Menu
A+ A A-

Les états-Unis deviennent le premier producteur de pétrole au monde

prix du petrole LondresLondres: Les États-Unis sont devenus le premier producteur d'or noir au monde pour la première fois depuis 1975 grâce au pétrole schiste, dépassant ainsi l'Arabie saoudite et la Russie, selon le géant pétrolier BP.
L'offre mondiale de pétrole, qui a augmenté de 2,1 millions de barils par jour (mbj) en 2014, a connu une croissance jamais vue, a souligné le groupe britannique dans sa 64e revue statistique sur l'énergie mondiale publiée ce mercredi.

L'augmentation de l'offre mondiale a été largement portée par les États-Unis, dont la production a grimpé de 1,6 mbj en 2014, de loin la plus forte croissance au monde.

C'est la première fois qu'un pays augmente sa production de plus de 1 mbj sur trois années consécutives, a noté le rapport.

D'après la revue statistique, les États-Unis ont dépassé à la fois l'Arabie saoudite et la Russie en tant que premier producteur mondial de pétrole pour la première fois depuis 1975, a indiqué Bob Dudley, le directeur général de BP.

Les implications de la révolution du schiste américain sont profondes, a-t-il insisté.

Les États-Unis ont ainsi considérablement réduit leurs importations de pétrole. Les importations américaines de pétrole en 2014 ont atteint moins de la moitié de leur plus haut niveau de 2005. Et les États-Unis ont cédé leur place de premier importateur de pétrole mondial à la Chine.

La revue statistique a par ailleurs noté des faiblesses du côté de la demande de pétrole mondiale, pointant du doigt l'essoufflement économique de la Chine, la deuxième économie mondiale après les États-Unis.

La consommation de pétrole mondiale a grimpé de 800.000 barils par jour en 2014 ou 0,8%, soit un peu moins que les moyennes historiques récentes et beaucoup moins que la hausse de 1,4 mbj connue en 2013, a noté BP.

Le ralentissement de l'économie chinoise s'est traduit par une décélération des investissements dans l'immobilier et de la production industrielle.

Par conséquent, la croissance dans les secteurs chinois les plus gourmands en énergie, comme l'industrie de l'acier, du fer et du ciment - des secteurs qui ont prospéré pendant l'industrialisation rapide du pays - s'est effondrée en 2014 alors que le secteur des services arrive sur le devant de la scène, a-t-on expliqué chez BP.

La demande chinoise d'énergie a ainsi baissé fortement en 2014, augmentant de 2,6% soit moins que le taux de croissance moyen de ces dix dernières années (6,6%).

La faiblesse de la demande en énergie n'est pas seulement un problème chinois, soulignait toutefois BP. La consommation énergétique a augmenté plus lentement que la moyenne dans toutes les régions du monde, à l'exception de l'Amérique du nord (+0,9%) et l'Afrique (+2,8%), avec une chute notable de la demande européenne de 3,9%, a expliqué le géant pétrolier.

cv/jmi/nas

BP



(c) AFP

Commenter Les états-Unis deviennent le premier producteur de pétrole au monde


    La Compagnie pétrolière britannique BP

    Les majors du pétrole s'engagent à réduire leurs émissions de méthane

    lundi 24 septembre 2018

    Paris: De grandes compagnies pétrolières réunies dans une coalition internationale se sont engagées lundi à réduire leurs émissions de méthane, se fixant pour la première fois un objectif collectif.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite