Menu
A+ A A-

Shell supprime 2200 emplois dans le cadre du rachat de BG

prix du petrole LondresLondres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi qu'il allait supprimer 2.200 emplois supplémentaires dans le cadre du rachat de son concurrent BG Group bouclé en février et en raison de la faiblesse des cours du pétrole.
Au total, la major anglo-néerlandaise aura supprimé plus de 12.500 emplois en 2015 et 2016, a précisé le groupe dans un communiqué, soulignant vouloir rester "compétitif dans un contexte de prix du pétrole +plus bas pour plus longtemps+".

Le groupe a déjà supprimé 7.500 emplois l'an passé, notamment pour faire face aux prix bas du pétrole, qui ont chuté jusqu'à autour de 26-27 dollars le baril en janvier et février, alors qu'ils dépassaient les 100 dollars en juin 2014. Les cours sont remontés toutefois depuis à proximité de la barre des 50 dollars le baril.

Shell avait déjà prévenu qu'il supprimerait quelque 2.800 emplois supplémentaires dans le cadre du rachat du groupe d'hydrocarbures britannique BG pour 47 milliards de livres (61 milliards d'euros au taux de change actuel), bouclé en février. Ces suppressions d'emplois sont toujours en cours et Shell a expliqué qu'en y ajoutant les réductions d'effectifs dévoilées mercredi, environ 5.000 emplois seraient supprimés en 2016.

"Les temps sont durs pour notre industrie et nous devons prendre de nouvelles décisions difficiles pour garantir que Shell reste compétitif pendant la période de déclin actuel", a souligné Paul Goodfellow, vice-président de Shell pour le Royaume-Uni et l'Irlande, cité dans le communiqué.

Le groupe a précisé que 475 des nouvelles suppressions d'emploi toucheraient son activité britannique en mer du Nord, ainsi qu'en Irlande. Il n'a pas identifié les autres pays concernés par cette restructuration.

Au final, le groupe Shell pourrait avoir ramené ses effectifs mondiaux autour de 90.000 personnes d'ici à la fin de l'année.

Au premier trimestre 2016, son bénéfice net s'est effondré de 89% sur un an, à 484 millions de dollars, avait-il annoncé début mai, affecté entre autres par "le déclin des cours du pétrole, du gaz et du GNL ainsi que par des conditions moins bonnes dans le secteur du raffinage".

Shell avait prévenu alors que ses dépenses en capitaux ne devraient atteindre que 30 milliards de dollars en 2016, contre une précédente estimation de 33 milliards.

(c) AFP

Commenter Shell supprime 2200 emplois dans le cadre du rachat de BG


    La Compagnie pétrolière Shell

    GB: le Nigeria engage une action en justice contre Shell et Eni

    jeudi 13 décembre 2018

    Londres: Le gouvernement du Nigeria poursuit en justice les groupes pétroliers Shell et Eni, réclamant plus de 1 milliard de dollars dans une affaire de corruption remontant à 2011, indique Bloomberg jeudi.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 24 janvier 2019 à 05:28

    Le pétrole recule en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reculaient en Asie jeudi, plombés par les inquiétudes sur un ralentissement de la demande mondiale et des...

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:30

    Le pétrole lesté par la prudence des investisseurs

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi dans un marché empreint de prudence alors que persistent les...

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:29

    Une guerre des prix du pétrole avec les États-Unis nuirait à…

    Davos: La Russie ne devrait pas essayer de réduire la production américaine de schiste avec une guerre des prix du pétrole, car...

    mercredi 23 janvier 2019 à 21:14

    La compagnie chinoise CNOOC prévoit ses plus fortes dépenses…

    Singapour: CNOOC, le plus grand producteur de pétrole offshore de Chine, prévoit que ses dépenses en capital pour 2019 seront les plus...

    mercredi 23 janvier 2019 à 17:03

    Les compagnies pétrolières US disent à l'Opep que leur prod…

    New York: Les compagnies pétrolières américaines ont tenté mercredi d'apaiser les craintes de l'Opep de perdre des parts de marché, expliquant que...

    mercredi 23 janvier 2019 à 15:57

    La compagnie pétrolière Vénézuélienne PDVSA annonce une bais…

    Caracas: La compagnie pétrolière PDVSA appartenant à l’État vénézuélien, a déclaré que sa dette avait diminué de 5% l’an dernier, pour atteindre...

    mercredi 23 janvier 2019 à 12:35

    Le pétrole remonte dans un marché volatil

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mercredi en cours d'échanges européens, effaçant une partie de leurs pertes de la veille dans un...

    mercredi 23 janvier 2019 à 04:21

    Le pétrole stable en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, mercredi en Asie, au lendemain d'une baisse provoquée par un regain d'inquiétude quant à l'économie...

    mardi 22 janvier 2019 à 22:11

    Le pétrole pénalisé par les craintes sur la croissance mondi…

    New york: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mardi, fragilisés par les inquiétudes sur la croissance mondiale et de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 22 janvier 2019 Chine Les raffineries chinoises ont traité en moyenne 12,07 millions de barils de pétrole brut par jour en 2018, en hausse de 6,8% par rapport à l’année précédente.

    7 facteurs qui influenceront les prix du pétrole en 2019

    Le mercredi 23 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    2019: L'année dernière, les prix du pétrole ont atteint leur plus haut niveau en quatre ans, avant de plonger à plus de 30 dollars. De nombreux facteurs ont joué pendant cette période de volatilité, notamment les sanctions iraniennes et la promesse en résultant de l’OPEP + de stimuler la production pour éviter une pénurie d’approvisionnement. La volatilité semble s’être maintenue jusqu’en 2019, l’incertitude régnant dans plusieurs domaines clés des marchés pétroliers de cette année.

    Lire la suite

    En novembre 2018, le prix du pétrole chute

    Le jeudi 20 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En novembre 2018, le prix du pétrole en euros chute (−19,3 % après +4,3 % en octobre) tandis que les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) sont stables (+0,0% après +4,9%). Le prix du pétrole chute En novembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros chute (−19,3 % après +4,3 %), à 57 € en moyenne par baril. La baisse est presque de la même ampleur en dollars (−20,1 % après +2,7 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 64,7...

    Lire la suite

    Coup de poker sur l'essence

    Le mercredi 19 décembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Comment et pourquoi le cours du baril de brut s'est effondré entre 2014 et 2016, contre (presque) toute attente. Entre économie et géopolitique, une vertigineuse enquête dans le monde très fermé des rois du pétrole pour comprendre les fluctuations des prix du pétrole. Genre: Documentaire | Date: 12/2018 | Durée: 59 mn | Pays: France

    Lire la suite