Menu
RSS
A+ A A-

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du baril

prix du petrole OsloOslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des hydrocarbures et a relevé son objectif de production pour 2017.
Après une perte de 307 millions de dollars au deuxième trimestre 2016, le bénéfice net s'est établi à 1,4 milliard au deuxième trimestre 2017, en hausse de 40% par rapport au trimestre précédent.

Son résultat d'exploitation ajusté, référence sur le marché, a plus que triplé sur un an, à 3,0 milliards de dollars, pour un chiffre d'affaires en hausse de 40% à 14,8 milliards.

C'est mieux que ce qu'attendaient les analystes qui tablaient sur un résultat d'exploitation ajusté de 3 milliards et des revenus de 13 milliards.

Statoil prévoit désormais une croissance de la production organique de 5% sur l'année, contre de 4 à 5% attendus précédemment. Côté coûts, le pétrolier a revu à la baisse ses prévisions de dépenses d'exploration à 1,3 milliard de dollars (-0,2 milliard) en 2017.

Des chiffres qui ont encore affermi les recommandations à l'achat du titre par plusieurs sociétés de crédit dont la norvégienne Pareto Securities.

"A 50 USD le baril de Brent, Statoil prouve qu'il peut réaliser des résultats solides", écrit Pareto dans une note. A 13H00 (11H00 GMT) à la Bourse d'Oslo, l'action Statoil s'adjugeait 1,19%, à 144,2 couronnes (15,5 euros).

Le groupe bénéficie du rebond du cours du baril tiré par l'accord sur la réduction de la production conclu par les pays de l'OPEP et leurs partenaires en début d'année.

L'Arabie saoudite a promis cette semaine lors d'une réunion de suivi de cet accord à Saint-Pétersbourg de limiter ses exportations en août à 6,6 millions de barils par jour (mbj), contre plus de 7,2 mbj certains mois de 2016.

Statoil a de son côté davantage produit au cours du deuxième trimestre, extrayant 1,996 million de barils équivalent-pétrole par jour (Mbep/j) contre 1,959 Mbep/j au deuxième trimestre 2016.

Le groupe détenu à 67% par l'État norvégien récolte par ailleurs les fruits de ses efforts de réduction des coûts, visant des économies de 4,2 milliards de dollars cette année.

Après une campagne d'exploration décevante en 2014, Statoil va, au grand dam des défenseurs de l'environnement, reprendre cette année la prospection dans les eaux norvégiennes de la mer de Barents dans l'Arctique.

Plusieurs forages de prospection sont prévus, notamment l'un sur le prospect Korpfjell, jugé très prometteur, dans la licence la plus septentrionale jamais attribuée dans le pays scandinave.

Situé dans une zone maritime longtemps contestée par la Norvège et la Russie voisine mais qui a finalement fait l'objet d'un accord de délimitation en 2010, ce gisement pourrait être le plus gros jamais découvert dans le pays.

(c) AFP

La Compagnie pétrolière norvégienne Statoil

Statoil devient officiellement Equinor

mercredi 16 mai 2018

Oslo: La plus grosse compagnie pétrolière norvégienne Statoil est officiellement devenue Equinor mercredi, un changement de nom censé refléter sa diversification dans les énergies renouvelables.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Statoil

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 juillet 2018 à 06:12

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient à nouveau mercredi en Asie, dans un contexte de craintes sur une augmentation de l'offre et...

mardi 17 juillet 2018 à 23:06

Une Bourse américaine lance un contrat sur le pétrole basé à…

New York: La plateforme boursière américaine Intercontinental Exchange (ICE) a annoncé mardi le lancement d'un nouveau contrat à terme sur le pétrole...

mardi 17 juillet 2018 à 22:00

Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé mardi l'arrêt des exportations de brut depuis le terminal de Zaouia en...

mardi 17 juillet 2018 à 21:47

Les cours du pétrole remontent au lendemain d'un plongeon

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement rebondi mardi après un plongeon de plus de 4% la veille, alors que...

mardi 17 juillet 2018 à 16:29

Les cours du pétrole divergent, prévision de baisse des stoc…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les analystes estimaient...

mardi 17 juillet 2018 à 12:37

Le pétrole en baisse, vers une nouvelle augmentation de la p…

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les Etats-Unis...

mardi 17 juillet 2018 à 05:12

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi sous l'effet d'achats à bon compte après avoir plongé à des plus bas de trois...

lundi 16 juillet 2018 à 22:15

Le pétrole chute, les craintes liées à la production s'estom…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement baissé lundi alors que les craintes liées à une potentielle insuffisance de l'offre...

lundi 16 juillet 2018 à 18:56

Poutine tend la main à Trump dans le domaine du pétrole et d…

Helsinki: Le président russe, Vladimir Poutine, a tendu la main à son homologue américain, Donald Trump, dans le domaine du pétrole et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite