Menu
A+ A A-

Aramco émet un emprunt de 12 milliards de dollars, demande record de 100 milliards de dollars

prix du petrole Dubaï: Saudi Aramco va lever 12 milliards de dollars (10,6 milliards d'euros) dans le cadre de son premier emprunt international qui a suscité une demande record de plus de 100 milliards de dollars, un signe de confiance du marché avant une éventuelle introduction en Bourse (IPO) du géant pétrolier saoudien.
Avant que l'émission ne soit lancée lundi, le ministre de l'Energie Khalid al Falih avait indiqué que les manifestations d'intérêt des investisseurs représentaient plus de 30 milliards de dollars.

Le livre d'ordres a finalement dépassé les 100 milliards de dollars, un montant record pour une émission obligataire d'un pays émergent, selon des gérants.

L'an dernier le Qatar avait suscité une demande de plus de 52 milliards de dollars pour une émission de 12 milliards. En 2016, le premier emprunt international saoudien avait attiré pour 67 milliards de dollars d'ordres; la même année, l'Argentine recevait des ordres de 69 milliards de dollars pour une émission de 16,5 milliards.

Le vif intérêt suscité par l'émission d'Aramco confirme aussi le retour en grâce de l'Arabie saoudite auprès des investisseurs internationaux après les tensions entre Ryad et ses alliés qui ont suivi le meurtre du journaliste dissident Jamal Khashoggi par des agents du royaume le 2 octobre au consulat saoudien d'Istanbul.

"Le chiffre (de 100 milliards) en lui-même témoigne d'un crédit fantastique", commente Damien Buchet, gérant du fonds EM Total Return Strategy chez Finisterre Capital, tout en rappelant qu'Aramco est un groupe public. "Pour les investisseurs en actions ce point sera un problème, davantage que pour les investisseurs obligataires", dit-il.

L'emprunt du géant pétrolier a attiré un large éventail d'investisseurs, intéressés entre autres par la perspective de voir les énormes profits du groupe soutenir ses notes de crédit dans le même ordre de grandeur que d'autres majors pétrolières telles qu'Exxon Mobil et Shell.

Certains s'inquiètent toutefois de la gouvernance d'un groupe qui, malgré ses efforts de transparence financière, reste dans les mains du régime saoudien.

L'ENTREPRISE LA PLUS RENTABLE DU MONDE

Jusqu'ici réticent, le pétrolier a ouvert ses comptes aux investisseurs pour la première fois la semaine dernière afin de mieux vendre son emprunt. Il en ressort qu'il a réalisé l'an dernier un bénéfice opérationnel de 224 milliards de dollars avec une génération de trésorerie de 86 milliards, ce qui en fait de loin l'entreprise la plus rentable au monde.

Les premières indications faisant état d'un livre d'ordres dépassant les 30 milliards de dollars ont incité Aramco à ne proposer aux investisseurs pratiquement aucune prime par rapport à la dette souveraine saoudienne.

Après avoir resserré sa "guidance" mardi, le groupe a finalement émis un milliard de dollars à trois ans avec une prime de 55 points de base au-dessus des Treasuries, deux milliards de dollars de notes à cinq ans à +75 pdb, trois milliards d'obligations à 10 ans à +105 pdb, trois milliards à 20 ans à +140 pdb et trois milliards à 30 ans à +155 pdb, selon un document publié par l'une des banques chefs de file.

L'un des banquiers a observé que les rendements des différentes tranches étaient inférieurs à ceux des obligations souveraines saoudiennes, un cas de figure rare puisque les entités publiques offrent généralement des rendements supérieurs à ceux de leurs Etats.

"Pour moi c'est de la folie (...) Malgré les fondamentaux d'Aramco, au bout du compte cela reste du risque souverain", commente Richard Briggs, spécialiste des marchés émergents chez CreditSights à Londres.

Le projet d'emprunt prévoyait aussi une tranche à trois ans à taux variable, qui finalement a été abandonnée.

L'émission d'Aramco fait suite à l'annonce du projet de rachat de 70% du capital du groupe de pétrochimie Saudi Basic Industries (Sabic) au fonds souverain saoudien PIF, une opération que beaucoup perçoivent comme un simple transfert de capitaux destiné à soutenir le financement du programme économique du royaume.

"Cet emprunt est émis pour deux raisons: pour établir le statut d'Aramco comme entreprise indépendante et pour permettre un transfert de fonds hors de l'entreprise", observe Marcus Chenevix, analyste chez TS Lombard.

Aramco a assuré toutefois que son émission obligataire n'était pas liée à l'acquisition de Sabic et certains observateurs estiment que l'opération permet surtout au géant pétrolier de construire des relations avec des investisseurs internationaux avant une possible introduction en Bourse, qui a été reportée l'an dernier à 2021.

Aramco a engagé Lazard comme conseiller financier pour son émission. JPMorgan, Morgan Stanley, HSBC, Citi, Goldman Sachs et National Commercial Bank, un établissement saoudien, sont co-chefs de file.

(c) Reuters

Commenter Aramco émet un emprunt de 12 milliards de dollars, demande record de 100 milliards de dollars


    La Compagnie pétrolière Saudi Aramco

    Saudi Aramco annonce un bénéfice net en hausse de 82% au 1T

    dimanche 15 mai 2022

    Ryad: Saudi Aramco a annoncé dimanche un bond de 82% de son bénéfice au premier trimestre, porté par la flambée des cours du pétrole qui a propulsé le géant saoudien de l'énergie au rang de première capitalisation boursière mondiale.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 26 mai 2022 à 21:52

    Le pétrole bondit, le marché craint l'été et les grands dépl…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont bondi jeudi, à quelques heures d'un week-end férié qui va marquer le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 11:23

    Le pétrole en hausse timide, une augmentation de la demande …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, soutenus par une augmentation de la demande attendue aux États-Unis avec l'ouverture...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:48

    Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, soutenus par la possibilité d'un accord européen sur les importations russes, dans...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:25

    La production de pétrole russe a augmenté de 8% au 1er trime…

    Moscou: La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au...

    mercredi 25 mai 2022 à 17:37

    🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, produ…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé que prévu la semaine dernière, selon...

    mardi 24 mai 2022 à 22:51

    Petrobras recule à la Bourse de Sao Paulo après le limogeage…

    Sao paulo: Les actions de la compagnie publique Petrobras ont perdu jusqu'à plus de 4% à la Bourse de Sao Paulo mardi...

    mardi 24 mai 2022 à 21:51

    Le pétrole oscille autour de l'équilibre avant les stocks am…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé autour de l'équilibre mardi pour terminer en ordre dispersé, dans un marché prudent...

    mardi 24 mai 2022 à 18:10

    Le sommet de l'UE ne trouvera probablement pas de solution à…

    Davos: Les dirigeants de l'Union européenne ont peu de chances de parvenir à un accord sur un embargo pétrolier contre la Russie...

    mardi 24 mai 2022 à 11:29

    Le pétrole rattrapé par les craintes quant à la croissance m…

    Londres: Les prix du pétrole se repliaient légèrement mardi, les craintes quant à la croissance mondiale et les difficultés de l'Union européenne...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite