Menu
A+ A A-

Le résultat trimestriel de BP dopé à son tour par les prix de l'énergie

cours du petroleLondres: Dans la foulée des autres majors pétrolières, la flambée des hydrocarbures a également dopé au troisième trimestre les résultats du géant britannique des hydrocarbures BP, qui a vu son bénéfice hors éléments exceptionnels plus que doubler. Mais le groupe essuie une perte nette.
Le résultat hors éléments exceptionnels, indicateur le plus suivi par les marchés, est ressorti à 8,2 milliards de dollars (presque autant en francs), contre 3,3 milliards un an plus tôt. Il est un peu en dessous du chiffre de 8,5 milliards affiché au trimestre précédent, mais bien au-dessus des attentes du marché.

Le perte nette est quant à elle de 2,2 milliards de dollars sur la période - en légère baisse sur un an - et traduit un "effet comptable défavorable" de 10,1 milliards lié notamment à la hausse des prix du gaz. Ces derniers tirent vers le haut la valeur du risque inscrite dans les comptes pour certains contrats en cours.

Par rapport au deuxième trimestre, le résultat a légèrement pâti d'une baisse des prix du pétrole, mais profité des prix du gaz élevés.

BP s'attend toutefois à ce que les prix du brut, qui se sont envolés dans la foulée de la guerre en Ukraine, restent élevés au quatrième trimestre en raison de l'annonce récente de réduction de l'offre de l'OPEP+, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, "dans un contexte d'incertitude persistante liée aux exportations de pétrole russe".

Pour le gaz, le groupe estime que les prix resteront élevés et volatils en raison d'un manque d'approvisionnement vers l'Europe.

BP a par ailleurs annoncé mardi un programme de rachat d'actions de 2,5 milliards de dollars, portant le total des rachats annoncés cette année à 8,5 milliards.

L'action de BP à la Bourse de Londres était en hausse de 0,56% à 482,50 pence mardi vers 10H25 GMT.


⤵ Clameur

"Ces résultats meilleurs que prévu et les liquidités supplémentaires versées aux actionnaires ne feront qu'ajouter à la clameur croissante pour un impôt sur les bénéfices exceptionnels prolongés", selon Russ Mould, analyste d'AJ Bell.

D'autant que les majors pétrolières Shell, concurrent de BP, la française TotalEnergies ou encore les américaines ExxonMobil et Chevron ont toutes dégagé des bénéfices très conséquents pour la période.

Londres avait annoncé en mai une taxe temporaire de 25% sur les bénéfices du secteur de l'énergie, pour aider en partie à financer les aides gouvernementales aux ménages les plus modestes.

BP a indiqué mardi que cette mesure pèsera dans ces comptes à hauteur de 800 millions de dollars cette année, sur un total d'environ 2,5 milliards de dollars d'impôts pour ses activités en mer du Nord au Royaume-Uni.

Cette taxe a pourtant été très critiquée comme largement insuffisante car elle peut être fortement réduite par une augmentation des investissements dans la production d'hydrocarbures.

Elle "ne résoudra pas la crise du coût de la vie, n'assurera pas la sécurité énergétique et ne fera qu'aggraver l'urgence climatique", a ainsi à nouveau dénoncé mardi Greenpeace UK dans un communiqué.

"Un niveau approprié de taxation de BP et des autres majors pétrolières pourrait contribuer aux coûts de la crise énergétique, à l'adaptation aux impacts climatiques et à l'investissement" dans les énergies renouvelables, a ajouté l'ONG.

"Les résultats de ce trimestre montrent que nous continuons à afficher une bonne performance tout en nous transformant", a fait valoir le directeur général de BP Bernard Looney, cité dans le communiqué du groupe.

"Nous fournissons le pétrole et le gaz dont le monde a besoin aujourd'hui - tout en investissant pour accélérer la transition énergétique", a-t-il fait valoir.

BP met en avant le rachat mi-octobre pour 4,1 milliards de dollars du producteur américain de gaz "renouvelable" Archaea Energy, produisant du méthane à partir de déchets.

Ce "biogaz" nécessite moins d'énergie et est donc moins polluant à la production, mais il émet toutefois du CO2 lorsqu'il est consumé.

Pour les neuf premiers mois de l'année, BP affiche une perte nette de 13,3 milliards de dollars, le groupe ayant passé au premier trimestre une charge après-impôts de 24,4 milliards de dollars à la suite de sa sortie du russe Rosneft, en conséquence de l'invasion russe de l'Ukraine.

(c) AFP

Commenter Le résultat trimestriel de BP dopé à son tour par les prix de l'énergie



    Communauté prix du baril


    La Compagnie pétrolière britannique BP

    BP: bénéfice net en forte baisse sur un an au premier trimestre

    mardi 07 mai 2024

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP a enregistré un bénéfice en forte baisse au premier trimestre en raison de prix du gaz en repli qui ont pesé sur les ventes, et d'un effet de comparaison défavorable.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière BP

    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    mardi 07 mai 2024

    BP: bénéfice net en forte baisse sur un an au premier trimes…

    Londres: Le géant pétrolier britannique BP a enregistré un bénéfice en forte baisse au premier trimestre en raison de prix du gaz...

    mardi 07 mai 2024

    Le Saoudien Aramco annonce une baisse de son bénéfice net en…

    Ryad: Le géant pétrolier Saudi Aramco a annoncé mardi un bénéfice net de 27,27 milliards de dollars (24,74 milliards de francs suisses...

    jeudi 02 mai 2024

    Shell: le bénéfice chute, les actionnaires font pression sur…

    Londres: Le géant pétrolier britannique Shell a publié jeudi un bénéfice trimestriel en nette baisse sur un an à cause d'une diminution...

    vendredi 26 avril 2024

    Bénéfices d'ExxonMobil et Chevron rognés par le raffinage et…

    New York: Les bénéfices des géants américains du pétrole et du gaz ExxonMobil et Chevron ont été affectés au premier trimestre par...

    vendredi 26 avril 2024

    Chevron pâtit sur les trois premiers des cours affaissés du …

    New York: Le groupe américain du pétrole et du gaz Chevron a annoncé vendredi dans un communiqué des résultats conformes aux attentes...

    vendredi 26 avril 2024

    Totalenergies dégage 5,7 milliards de bénéfice sur 3 mois

    Paris: Totalenergies a enregistré un bénéfice net de 5,7 milliards de dollars (5,2 milliards de francs suisses) au 1er trimestre 2024, améliorant...

    jeudi 25 avril 2024

    Equinor: le bénéfice net chute de 46% au 1er trimestre

    Oslo: Le géant norvégien de l'énergie Equinor a accusé une chute de 46% de son bénéfice net au premier trimestre, plombé par...

    mercredi 24 avril 2024

    Eni: bénéfice net divisé par deux au premier trimestre

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a annoncé mercredi une chute de 49% de son bénéfice net, à 1,21 milliard d'euros...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    jeudi 11 juillet 2024 à 12:40

    Le pétrole en terrain positif après les stocks américains

    Londres: Le pétrole évoluait en terrain positif jeudi, poussé par la baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis la semaine passée...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétrole réclamée

    Le jeudi 30 mai 2024

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des soupçons d'entente sur les prix dans l'industrie pétrolière et gazière aux Etats-Unis.

    Lire la suite

    🔎 Le Pic pétrolier approche: comment éviter le chaos d'une pénurie mondiale de pétrole ?

    Le mercredi 08 mars 2023

    Le pic pétrolier est un sujet d'une importance cruciale pour notre avenir énergétique. Il se réfère au moment où la production de pétrole mondiale atteint son sommet avant de décliner de manière irréversible. La question de savoir si nous sommes en train de manquer de pétrole est étroitement liée à ce concept.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite