Menu
RSS
A+ A A-

le baril retombe sous 89 dollars à New York

prix-du-petrole

New York - Les prix du pétrole ont fortement reculé jeudi à New York, alors que les opérateurs s'inquiétaient de l'augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis et de la possible adoption en Chine de mesures pour freiner la croissance.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en février, dont c'était le dernier jour de cotation, a terminé à 88,86 dollars, en baisse de 2,00 dollars par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance mars a perdu 1,58 dollar à 96,58 dollars.

Pour John Kilduff, d'Again Capital, les intervenants du marché pétrolier ont eu "la gueule de bois après la publication des chiffres sur les stocks, qui ont montré une augmentation des réserves de brut".

"Je pense aussi que les indicateurs économiques publiés en Chine, aussi bons soient-ils, ont fortement pénalisé les Bourses asiatiques. Cela a affecté les matières premières", a-t-il ajouté.

Les stocks de brut ont augmenté de 2,6 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis. Les analystes s'attendaient à les voir diminuer, notamment en raison de la fermeture provisoire d'un important oléoduc en Alaska.

"Mais en raison de la hausse des importations et de la chute de 3,4 points du taux de fonctionnement des raffineries, les stocks de brut ont augmenté", a constaté Nic Brown, de Natixis.

"Vu les attentes de hausse des importations de brut dans les semaines à venir, nous avons tendance à penser que les réserves américaines vont continuer à progresser", a-t-il prévenu.

Les stocks d'essence, comme de produits distillés (gazole et fioul de chauffage), ont quant à eux progressé bien plus que prévu la semaine dernière.

En Chine, locomotive de la demande mondiale d'énergie, la croissance du produit intérieur brut a atteint 9,8% au quatrième trimestre 2010.

Même si la hausse des prix à la consommation est revenue sous 5% en décembre, "la Chine va devoir prendre des mesures plus fortes pour modérer sa croissance et son inflation explosives", a commenté Phil Flynn, de PFG Best.

Les opérateurs craignent que cela ne se traduise par une croissance moins forte de la consommation de matières premières.

"Cela étant dit, les chiffres de débit des raffineries chinoises indiquent une forte demande: les raffineurs ont porté leur consommation de brut à 9,2 millions de barils par jour en décembre, en hausse de 13% sur un an", et un nouveau niveau record, ont relevé les analystes de JPMorgan.

Selon ces analystes, les raffineurs accélèrent leurs cadences face à des situations de pénurie de gazole.

Vu les inquiétudes concernant la Chine, "le marché pétrolier a perdu de l'énergie, après s'être enthousiasmé à la fin de l'année du fait que les prix s'approchaient inéluctablement des 100 dollars", a constaté Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report. "C'est toujours la même chose: dès qu'une idée devient acceptée de tous, le marché prend la direction inverse".

fah

(AWP/21 janvier 2011 06h32)


Commenter le baril retombe sous 89 dollars à New York

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite