Menu
A+ A A-

PetroChina et Sinopec pénalisés par les cours du brut au 3e trimestre

prix du petrole ShanghaiShanghai: Le géant chinois de l'énergie PetroChina a annoncé un bénéfice net divisé par deux au 3è trimestre en raison d'une baisse des cours du brut et d'une forte concurrence sur le marché intérieur, tandis que celui du groupe public Sinopec, premier raffineur mondial, a chuté de 35%.
Le bénéfice net de PetroChina a plongé de 58,4% sur les trois mois de juillet à septembre à 8,83 milliards de yuans (1,12 milliard d'euros), a indiqué le groupe dans un communiqué transmis mercredi soir à la Bourse de Shanghai.

PetroChina, détenu à 80% par l'entreprise publique China National Petroleum Corp (CNPC), a souligné que ce recul est "dû à une baisse des cours du brut sur le marché international et à une intensification de la concurrence sur le secteur du raffinage".

La marge de rentabilité dans le raffinage a baissé avec l'arrivée sur le marché chinois de raffineurs privés comme Hengli Petrochemical.

Le bénéfice opérationnel de la division chimie et raffinage de PetroChina a plongé de 81,7% sur les neuf premiers mois de 2019 en raison d'un excédent de l'offre sur le marché intérieur et une baisse des prix des produits raffinés.

PetroChina a dégagé un chiffre d'affaires en hausse de 5,1% à 1.810 milliards de yuans (230,51 milliards d'euros) en dépit "de conditions d'exploitation complexes et difficiles sur le marché chinois et à l'international".

Selon l'analyste d'Everbright, Sun Hung Kai, interrogé par Bloomberg, le secteur amont du groupe pétrolier va bénéficier au 4ème trimestre d'une stabilisation des cours et d'une forte hausse de la demande pour le gaz naturel.

De son côté, le groupe public Sinopec, devenu le plus gros raffineur mondial, a également souffert des fluctuations des cours de l'or noir et d'une offre excédentaire sur le marché des produits pétroliers.

Son bénéfice net du 3e trimestre a dégringolé de 35% à 11,94 milliards de yuans (1,52 milliard d'euros) après 18,38 milliards de yuans un an plus tôt, a-t-il indiqué dans un communiqué boursier.

Le chiffre d'affaires de Sinopec a lui progressé de 14,7% sur les neuf premiers mois de 2019 à 1.830 milliards de yuans (233 milliards d'euros).

La demande intérieure pour le gaz naturel a continué de croître, en raison de la politique du président Xi Jinping qui cherche à augmenter la consommation de gaz naturel et à réduire la dépendance à l'égard du charbon très polluant.

Sinopec a rapporté que la consommation de gaz naturel a grimpé de 9,8% sur les neuf premiers mois alors que la demande pour les produits pétrochimiques a poursuivi sa hausse.

(c) AwP

Commenter PetroChina et Sinopec pénalisés par les cours du brut au 3e trimestre



    Communauté prix du baril


    La Compagnie pétrolière chinoise Sinopec

    Chine: les groupes pétroliers affichent des bénéfices record

    lundi 29 août 2022

    Pékin: Les géants chinois du pétrole Sinopec, PetroChina et Cnooc ont dégagé au premier semestre des bénéfices en forte hausse, galvanisés par la flambée des prix de l'énergie depuis l'invasion russe en Ukraine.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite