Menu
A+ A A-

PetroChina et Sinopec pénalisés par les cours du brut au 3e trimestre

prix du petrole ShanghaiShanghai: Le géant chinois de l'énergie PetroChina a annoncé un bénéfice net divisé par deux au 3è trimestre en raison d'une baisse des cours du brut et d'une forte concurrence sur le marché intérieur, tandis que celui du groupe public Sinopec, premier raffineur mondial, a chuté de 35%.
Le bénéfice net de PetroChina a plongé de 58,4% sur les trois mois de juillet à septembre à 8,83 milliards de yuans (1,12 milliard d'euros), a indiqué le groupe dans un communiqué transmis mercredi soir à la Bourse de Shanghai.

PetroChina, détenu à 80% par l'entreprise publique China National Petroleum Corp (CNPC), a souligné que ce recul est "dû à une baisse des cours du brut sur le marché international et à une intensification de la concurrence sur le secteur du raffinage".

La marge de rentabilité dans le raffinage a baissé avec l'arrivée sur le marché chinois de raffineurs privés comme Hengli Petrochemical.

Le bénéfice opérationnel de la division chimie et raffinage de PetroChina a plongé de 81,7% sur les neuf premiers mois de 2019 en raison d'un excédent de l'offre sur le marché intérieur et une baisse des prix des produits raffinés.

PetroChina a dégagé un chiffre d'affaires en hausse de 5,1% à 1.810 milliards de yuans (230,51 milliards d'euros) en dépit "de conditions d'exploitation complexes et difficiles sur le marché chinois et à l'international".

Selon l'analyste d'Everbright, Sun Hung Kai, interrogé par Bloomberg, le secteur amont du groupe pétrolier va bénéficier au 4ème trimestre d'une stabilisation des cours et d'une forte hausse de la demande pour le gaz naturel.

De son côté, le groupe public Sinopec, devenu le plus gros raffineur mondial, a également souffert des fluctuations des cours de l'or noir et d'une offre excédentaire sur le marché des produits pétroliers.

Son bénéfice net du 3e trimestre a dégringolé de 35% à 11,94 milliards de yuans (1,52 milliard d'euros) après 18,38 milliards de yuans un an plus tôt, a-t-il indiqué dans un communiqué boursier.

Le chiffre d'affaires de Sinopec a lui progressé de 14,7% sur les neuf premiers mois de 2019 à 1.830 milliards de yuans (233 milliards d'euros).

La demande intérieure pour le gaz naturel a continué de croître, en raison de la politique du président Xi Jinping qui cherche à augmenter la consommation de gaz naturel et à réduire la dépendance à l'égard du charbon très polluant.

Sinopec a rapporté que la consommation de gaz naturel a grimpé de 9,8% sur les neuf premiers mois alors que la demande pour les produits pétrochimiques a poursuivi sa hausse.

(c) AwP

Commenter PetroChina et Sinopec pénalisés par les cours du brut au 3e trimestre


    La Compagnie pétrolière chinoise Sinopec

    Les raffineurs d'État chinois évitent les nouveaux échanges de pétrole ru…

    mercredi 06 avril 2022

    Pékin: Les raffineurs d'État chinois honorent les contrats pétroliers russes existants mais évitent d'en conclure de nouveaux malgré des remises importantes, répondant ainsi à l'appel à la prudence de Pékin alors que les sanctions occidentales s'accumulent contre la Russie suite...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 19 mai 2022 à 21:00

    Très volatil, le pétrole se reprend avec le repli du dollar

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont évolué en dents de scie jeudi pour terminer en nette hausse, dans le sillage...

    jeudi 19 mai 2022 à 18:48

    Le pétrole se reprend avec les tensions sur l'offre

    Londres: Les prix du pétrole remontaient jeudi, après un net recul la veille, les craintes quant à l'approvisionnement en or noir rattrapant...

    jeudi 19 mai 2022 à 18:22

    L'augmentation du pétrole russe vers l'est réduit les ventes…

    Téhéran: Les exportations de brut iranien vers la Chine ont fortement chuté depuis le début de la guerre en Ukraine, Pékin privilégiant...

    jeudi 19 mai 2022 à 17:35

    La Chine est en pourparlers avec la Russie pour acheter du p…

    Moscou: La Chine est en pourparlers avec la Russie pour acheter des fournitures supplémentaires de pétrole afin d'ajouter à ses stocks stratégiques...

    jeudi 19 mai 2022 à 11:45

    Le pétrole poursuit sa baisse, lesté par les craintes d'un r…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient jeudi, poursuivant leur recul de la veille, freinés par les craintes d'un ralentissement économique mondial qui...

    mercredi 18 mai 2022 à 21:21

    Net recul pour le pétrole, la santé de l'économie mondiale p…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont été aspirés mercredi par un vent d'anxiété sur les marchés financiers, nourri par des...

    mercredi 18 mai 2022 à 18:28

    Le pétrole dévisse, rattrapé par l'inflation

    New York: Les prix du pétrole flanchaient mercredi, rattrapés par les tensions inflationnistes dans le monde et les craintes d'une récession, qui...

    mercredi 18 mai 2022 à 17:33

    USA: baisse inattendue des stocks de pétrole, la demande est…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont fortement reculé la semaine dernière, selon les chiffres...

    mercredi 18 mai 2022 à 11:11

    Le pétrole grimpe avant les réserves de brut américaines

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi, poussés par les risques de rupture d'approvisionnement en hydrocarbures russes et de bons...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite