Menu
A+ A A-

BP et ses actionnaires profitent de la remontée des cours du pétrole

prix du petrole LondresLondres: Le géant pétrolier BP a annoncé mardi une franche hausse de ses bénéfices au troisième trimestre, dopés par le lancement de plusieurs projets de production et par la remontée des cours du pétrole.
Son action bondissait de 3,47% à 519 pence à la Bourse de Londres à 09H00 GMT, soutenue de surcroît par l'engagement du groupe à accomplir un nouveau programme de rachat d'actions d'ici à la fin de l'année.

Entre le 1er juillet et le 30 septembre, le bénéfice net de la major pétrolière britannique a atteint 1,769 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros), soit 9% de plus sur un an. Son bénéfice ajusté (hors éléments exceptionnels et variation de la valeur des stocks), un indicateur scruté par le marché, a même doublé, à 1,865 milliard de dollars.

"Lors de ce trimestre, trois nouveaux projets de production ont démarré et nous avons généré nos profits les plus importants dans le domaine du raffinage et de la distribution en cinq ans", a expliqué le directeur général du groupe, Bob Dudley.

Trois des sept projets de production majeurs prévus par BP pour cette année ont démarré lors de ces trois mois: Persephone en Australie, Juniper à Trinidad et le projet gazier Khazzan à Oman. Le dernier des sept projets sur les rails pour 2017, Zohr en Egypte, devrait voir son robinet ouvert avant les fêtes de fin d'année.

Soutenu par ces diverses initiatives, la production de BP a augmenté de 14% en moyenne, à 3,6 millions de barils équivalent pétrole par jour.

BP a profité en outre d'une remontée des cours du brut, sur fond de limitation de la production des membres du cartel de l'OPEP et de leurs partenaires. Au troisième trimestre, le baril de Brent (référence européenne du brut) a évolué autour de 52 dollars, contre environ 46 dollars l'an passé, tandis que le baril de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. (référence américaine) a coté autour de 48 dollars, contre 45 dollars l'an passé.

Marée noire


Au final, son chiffre d'affaires a bondi de plus d'un quart, à 60,8 milliards de dollars (52,3 milliards d'euros).

Le groupe avait été affecté ces dernières années par la chute des cours du pétrole mais, en réduisant ses dépenses de fonctionnement et d'investissement, il souligne désormais être rentable avec un baril de pétrole sous les 50 dollars.

Il prévoit d'ailleurs des investissements de 16 milliards de dollars sur l'ensemble de 2017 c'est-à-dire dans la fourchette prévue qui était comprise entre 15 et 17 milliards de dollars.

Lors des neuf premiers mois de l'année, le groupe est confortablement revenu dans le vert, avec un bénéfice net de 3,4 milliards de dollars contre une perte nette de 371 millions de dollars l'an passé.

Son bénéfice ajusté (hors éléments exceptionnels et variation de la valeur des stocks) a là encore presque doublé, à 4 milliards de dollars, et son chiffre d'affaires a bondi de presque 30%, à près de 175 milliards de dollars.

Le groupe a souligné pourtant avoir payé encore 4,9 milliards de dollars depuis le début de l'année pour compenser la marée noire dans le Golfe du Mexique de 2010, une somme proche de celle de l'an passé. Entre amendes, indemnisations des victimes et nettoyage des côtes, BP a payé désormais quelque 63,4 milliards de dollars pour compenser l'impact de ce désastre depuis sept ans.

Mais le coût de cette catastrophe écologique causée par l'explosion en avril 2010 de sa plateforme pétrolière Deepwater Horizon pourrait peser moins sur ses comptes désormais, à mesure que le gros des remboursements est effectué.


(c) AFP

Commenter BP et ses actionnaires profitent de la remontée des cours du pétrole


    Les Chiffres d'affaires et bénéfices des compagnies pétrolières

    lundi 31 août 2020

    Les chinois PetroChina et Sinopec dans le rouge au premier s…

    Pékin: Les deux géants chinois du pétrole Sinopec et PetroChina ont fait état d'importantes pertes au premier semestre, alors que le prix...

    jeudi 27 août 2020

    Loukoïl: résultats trimestriels plombés par le virus et la c…

    Moscou: Le numéro deux russe du pétrole Loukoïl a publié jeudi des pertes nettes et un chiffre d'affaires divisé par deux au...

    dimanche 09 août 2020

    Chute des prix du pétrole: bénéfice net de Saudi Aramco au 2…

    Ryad: Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a fait état dimanche d'une chute de 73,4 % de son bénéfice net au deuxième...

    vendredi 07 août 2020

    Maurel et Prom: lourde perte au 1er semestre avec la chute d…

    Paris: Le producteur français d'hydrocarbures Maurel & Prom a annoncé vendredi être tombé dans le rouge avec une lourde perte au premier...

    mardi 04 août 2020

    BP essuie une perte massive et baisse son dividende dans un …

    Londres: Le géant pétrolier BP a subi une perte massive de 16,8 milliards de dollars au deuxième trimestre, conséquence de la crise...

    vendredi 31 juillet 2020

    Secoué par la chute du pétrole, ExxonMobil subit la pire per…

    New York: La major américaine ExxonMobil, affectée par la chute des cours du brut générée par la pandémie de coronavirus et les...

    vendredi 31 juillet 2020

    Chevron, subit une perte nette de 8,3 milliards de dollars a…

    New York: La major pétrolière américaine Chevron, lestée par plusieurs charges liées entre autres au plongeon des cours de l'or noir ou...

    jeudi 30 juillet 2020

    Shell subit une perte abyssale de 18,1 milliards au 2e trime…

    Londres: Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé jeudi une perte nette abyssale de 18,1 milliards de dollars (16,5 milliards...

    Tous les Chiffres d'affaires et bénéfices des pétrolières

    La Compagnie pétrolière britannique BP

    La demande de pétrole mondiale pourrait déjà avoir atteint son pic (BP)

    lundi 14 septembre 2020

    Londres: La demande de pétrole dans le monde pourrait avoir déjà atteint son pic et ne plus cesser de décliner en raison des conséquences de la pandémie et de la transition énergétique, estime lundi le géant britannique des hydrocarbures BP.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 18 septembre 2020 à 21:30

    Le pétrole trébuche un peu mais finit la semaine sur une bon…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont partiellement trébuché vendredi, mais restent à leur meilleur niveau depuis début septembre, au lendemain...

    vendredi 18 septembre 2020 à 11:58

    Le pétrole poursuit sur la lancée après l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur progression vendredi, après trois séances consécutives de hausse et au lendemain de la réunion mensuelle...

    jeudi 17 septembre 2020 à 21:58

    Le pétrole hésite puis grimpe après la réunion mensuelle de …

    New York: Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi, au lendemain d'une poussée déjà notable, les investisseurs se montrant plutôt...

    jeudi 17 septembre 2020 à 20:28

    L'Opep+ sermonne ses mauvais élèves et envisage une réponse …

    Londres: Le ministre saoudien de l'Énergie Abdel Aziz ben Salmane, chef de file de l'Opep+, a haussé le ton jeudi face aux...

    jeudi 17 septembre 2020 à 17:50

    Le pétrole hésite puis grimpe après le début de la réunion m…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse jeudi en fin de séance européenne, après une poussée déjà notable la veille, les...

    jeudi 17 septembre 2020 à 16:11

    Opep+: le ministre saoudien hausse le ton sur le non-respect…

    Londres: Le ministre saoudien de l'Energie Abdel Aziz ben Salmane a haussé le ton jeudi face aux membres de l'Opep+ qui ne...

    jeudi 17 septembre 2020 à 13:43

    Réunion de l'Opep+ face à la baisse des prix du pétrole

    Vienne: L'Opep et ses alliés, réunis sous l'acronyme Opep+, tiendront une réunion en ligne jeudi pour discuter du respect de leur accord...

    jeudi 17 septembre 2020 à 11:55

    Le pétrole temporise avant la réunion mensuelle de l'Opep+

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère baisse jeudi, après une hausse notable la veille, les investisseurs se tournant désormais vers...

    mercredi 16 septembre 2020 à 21:53

    Le pétrole progresse après la baisse des stocks américains d…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont montés mercredi, confirmant la tendance de la veille, aidés par une baisse inattendue des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 14 septembre 2020 L'OPEP table désormais sur une chute de 9,46 millions de barils par jour (bpj) cette année soit 400.000 bpj de moins que prévu le mois dernier, montre son nouveau rapport mensuel.

    En juillet 2020, le prix du pétrole augmente moins qu’en juin

    Le dimanche 16 août 2020 - Analyses des prix du pétrole

    En juillet 2020, le prix du pétrole en euros  ralentit (+5,6 % après +30,2 % en juin).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent légèrement (+0,4 % après −2,5 %), notamment du fait des matières premières industrielles dont les prix augmentent de nouveau (+2,8 % après +3,5 %). En revanche, les prix des matières premières alimentaires diminuent encore (−2,0 % après −7,9 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En juillet 2020, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros augmente moins qu’en juin (+5,6 % après +30,2...

    Lire la suite

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite