Menu
RSS
A+ A A-

Chevron dans le rouge au 4T, affaibli par le plongeon du pétrole

prix du petrole New YorkNew York: La major pétrolière Chevron a vu ses bénéfices engloutis par la chute des cours de l'or noir en 2015, passant même dans le rouge au quatrième trimestre après des dépréciations d'actifs et charges d'un montant total de 1,1 milliard de dollars.
Le bénéfice net annuel a été divisé par plus de quatre à 4,59 milliards de dollars, selon des résultats publiés vendredi. Sur les trois derniers mois de l'année, le groupe accuse une perte de 588 millions de dollars, contre un bénéfice net de 3,47 milliards à la même période un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels et rapporté par action, le bénéfice annuel est de 2,45 dollars, contre 3,47 dollars attendus en moyenne par les analystes.

Au quatrième trimestre, Chevron essuie une perte par action de 31 cents, contre un bénéfice de 46 cents espérés par les marchés.

Si le chiffre d'affaires a fondu, c'est tout de même à un rythme moins prononcé que redouté: il ressort à 138,48 milliards de dollars sur l'année, en chute de 34,7%, et à 29,25 milliards sur le dernier trimestre, en diminution de 36,5%. Les analystes attendaient 132, 59 milliards de dollars et 28,72 milliards respectivement.

La baisse substantielle de nos résultats 2015 comparé à l'année précédente reflète le déclin de près de 50% des prix du pétrole sur un an, a commenté le PDG John Watson, cité dans le communiqué.

Chevron est plus sensible aux fluctuations des cours de l'or noir que son rival ExxonMobil parce que 67% de sa production est constituée de pétrole.

Pour préserver ses bénéfices dans le contexte actuel d'offre abondante d'or noir, Chevron promet de réduire drastiquement ses coûts.

Nous sommes en train de prendre des mesures importantes pour améliorer nos résultats et notre trésorerie dans l'environnement actuel de prix bas. Les dépenses opérationnelles et autres frais ont été réduits de 9 milliards en 2015 comparé à 2014 et je prévois des réductions (de coûts) de même ampleur en 2016, a déclaré M. Watson.

La major va notamment vendre des actifs et continuer à supprimer des emplois, indique-t-elle, en promettant des détails fin février.

En octobre, le groupe pétrolier a annoncé la suppression de 6.000 à 7.000 emplois supplémentaires, soit quelque 10% de ses effectifs. Il a aussi abaissé de 24% à 26,6 milliards de dollars ses investissements pour 2016. Ils devraient être compris entre 20 et 24 milliards pour les deux années suivantes (2017 et 2018).

A Wall Street, le titre reculait de 1,35% à 84,76 dollars vers 14H00 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance même si les marchés anticipaient de mauvais résultats.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite