Menu
RSS
A+ A A-

USA: le chef de la diplomatie pressenti, Rex Tillerson, coupe tout lien avec ExxonMobil

prix du petrole New YorkNew York: Le secrétaire d'Etat américain désigné Rex Tillerson s'est engagé, s'il est confirmé à son poste, à couper les ponts avec le géant pétrolier américain ExxonMobil, dont il était jusqu'à peu le patron, selon un communiqué de l'entreprise.
Le conseil d'administration d'ExxonMobil a conclu un accord avec Rex W. Tillerson, son ancien président directeur général, prévoyant qu'il rompe tout lien avec l'entreprise afin de répondre aux exigences visant à éviter les conflits d'intérêts avant sa nomination au poste de secrétaire d'Etat, écrit le groupe dans un document diffusé tard mardi soir.

Nommé en décembre par Donald Trump pour diriger la diplomatie américaine, Rex Tillerson a fait toute sa carrière au sein de la major pétrolière avant de prendre sa retraite le 31 décembre à l'âge de 64 ans. Il était PDG depuis 2006 de la multinationale, présente dans une cinquantaine de pays, dont la Russie.

Si sa nomination en tant que secrétaire d'Etat est entérinée, la valeur des plus de deux millions d'actions qu'il devait recevoir au cours des dix prochaines années sera transférée dans un fonds géré par des tiers, détaille l'entreprise.

L'ancien patron d'ExxonMobil s'engage également à ne pas travailler dans l'industrie du pétrole et du gaz au cours des dix années de fonctionnement de ce fonds. Si cette règle était enfreinte, l'argent du fonds serait versé à des associations caritatives.

Il est aussi prévu que Rex Tillerson renonce à plus de 4,1 millions de dollars de primes en espèces qu'il devait recevoir au cours des trois prochaines années ainsi qu'aux avantages dont il devait bénéficier comme ses droits à l'assurance-maladie ou des soutiens administratifs, financiers et fiscaux.

L'accord passé entre ExxonMobil et Rex Tillerson implique que l'entreprise versera au total environ 7 millions de dollars de moins que prévu initialement à son ancien PDG.

Le secrétaire d'Etat désigné s'est par ailleurs engagé auprès de l'administration à vendre les plus de 600.000 actions d'ExxonMobil qu'il détient actuellement.

(c) AFP

La Compagnie pétrolière américaine ExxonMobil

Qatar Petroleum signe un accord sur l'Argentine avec Exxon

dimanche 03 juin 2018

Doha: Qatar Petroleum, géant énergétique détenu par l'Etat du Qatar, a signé dimanche un accord pour acquérir 30% des filiales d'Exxon Mobil en Argentine.

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 juillet 2018 à 12:32

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau mercredi en cours d'échanges européens avant les données hebdomadaires officielles sur les stocks américains...

mercredi 18 juillet 2018 à 06:12

Le pétrole repart à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient à nouveau mercredi en Asie, dans un contexte de craintes sur une augmentation de l'offre et...

mardi 17 juillet 2018 à 23:06

Une Bourse américaine lance un contrat sur le pétrole basé à…

New York: La plateforme boursière américaine Intercontinental Exchange (ICE) a annoncé mardi le lancement d'un nouveau contrat à terme sur le pétrole...

mardi 17 juillet 2018 à 22:00

Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé mardi l'arrêt des exportations de brut depuis le terminal de Zaouia en...

mardi 17 juillet 2018 à 21:47

Les cours du pétrole remontent au lendemain d'un plongeon

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement rebondi mardi après un plongeon de plus de 4% la veille, alors que...

mardi 17 juillet 2018 à 16:29

Les cours du pétrole divergent, prévision de baisse des stoc…

Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les analystes estimaient...

mardi 17 juillet 2018 à 12:37

Le pétrole en baisse, vers une nouvelle augmentation de la p…

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens après leurs pertes de la veille, alors que les Etats-Unis...

mardi 17 juillet 2018 à 05:12

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi sous l'effet d'achats à bon compte après avoir plongé à des plus bas de trois...

lundi 16 juillet 2018 à 22:15

Le pétrole chute, les craintes liées à la production s'estom…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont fortement baissé lundi alors que les craintes liées à une potentielle insuffisance de l'offre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite