Menu
A+ A A-

Suspendu à la production saoudienne, le pétrole se replie après son envolée

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Le prix du brut new-yorkais, qui avait flambé lundi après les attaques contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite, s'est nettement replié mardi suite aux affirmations de Ryad que la production serait rétablie fin septembre.
Le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour livraison en octobre, la référence américaine du brut, a reculé de 3,56 dollars, ou 5,7%, pour finir à 59,34 dollars, tandis que le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. pour livraison en novembre, coté à Londres, a baissé de 4,47 dollars, ou 6,5%, à 64,55 dollars.

Les cours de l'or noir s'étaient enflammés la veille alors que des attaques visant l'usine d'Abqaiq, la plus grande pour le traitement de pétrole au monde, et le champ pétrolier de Khurais, avaient réduit de moitié la production d'or noir d'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut.

Le cours du Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole., référence sur le marché mondial, avait ainsi enregistré la plus forte progression depuis la création de ce contrat en 1988 en bondissant de 14,6%.

Mais les prix de l'or noir ont soudainement chuté mardi après des informations de presse indiquant que la production saoudienne pourrait être rétablie d'ici deux à trois semaines.

Le ministre saoudien de l'Energie, le prince Abdel Aziz ben Salmane, a confirmé par la suite que la production pétrolière de son pays serait rétablie fin septembre.

Le ministre a également affirmé, lors d'une conférence presse, que l'approvisionnement en pétrole de l'Arabie saoudite avait retrouvé son niveau initial.

"En gros, les Saoudiens sont en train de dire qu'ils vont continuer à fournir le même volume de pétrole qu'auparavant, qu'il s'agisse de leur production ou de leurs réserves", a commenté Kyle Cooper d'Ion Energy.

"Cela semble un peu étonnant dans la mesure où ils doivent normalement fabriquer de nouvelles pièces pour réparer les infrastructures endommagées", a-t-il ajouté.

"Mais ils ont beaucoup à perdre s'ils ne tiennent pas leur parole avec l'introduction en Bourse à venir d'Aramco", a souligné le spécialiste. "Ils ont probablement bien évalué leurs perspectives avant de se prononcer."

La société publique saoudienne a en effet, selon des sources proches du dossier, étudié la possibilité de reporter son entrée en Bourse, très attendue dans la mesure où Aramco devrait y valoir plus de 1.000 milliards de dollars.

Mais le président du conseil d'administration de l'entreprise a déclaré mardi que l'introduction en Bourse du géant pétrolier saoudien se poursuivrait comme prévu, en novembre sur son marché local et en 2020 sur une Bourse internationale.

Le président américain Donald Trump a pour sa part répété mardi qu'il était disposé, au besoin, à recourir aux réserves stratégiques des États-Unis, pays produisant le plus de brut au monde.

"Je ne pense pas que j'en ai besoin mais je suis prêt à le faire", a-t-il déclaré à bord de l'Air Force One.

(c) AwP

Commenter Suspendu à la production saoudienne, le pétrole se replie après son envolée



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 04 mars 2024 à 20:55

    Le pétrole recule malgré les nouveaux engagements de l'Opep+…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fait marche arrière, lundi, malgré l'engagement de membres de l'alliance OPEP+ de prolonger leurs...

    lundi 04 mars 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants en hausse, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence étaient en légère hausse sur la semaine dernière, tandis que le diesel baissait, selon les chiffres officiels du gouvernement...

    lundi 04 mars 2024 à 11:50

    Le pétrole stable après l'extension des coupes de membres de…

    Londres: Les prix du pétrole stagnaient lundi après l'annonce de Ryad et Moscou, piliers de l'alliance Opep+, et d'autres membres d'une prolongation...

    dimanche 03 mars 2024 à 16:49

    La Russie annonce une coupe de sa production pétrolière de 4…

    Moscou: La Russie a annoncé dimanche une coupe volontaire de sa production de pétrole de de 471.000 barils par jour à la...

    vendredi 01 mars 2024 à 21:55

    Poussée du pétrole, le WTI franchit 80 dollars, une première…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont jailli, vendredi, pour porter le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) américain...

    vendredi 01 mars 2024 à 17:45

    Le pétrole monte, poussé par la perspective de prolongation …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, avant une possible décision de l'alliance OPEP+ sur une prolongation de coupes de production ou d'exportations...

    vendredi 01 mars 2024 à 11:40

    Le pétrole monte, poussé par les perspectives de baisses de …

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient vendredi, après la publication la veille d'une inflation américaine en léger repli, qui soutient les attentes...

    vendredi 01 mars 2024 à 07:35

    Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie à un nouvea…

    Paris: Les émissions mondiales de CO2 liées à l'énergie ont progressé de 1,1% en 2023 pour atteindre un niveau record, en raison...

    jeudi 29 février 2024 à 21:35

    Le pétrole se tasse, la demande préoccupe toujours le marché

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont légèrement repliés, jeudi, le marché étant toujours préoccupé par le niveau de la...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 L'Opep+ garde son cap pour soutenir les prix du pétrole

    Le mercredi 04 octobre 2023

    Vienne: Un panel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et de leurs alliés (Opep+) a recommandé mercredi de maintenir la stratégie actuelle de baisse de production, renforcée par les coupes saoudiennes et russes, dans le but de soutenir les cours.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite