Menu
RSS
A+ A A-

BP et ses actionnaires profitent de la remontée des cours du pétrole

prix du petrole LondresLondres: Le géant pétrolier BP a annoncé mardi une franche hausse de ses bénéfices au troisième trimestre, dopés par le lancement de plusieurs projets de production et par la remontée des cours du pétrole.
Son action bondissait de 3,47% à 519 pence à la Bourse de Londres à 09H00 GMT, soutenue de surcroît par l'engagement du groupe à accomplir un nouveau programme de rachat d'actions d'ici à la fin de l'année.

Entre le 1er juillet et le 30 septembre, le bénéfice net de la major pétrolière britannique a atteint 1,769 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros), soit 9% de plus sur un an. Son bénéfice ajusté (hors éléments exceptionnels et variation de la valeur des stocks), un indicateur scruté par le marché, a même doublé, à 1,865 milliard de dollars.

"Lors de ce trimestre, trois nouveaux projets de production ont démarré et nous avons généré nos profits les plus importants dans le domaine du raffinage et de la distribution en cinq ans", a expliqué le directeur général du groupe, Bob Dudley.

Trois des sept projets de production majeurs prévus par BP pour cette année ont démarré lors de ces trois mois: Persephone en Australie, Juniper à Trinidad et le projet gazier Khazzan à Oman. Le dernier des sept projets sur les rails pour 2017, Zohr en Egypte, devrait voir son robinet ouvert avant les fêtes de fin d'année.

Soutenu par ces diverses initiatives, la production de BP a augmenté de 14% en moyenne, à 3,6 millions de barils équivalent pétrole par jour.

BP a profité en outre d'une remontée des cours du brut, sur fond de limitation de la production des membres du cartel de l'OPEP et de leurs partenaires. Au troisième trimestre, le baril de Brent (référence européenne du brut) a évolué autour de 52 dollars, contre environ 46 dollars l'an passé, tandis que le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. (référence américaine) a coté autour de 48 dollars, contre 45 dollars l'an passé.

Marée noire


Au final, son chiffre d'affaires a bondi de plus d'un quart, à 60,8 milliards de dollars (52,3 milliards d'euros).

Le groupe avait été affecté ces dernières années par la chute des cours du pétrole mais, en réduisant ses dépenses de fonctionnement et d'investissement, il souligne désormais être rentable avec un baril de pétrole sous les 50 dollars.

Il prévoit d'ailleurs des investissements de 16 milliards de dollars sur l'ensemble de 2017 c'est-à-dire dans la fourchette prévue qui était comprise entre 15 et 17 milliards de dollars.

Lors des neuf premiers mois de l'année, le groupe est confortablement revenu dans le vert, avec un bénéfice net de 3,4 milliards de dollars contre une perte nette de 371 millions de dollars l'an passé.

Son bénéfice ajusté (hors éléments exceptionnels et variation de la valeur des stocks) a là encore presque doublé, à 4 milliards de dollars, et son chiffre d'affaires a bondi de presque 30%, à près de 175 milliards de dollars.

Le groupe a souligné pourtant avoir payé encore 4,9 milliards de dollars depuis le début de l'année pour compenser la marée noire dans le Golfe du Mexique de 2010, une somme proche de celle de l'an passé. Entre amendes, indemnisations des victimes et nettoyage des côtes, BP a payé désormais quelque 63,4 milliards de dollars pour compenser l'impact de ce désastre depuis sept ans.

Mais le coût de cette catastrophe écologique causée par l'explosion en avril 2010 de sa plateforme pétrolière Deepwater Horizon pourrait peser moins sur ses comptes désormais, à mesure que le gros des remboursements est effectué.


(c) AFP

La Compagnie pétrolière britannique BP

BP encore dopé par la hausse des cours du pétrole

mardi 31 juillet 2018

Londres: Le géant pétrolier britannique BP a fortement amélioré sa rentabilité au deuxième trimestre, à la faveur de la hausse des cours, ce qui lui permet de recompenser ses actionnaires et de renforcer sa présence sur le marché américain.

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 19 septembre 2018 à 12:15

Le pétrole stable après sa forte hausse de la veille

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, après avoir grimpé la veille du fait d'informations de presse...

mercredi 19 septembre 2018 à 02:30

Le pétrole soutenu par des signaux saoudiens pour un baril à…

New York: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, dynamisés par l'apparente volonté de l'Arabie saoudite de laisser le...

mardi 18 septembre 2018 à 14:28

L'Iran reste "un membre très important" de l'Opep …

Foujeirah (emirats arabes unis): L'Iran reste "un membre très important" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a déclaré mardi le...

mardi 18 septembre 2018 à 12:14

Le pétrole bondit, les saoudiens seraient "à l'aise…

Londres: Les prix du pétrole grimpaient mardi en cours d'échanges européens alors que l'Arabie saoudite serait "à l'aise" avec un baril à...

mardi 18 septembre 2018 à 09:50

Norvège: production de pétrole quasi stable en août

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, est restée quasiment stable en août, en ligne avec...

mardi 18 septembre 2018 à 05:51

Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les marchés s'inquiétant de l'escalade de la guerre commerciale entre les...

lundi 17 septembre 2018 à 21:33

Le pétrole lesté par un regain de tensions entre Washington …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse lundi, rattrapés en cours de séance par la crainte de...

lundi 17 septembre 2018 à 18:50

Les prix des carburants encore en ordre dispersé

Paris: Les prix des carburants routiers ont une nouvelle fois évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole augmentant tandis que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite