Menu
A+ A A-

Le chinois Sinopec poursuit le groupe pétrolier vénézuélien PDVSA pour impayés

prix du petrole pékinPékin: Le conglomérat d'Etat chinois Sinopec poursuit aux Etats-Unis le groupe pétrolier vénézuélien PDVSA pour des factures impayées mais cette procédure est un "différend commercial ordinaire", a assuré vendredi Pékin, premier créancier de Caracas, affirmant vouloir maintenir sa "coopération" avec le pays.
Sinopec, un géant énergétique chinois sous contrôle étatique, réclame à PDVSA le paiement "d'au moins" 23,7 millions de dollars, accusant l'entreprise publique vénézuélienne de "rupture de contrat" et de "fraude", selon la plainte déposée fin novembre devant un tribunal de Houston (sud-est des Etats-Unis).

Le Venezuela, tout comme PDVSA, est considéré en défaut de paiement partiel, mais conserve la confiance de la Chine. Le pays sud-américain doit entre 20 et 30 milliards de dollars au géant asiatique, selon des estimations.

Mais la procédure judiciaire entamée par Sinopec USA, la filiale américaine du groupe chinois, pourrait augurer de frictions entre les deux pays.

Selon cette plainte, Sinopec a vendu en 2012 pour 45.000 tonnes de barres d'acier à Bariven, une filiale entièrement contrôlée par PDVSA, pour un montant total dépassant 43 millions de dollars.

Sinopec assure avoir bien acheminé les marchandises, mais PDVSA, après avoir assuré le premier paiement, n'a acquitté qu'environ la moitié des sommes demandées, selon le texte de la plainte consulté par l'AFP.

Le groupe chinois accuse PDVSA d'avoir utilisé Bariven comme "paravent pour perpétrer une fraude contre Sinopec", la "dépouillant sciemment de ses actifs dans l'objectif de priver ses créanciers, comme Sinopec, de toute compensation".

En conséquences, "nous recourons à des outils judiciaires pour protéger les droits et intérêts de notre groupe", a insisté vendredi auprès de l'AFP Lu Dapeng, porte-parole de Sinopec à Pékin. Avant d'ajouter: "Il ne faut y voir rien d'autre, il est superflu de chercher des explications plus compliquées".

De même, Pékin s'est efforcé de temporiser: même si Sinopec est un groupe d'Etat, "il s'agit d'un différend commercial ordinaire" qu'il ne faut "pas surinterpréter", a commenté vendredi Geng Shuang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse.

"Nous attachons une grande importance au développement des relations sino-vénézuéliennes", a-t-il insisté. "Nous voulons (...) conduire sur une base d'égalité et de bénéfices mutuels une coopération dans tous les domaines" avec Caracas.

Mi-novembre, la Chine avait assuré maintenir sa confiance dans son partenaire sud-américain en détresse financière. "Nous sommes persuadés que le gouvernement et le peuple vénézuéliens ont la capacité de gérer de façon appropriée (...) leur problème de dette", avait alors martelé M. Geng.


(c) AFP

Commenter Le chinois Sinopec poursuit le groupe pétrolier vénézuélien PDVSA pour impayés


    La Compagnie pétrolière chinoise Sinopec

    Chine: la hausse du brut profite aux géants pétroliers

    mercredi 31 octobre 2018

    Pékin: La hausse des prix du brut a profité au troisième trimestre aux géants chinois du secteur pétrolier, Sinopec et surtout PetroChina, qui a plus que triplé son bénéfice net.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 18 janvier 2019 à 21:55

    Le pétrole aidé par l'espoir d'avancées dans les négociation…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse vendredi, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution...

    vendredi 18 janvier 2019 à 12:07

    Le pétrole remonte, le marché optimiste sur les négociations…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, profitant de l'optimisme des marchés sur une possible résolution du conflit...

    vendredi 18 janvier 2019 à 10:38

    Pétrole: l'équilibrage du marché risque de prendre du temps …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a prévenu vendredi que le rééquilibrage du marché du pétrole risquait de s'apparenter à un "marathon...

    vendredi 18 janvier 2019 à 04:25

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en Asie, portés par une réduction de la production de l'Opep et des informations sur...

    jeudi 17 janvier 2019 à 22:12

    Le pétrole recule, miné par la production américaine et la g…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi sous l'effet d'une production américaine gonflant à de nouveaux records et des...

    jeudi 17 janvier 2019 à 19:15

    L'Opep veut éviter un nouvel engorgement du marché

    Londres: L'Opep veut éviter une accumulation des stocks au-delà de leur moyenne de cinq ans avec le nouvel accord de réduction de...

    jeudi 17 janvier 2019 à 16:14

    Le pétrole baisse, la production américaine inquiète

    Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que la production américaine a encore battu son propre record...

    jeudi 17 janvier 2019 à 13:38

    Recul de la production de pétrole de l'Opep en décembre

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a réduit sa production en décembre pour le deuxième mois consécutif, une baisse tirée...

    jeudi 17 janvier 2019 à 12:07

    Le pétrole recule, les Etats-Unis pompent toujours plus

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que la production américaine a encore battu son propre record...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 18 janvier 2019 AIE L'AIE table sur un cours du baril de Brent à 61 dollars en moyenne pour 2019, après 71 dollars en 2018, soit une baisse de 14%.

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite