Menu
A+ A A-

PetroChina et Sinopec pénalisés par les cours du brut au 3e trimestre

prix du petrole ShanghaiShanghai: Le géant chinois de l'énergie PetroChina a annoncé un bénéfice net divisé par deux au 3è trimestre en raison d'une baisse des cours du brut et d'une forte concurrence sur le marché intérieur, tandis que celui du groupe public Sinopec, premier raffineur mondial, a chuté de 35%.
Le bénéfice net de PetroChina a plongé de 58,4% sur les trois mois de juillet à septembre à 8,83 milliards de yuans (1,12 milliard d'euros), a indiqué le groupe dans un communiqué transmis mercredi soir à la Bourse de Shanghai.

PetroChina, détenu à 80% par l'entreprise publique China National Petroleum Corp (CNPC), a souligné que ce recul est "dû à une baisse des cours du brut sur le marché international et à une intensification de la concurrence sur le secteur du raffinage".

La marge de rentabilité dans le raffinage a baissé avec l'arrivée sur le marché chinois de raffineurs privés comme Hengli Petrochemical.

Le bénéfice opérationnel de la division chimie et raffinage de PetroChina a plongé de 81,7% sur les neuf premiers mois de 2019 en raison d'un excédent de l'offre sur le marché intérieur et une baisse des prix des produits raffinés.

PetroChina a dégagé un chiffre d'affaires en hausse de 5,1% à 1.810 milliards de yuans (230,51 milliards d'euros) en dépit "de conditions d'exploitation complexes et difficiles sur le marché chinois et à l'international".

Selon l'analyste d'Everbright, Sun Hung Kai, interrogé par Bloomberg, le secteur amont du groupe pétrolier va bénéficier au 4ème trimestre d'une stabilisation des cours et d'une forte hausse de la demande pour le gaz naturel.

De son côté, le groupe public Sinopec, devenu le plus gros raffineur mondial, a également souffert des fluctuations des cours de l'or noir et d'une offre excédentaire sur le marché des produits pétroliers.

Son bénéfice net du 3e trimestre a dégringolé de 35% à 11,94 milliards de yuans (1,52 milliard d'euros) après 18,38 milliards de yuans un an plus tôt, a-t-il indiqué dans un communiqué boursier.

Le chiffre d'affaires de Sinopec a lui progressé de 14,7% sur les neuf premiers mois de 2019 à 1.830 milliards de yuans (233 milliards d'euros).

La demande intérieure pour le gaz naturel a continué de croître, en raison de la politique du président Xi Jinping qui cherche à augmenter la consommation de gaz naturel et à réduire la dépendance à l'égard du charbon très polluant.

Sinopec a rapporté que la consommation de gaz naturel a grimpé de 9,8% sur les neuf premiers mois alors que la demande pour les produits pétrochimiques a poursuivi sa hausse.

(c) AwP

Commenter PetroChina et Sinopec pénalisés par les cours du brut au 3e trimestre


    La Compagnie pétrolière chinoise Sinopec

    Bénéfice en hausse au 1er trimestre pour PetroChina et en baisse pour Sin…

    mardi 30 avril 2019

    Pékin: Le géant chinois de l'énergie PetroChina a annoncé une hausse de son bénéfice net au premier trimestre, mais le plus gros raffineur mondial Sinopec a lui vu ses profits chuter.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 28 février 2020 à 21:28

    Le pétrole new-yorkais encaisse sa plus lourde perte depuis …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole, touchés de plein fouet par une certaine panique face à la propagation du coronavirus, ont...

    vendredi 28 février 2020 à 18:07

    Le pétrole poursuit sa chute en fin de semaine

    Londres: Les cours du pétrole continuaient vendredi leur chute après l'ouverture des marchés boursiers américains, sous la pression de la propagation de...

    vendredi 28 février 2020 à 12:02

    Les cours du pétrole continuent de s'effondrer face au Coron…

    Londres: Les cours du pétrole continuaient de chuter vendredi devant la propagation de l'épidémie virale hors de Chine et ses conséquences potentielles...

    vendredi 28 février 2020 à 08:56

    Eni a sauvé les meubles en 2019, malgré un 4e trimestre diff…

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni, pénalisé par la baisse des prix du pétrole brut et du gaz, a vu son...

    vendredi 28 février 2020 à 08:01

    Eni prévoit d'accélérer la cadence jusqu'en 2025, avant de p…

    Milan: Le groupe pétrolier et gazier italien Eni a indiqué vendredi prévoir une hausse annuelle moyenne de sa production de 3,5% jusqu'en...

    jeudi 27 février 2020 à 21:36

    La compagnie pétrolière Pemex annonce une perte de 18,3 mill…

    Mexico: La compagnie pétrolière mexicaine Pemex, plus grande entreprise publique du pays, a annoncé jeudi une perte de 18,3 milliards de dollars...

    jeudi 27 février 2020 à 21:19

    Le pétrole, lesté par le coronavirus, poursuit sa chute libr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont continué leur plongeon jeudi face à la propagation de l'épidémie de nouveau coronavirus, tombant...

    jeudi 27 février 2020 à 13:09

    Les cours du pétrole toujours pénalisés par le coronavirus

    Londres: Les prix du pétrole amorçaient jeudi leur cinquième séance de baisse consécutive, sous l'effet de la propagation de l'épidémie de coronavirus...

    mercredi 26 février 2020 à 21:42

    Face au coronavirus, le pétrole au plus bas depuis un an à N…

    Cours de clôture: Le pétrole a poursuivi sa chute mercredi matin, le baril américain de WTI tombant à un niveau plus vu...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 28 février 2020 Les prix du pétrole ont chuté pour une sixième journée consécutive et étaient en voie de connaître leur plus forte baisse hebdomadaire depuis plus de quatre ans alors que l’épidémie de coronavirus continue de faire des ravages sur les marchés mondiaux des actions et du pétrole.

    À 16h50, le cours du brut WTI plongeait de 5,92 % à 44.30 $ et le pétrole Brent baissait de 4,58 % à 49.36 $, après être brièvement tombé sous les 50 dollars plus tôt dans la journée.

    En janvier 2020, le prix du pétrole décroît

    Le mercredi 26 février 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2020, le prix du pétrole  en euros se replie de −5,1 % après +5,6 %, et de −5,3 % en dollars.Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) ralentissent (+0,7 % après +2,5 %) sous l’effet des prix des matières premières industrielles qui décélèrent (+1,5 % après +3,0 %) et de ceux des matières premières alimentaires qui se replient (−0,3 % après +2,1 %). Le prix du pétrole diminue En janvier 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros baisse (−5,1 % après +5,6 %) à 57,3 €...

    Lire la suite

    Les prix du pétrole pourraient-ils chuter en dessous de 50 $ suite au Coronavirus ?

    Le jeudi 30 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: Une prévision plutôt logique en ce début d'année était que les prix du pétrole américains ne tomberaient probablement pas en dessous de 50 $ le baril. Mais depuis des paramètres ont changé.

    Lire la suite

    En décembre 2019, le prix du pétrole s’accroît

    Le jeudi 23 janvier 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2019, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,6 % après +5,9 %). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent (+2,5 % après +0,8 %) sous l’effet notamment des prix des matières premières industrielles qui se redressent (+3,0 % après −1,6 %). Les prix des matières premières alimentaires ralentissent (+2,1 % après +3,3 %). Le prix du pétrole poursuit sa progression En décembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente presque autant qu’en novembre (+5,6 % après +5,9 %)...

    Lire la suite