aidé par le regain de la demande amé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont encore pris un peu de hauteur, jeudi, incités par un bond de la demande...

    jeudi 20 juin 2024 à 17:55

    🛢️ USA: baisse des stocks de pétrole brut, la demande bondit

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

    jeudi 20 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole se maintient avec le retour du risque géopolitiqu…

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient en terrain positif jeudi, avec retour de la prime de risque géopolitique sur le marché...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite