Menu
A+ A A-

Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliards d'euros

prix du petrole genèveGenève: Le consortium contrôlé par Glencore et le fonds souverain du Qatar ont annoncé lundi avoir conclu un accord pour céder pour quelque 7,8 milliards d'euros 14,16% du capital du géant semi-public russe du pétrole Rosneft au conglomérat privé chinois CEFC.
La vente des participations devrait rapporter un peu plus de 3,9 milliards d'euros, auxquels s'ajoutera la contre-valeur en euros de quelque 4,58 milliards de dollars (3,9 milliards d'euros au cours actuel) "au cours moyen des cinq jours précédant la date du paiement", a expliqué le groupe de négoce des matières premières, dans un communiqué.

La vente avait été annoncée le 8 septembre mais son prix n'avait pas été précisé.

Le produit de la vente servira "principalement" à rembourser le financement octroyé lors de l'acquisition initiale remontant à décembre 2016, "principalement" auprès du groupe bancaire italien Intesa Sanpaolo et de "plusieurs banques russes", a détaillé Glencore.

Après la finalisation de la transaction, dont la formalisation reste soumise à l'obtention des régulateurs, les parts de Glencore et de QIA dans Rosneft devraient être ramenées à respectivement quelque 0,5 et 4,7%, comme annoncé en décembre 2016, souligne le communiqué.

Fin 2016, le Kremlin avait annoncé la vente par l'Etat russe de 19,5% du capital de Rosneft à ce consortium, détenu à parité par Glencore et le fonds souverain du Qatar QIA, pour plus de dix milliards d'euros.

Cette opération visait à renflouer le budget russe mis en difficulté par l'effondrement des prix de hydrocarbures. Mais son financement s'était révélé difficile en raison de sa taille mais aussi parce que le groupe se trouve sous sanctions occidentales à cause de la crise ukrainienne. Une grande partie de la transaction avait été financée à crédit.

Basée à Shanghai et spécialisée dans les services énergétiques et la finance, CEFC est l'une des plus importantes sociétés privées en Chine. Elle a investi notamment ces dernières années en République tchèque dans des médias, le transport aérien ou encore le club de football du Slavia Prague.

Outre l'Etat (50%) et désormais CEFC, l'autre gros actionnaire de Rosneft est BP avec près de 20%.


(c) AFP

Commenter Glencore et le Qatar cèdent 14% de Rosneft pour 7,8 milliards d'euros


    La Compagnie pétrolière russe Rosneft

    Rosneft chercher à rassurer sur ses affaires au Venezuela

    mardi 05 février 2019

    Moscou: Le géant pétrolier russe semi-public Rosneft a cherché à rassurer sur ses investissements très politiques au Venezuela, empêtré dans une crise au sommet de l'Etat, source d'incertitude pour un groupe en bonne santé financière.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 avril 2019 à 02:05

    Wall Street : debut de semaine positif, le pétrole au zénith

    (cerclefinance.com): Après un weekend de 3 jours, les marchés US ont rouvert à petite allure (de nombreuses places européennes restant fermées).

    lundi 22 avril 2019 à 21:51

    Le pétrole bondit après la fin des exemptions aux sanctions …

    New York: Les cours du pétrole ont fini à leur plus haut depuis près de six mois lundi, dans le sillage de...

    lundi 22 avril 2019 à 16:46

    Pétrole: Arabie saoudite et d'autres compenseront la baisse …

    Washington: Le président américain Donald Trump, qui a mis fin aux exemptions permettant à huit pays l'achat de pétrole iranien, a assuré...

    lundi 22 avril 2019 à 16:26

    Le pétrole bondit après la fin des exemptions sur le pétrole…

    New York: Les cours du pétrole évoluaient à leurs plus hauts depuis près de six mois lundi après l'officialisation par la Maison...

    lundi 22 avril 2019 à 16:01

    Pétrole iranien: l'Arabie saoudite prête à 'stabiliser' le m…

    Ryad: L'Arabie saoudite est prête à "stabiliser" le marché après la décision américaine de mettre fin aux exemptions permettant à huit pays...

    lundi 22 avril 2019 à 15:03

    Le pétrole bondit à la fin des exemptions sur le pétrole ira…

    New York: Les cours du pétrole se maintenaient en forte hausse lundi après l'officialisation par la Maison Blanche de la fin des...

    lundi 22 avril 2019 à 12:41

    Les USA ne feront pas cesser les exportations de brut iranie…

    Dubai: Les Etats-Unis ne parviendront pas à faire cesser totalement les exportations de pétrole de l'Iran malgré les menaces que l'administration américaine...

    lundi 22 avril 2019 à 07:26

    Les cours du pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en hausse lundi en Asie en raison d'une possible contraction de l'offre alors que les...

    lundi 22 avril 2019 à 02:05

    Washington va mettre fin aux dérogations sur l'achat de pétr…

    Washington: Les Etats-Unis s'apprêtent à annoncer lundi la fin des exemptions temporaires de sanctions accordées à huit pays importateurs de pétrole iranien...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite