Menu
RSS
A+ A A-

Affecté par les prix du pétrole, Eni annonce une lourde perte et réduit ses investissements

prix du petrole milanMilan: Le géant italien de l'énergie Eni, durement affecté par la chute des cours du pétrole, a enregistré en 2015 une perte nette de 8,8 milliards d'euros et annoncé une réduction de ses dépenses d'investissement pour 2016.
Cette loure perte, qui fait suite à un bénéfice net de 1,29 milliard en 2014, est une surprise puisque selon le consensus Factset Estimates, les analystes tablaient sur un bénéfice net de 526 millions d'euros.

Sur le seul quatrième trimestre, la perte nette s'élève à 8,46 milliards d'euros.

Du côté du résultat net ajusté, indicateur très suivi par le marché qui exclut des éléments volatils comme l'effet stock, le groupe a enregistré une perte de 696 millions d'euros contre un bénéfice de 2,2 milliards en 2014, dont une perte de 379 millions au dernier trimestre.

Eni est directement touché par l'effondrement des cours du pétrole, qui ont chuté de 70% en un an et demi, passant de 110 dollars le baril en juin 2014 à 33 dollars aujourd'hui, en raison d'un excès d'offre.

Le groupe italien a annoncé que sa production d'hydrocarbures avait progressé de 10% en 2015 à 1,76 million de barils par jour. Au quatrième trimestre, la production a augmenté de 14%, à 1,88 million de b/j, le niveau le plus élevé enregistré depuis cinq ans.

Pour 2016, Eni s'attend à ce que le prix du brut continue à rester faible en raison de déséquilibres structurels conduisant à une offre excédentaire, et des incertitudes renouvelées entourant l'évolution future de la demande à moyen et long terme.

En conséquence, le groupe a revu à la baisse ses prévisions de cours du brut dans son plan stratégique 2016-2019, faisant notamment passer le prix de référence à long terme de 90 à 65 dollars.


- Renégociation de contrats

Dans ce contexte, Eni a décidé de réduire ses dépenses d'investissement en 2016 de 20% sur un an à taux de change constants, en reformulant et en reprogrammant des projets, en étant de plus en plus sélectif concernant l'exploration et en renégociant des contrats de fourniture à long terme.

Ces initiatives devraient avoir un impact limité sur notre plan d'augmentation de la production à court et moyen terme, a précisé le groupe.

Son directeur général Claudio Descalzi a souligné qu'Eni poursuivrait ainsi sa transformation, qui verra le groupe se concentrer sur son coeur d'activités pétrole et gaz et être encore mieux organisé.

Eni a cédé en janvier 12,5% de Saipem au Fonds stratégique italien (FSI), une opération qui a conduit à la déconsolidation de cette filiale et lui a permis d'empocher 4,8 milliards de dollars nets, a-t-il indiqué.

La chute des cours affecte toutes les compagnies du secteur, à des degrés divers.

L'espagnole Repsol a vu ses pertes nettes atteindre 1,227 milliard d'euros en 2015 et celles de la britannique BP se sont élevées à 6,5 milliards de dollars. Royal Dutch Shell a de son côté vu son bénéfice net divisé par plus de sept à 1,939 milliard de dollars.

Le français Total, qui a vu son bénéfice net grimper de 20%, mais son résultat net ajusté reculer de 18%, va lui poursuivre sa cure d'austérité.

Face à la baisse des cours, Eni avait été la première compagnie pétrolière importante à annoncer, en mars, une réduction de son dividende. Le groupe a confirmé vendredi qu'il serait de 0,80 euro par action en 2015 -- contre 1,12 en 2014-- ce qui a quelque peu rassuré le marché.

Vers 09H00 GMT, le titre, qui a perdu quelque 10% depuis le début de l'année, gagnait 4,3%, à 12,61 euros, à la Bourse de Milan, dans un marché en hausse de 2,11%.
(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 20 septembre 2018 à 14:06

Trump exige de l'Opep une réduction immédiate des prix du pé…

Washington: Le président américain Donald Trump a exhorté jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole à faire baisser "maintenant" les prix du...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:03

Dossier Eni/Shell de corruption au Nigeria: deux premières c…

Milan: Une juge de Milan a prononcé jeudi les deux premières condamnations dans un dossier de corruption présumée au Nigeria impliquant les...

jeudi 20 septembre 2018 à 12:16

Le pétrole monte un peu, le marché reprend son souffle

Londres: Les prix du pétrole montaient très légèrement jeudi en cours d'échanges européens après deux séances de hausse marquée dans un marché...

jeudi 20 septembre 2018 à 10:52

Le Premier ministre Français "assume" la hausse de…

Paris: Le Premier ministre Edouard Philippe a dit jeudi "assumer" la hausse des taxes sur les carburants prévue en 2019, jugeant nécessaire...

jeudi 20 septembre 2018 à 05:41

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper en Asie jeudi, portés par un net repli des stocks de brut aux Etats-Unis...

mercredi 19 septembre 2018 à 21:35

Le pétrole profite d'une nouvelle baisse des stocks de brut …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, portés par l'annonce d'un repli des stocks de brut aux...

mercredi 19 septembre 2018 à 17:49

USA: les stocks de pétrole brut baissent un peu moins que pr…

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé un peu moins que prévu la semaine dernière, selon les chiffres...

mercredi 19 septembre 2018 à 17:35

Corruption en Algérie: ENI et son ex-patron Paolo Scaroni ac…

Milan: L'ex-patron d'Eni, Paolo Scaroni, a été acquitté mercredi de l'accusation de corruption internationale en Algérie, de même que le groupe pétrolier...

mercredi 19 septembre 2018 à 16:06

Le pétrole hésite en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole évoluaient en ordre dispersé mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une forte hausse et en attendant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite