Menu
A+ A A-

Shell dilue ses objectifs climatiques, s'attire des critiques

cours du petroleLondres: Le géant britannique du pétrole et gaz a réévalué jeudi sa stratégie climatique, maintenant son objectif global de neutralité carbone mais abaissant celui lié à l'intensité carbone de ses produits, ce qui lui a aussitôt attiré les critiques d'organisations écologistes.
Le groupe veut toujours diviser par deux les émissions polluantes générées par ses propres opérations (activités dites de "Scope" ou périmètre 1 et 2) d'ici 2030, comparé à 2016, et dit avoir déjà atteint 60% de sa cible à fin 2023, dans un communiqué.

Il fixe aussi une "nouvelle ambition de réduire les émissions de (ses) clients lors de l'utilisation de (ses) produits pétroliers de 15 à 20% d'ici 2030 comparé à 2021 (Scope 3).

En revanche, Shell veut désormais réduire de 15 à 20% "l'intensité carbone nette (ratio des émissions sur les volumes, ndlr) des produits énergétiques vendus d'ici 2030, comparé à 2016", soit un objectif assoupli par rapport à la cible précédente d'une diminution de 20%.

Un changement attribué à "une moindre croissance des ventes d'électricité" qu'anticipé, car le groupe veut se focaliser sur "la valeur et non le volume" dans la génération électrique, affirme-t-il.

Shell dit avoir abaissé ses émissions de méthane de 70% comparé à 2016 et confirme son plan d'investir 10 à 15 milliards de dollars entre 2023 et fin 2025 dans des systèmes d'énergie à bas carbone.

"Shell rétro-pédale sur ses objectifs climatiques" a aussitôt fustigé l'association d'actionnaires écologistes Follow This.

Shell revendique pour sa part une "transition équilibrée et ordonnée hors des carburants fossiles pour maintenir un approvisionnement en énergie sûr et abordable", d'après le communiqué.


Le groupe avait été fortement critiqué par les organisations écologistes l'an dernier pour avoir indiqué qu'il ne réduirait plus sa production de pétrole d'ici 2030, affirmant avoir déjà atteint, en avance, un objectif de diminution de production de 1 à 2% par an, dévoilé en 2021.

L'an dernier Shell avait obtenu le soutien d'une grande majorité d'actionnaires lors de son assemblée générale annuelle, malgré un début de séance chaotique et de nombreux doutes exprimés sur sa transition énergétique, notamment par le fonds de pension de l'église anglicane, entre autres.

Jeudi dans sa mise à jour annuelle sur sa stratégie énergétique, le groupe dit penser que "le gaz naturel liquéfié va joué un rôle crucial dans la transition énergétique, en remplaçant le charbon dans les industries lourdes" et dans la génération électrique.

Il avait indiqué en février prévoir une envolée de 50% de la demande mondiale de gaz naturel liquéfié (GNL) dans le monde d'ici 2040, dopée par l'Asie.

(c) AFP

Commenter Shell dilue ses objectifs climatiques, s'attire des critiques



    Communauté prix du baril


    La Compagnie pétrolière Shell

    Le bénéfice net annuel de Shell fond avec le cours des hydrocarbures

    jeudi 01 février 2024

    Londres: Le géant britannique des hydrocarbures Shell a publié jeudi un bénéfice divisé par plus de deux en 2023, pénalisé par la baisse des prix des hydrocarbures après leurs sommets l'année précédente.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 avril 2024 à 21:50

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    New York: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective d'une...

    vendredi 12 avril 2024 à 21:40

    Le pétrole à un sommet de plus de cinq mois, le Moyen-Orient…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont montés vendredi à un sommet de plus de cinq mois, dopés par la perspective...

    vendredi 12 avril 2024 à 16:57

    Le pétrole au plus haut depuis octobre, le marché scrute les…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le...

    vendredi 12 avril 2024 à 12:47

    Le pétrole soutenu par le risque géopolitique, le marché scr…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi, soutenus par le risque géopolitique, les investisseurs craignant des perturbations de l'approvisionnement mondial si le conflit...

    vendredi 12 avril 2024 à 11:21

    La croissance de la demande de pétrole continue de "s'e…

    Paris: L'appétit du monde pour le pétrole "continue de s'essouffler" sous l'effet de l'électrification du parc automobile et de la fin du...

    jeudi 11 avril 2024 à 16:10

    L'Opep maintient ses prévisions de progression de la demande…

    Vienne: L'appétit pour les transports, notamment aériens, devrait continuer à soutenir la demande mondiale d'or noir en 2024, indique jeudi l'Opep dans...

    jeudi 11 avril 2024 à 15:00

    Le pétrole oscille, entre le risque géopolitique et les stoc…

    New York: Les prix du pétrole hésitaient jeudi, pris entre les feux croisés de facteurs baissiers, comme la hausse des stocks hebdomadaires...

    jeudi 11 avril 2024 à 12:05

    Le pétrole grimpe avec le risque géopolitique malgré les sto…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient jeudi, les investisseurs ayant les yeux rivés sur les possibles perturbations de l'approvisionnement en raison de...

    jeudi 11 avril 2024 à 10:35

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite