Menu
A+ A A-

L'Opep confirme l'effondrement de la demande, 'choc extrême et brutal'

prix du petrole ParisParis: L'Opep anticipe pour 2020 un effondrement "historique" de la demande mondiale de pétrole en raison de la paralysie économique généralisée due au Covid-19, confirmant jeudi "un choc historique, brutal, extrême et d'ampleur planétaire" pour le marché de l'or noir.
Selon les prévisions dévoilées dans son rapport mensuel, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) attend une consommation mondiale atteignant cette année 92,82 millions de barils par jour (mbj), soit une baisse "sans précédent" d'environ 6,85 mbj par rapport à 2019 (-6,87%).

L'Agence internationale de l'Energie (AIE), basée à Paris, avait déjà indiqué mercredi prévoir un plongeon "historique" de la demande de brut, tablant pour sa part sur une consommation mondiale de 90,6 mbj sur l'année.

Il s'agira du premier recul annuel de la consommation pétrolière mondiale depuis 2009 et la crise financière.

"La pandémie de Covid-19 affecte désormais la demande pétrolière de nombreux pays et régions, avec un impact sans précédent sur les besoins, notamment en carburants pour les transports", alors que les flottes des compagnies aériennes restent clouées au sol et que les mesures de confinement de par le globe paralysent les déplacements, relève l'OPEP.

Dans ce contexte, la demande mondiale de brut devrait dégringoler de 12 millions de barils par jour au deuxième trimestre par rapport à l'an dernier, avant une reprise timide - avec un repli attendu de 6 mbj au troisième trimestre et d'environ 3,5 mbj sur les trois derniers mois de l'année - prévoit l'organisation.

Logiquement, les cours du baril ont dévissé: "le marché du pétrole subit en ce moment un choc historique qui est brutal, extrême, et d'une ampleur mondiale", s'alarme le cartel, dont le siège se trouve à Vienne. Pour tenter d'enrayer la dégringolade des prix, l'OPEP et ses principaux partenaires se sont accordés dimanche sur une baisse de 9,7 millions de barils par jour en mai et juin, tandis que les pays du G20 ont promis une coopération accrue.

Sous pression face aux prix bas et à l'engorgement des infrastructures, l'ensemble des pays producteurs devraient se voir contraints de sabrer leur offre: selon les prévisions du cartel, les pays non-OPEP réduiront leur production de 1,5 mbj sur l'ensemble de 2020.


Le coup est rude pour le secteur, déjà fragilisé, de la raffinerie: "La saison basse traditionnelle pour les raffineries, à la fin du premier trimestre chaque année, se trouve exacerbée", avertit l'organisation.

"Le plongeon de la consommation pourrait pousser davantage de raffineurs à réduire, ou même stopper, leurs opérations, faute d'environnement économique favorable, de capacités de stockage disponibles ou même d'employés disponibles", s'inquiète le rapport, tandis que leurs marges s'aventurent déjà en territoire négatif.

En particulier, "les raffineries européennes sont sous pression face à la surabondance d'essence et de diesel sur le marché, suite au repli des importations d'Afrique occidentale et d'Amérique latine, et en raison de la concurrence plus féroce des raffineurs américains", détaille-t-il.

Rare secteur à enregistrer "une dynamique positive" dans ce rapport cataclysmique: "Le bond soudain des exportations de brut en mars a dopé la demande" pour les tankers, gonflant nettement leurs prix, explique l'OPEP.

"Le besoin de trouver des localisations pour stocker la production excédentaire a soutenu le marché" du fret pétrolier, explique-t-elle, mais l'appétit accru pour les services de fret, y compris pour les possibilités de "stockage flottant", ne fait que "souligner le gonflement de la surabondance de brut et de produits" dans le monde.

(c) AFP

Commenter L'Opep confirme l'effondrement de la demande, 'choc extrême et brutal'



    Communauté prix du baril


    La Demande mondiale de pétrole

    -Voir toutes les actualités sur la demande de pétrole

    lundi 30 janvier 2023

    Guerre en Ukraine : BP revoit en baisse ses prévisions de de…

    Londres: Le géant énergétique britannique BP a revu en baisse ses prévisions de consommation d'énergie mondiale à long terme à cause de...

    mercredi 18 janvier 2023

    La demande de pétrole attendue à un niveau record en 2023, t…

    Paris: La demande mondiale de pétrole devrait croître pour atteindre en 2023 un niveau record, tirée par la Chine finalement déconfinée et...

    mardi 17 janvier 2023

    L'Opep table sur une croissance inchangée de la demande de p…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu inchangées mardi ses prévisions sur la croissance de la demande de pétrole...

    mercredi 14 décembre 2022

    Croissance de la demande de pétrole ralentie, malgré un lége…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit toujours pour cette année et l'an prochain une croissance modérée de la demande de pétrole...

    mercredi 14 décembre 2022

    La demande mondiale de pétrole devrait rester solide en 2023…

    Londres: La croissance de la demande mondiale de pétrole devrait ralentir en 2023 tout en restant à un niveau solide avec le...

    mardi 13 décembre 2022

    Malgré la Chine, la prévision de demande de pétrole inchangé…

    Paris: L'Opep a maintenu ses prévisions de croissance de la demande de pétrole pour 2022 et 2023, en dépit du ralentissement de...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 07 février 2023 à 13:50

    BP freine la transition énergétique malgré un résultat dopé …

    Londres: Le géant des hydrocarbures britannique BP a annoncé mardi un résultat annuel dopé par les cours des hydrocarbures, accompagné d'importantes distributions...

    mardi 07 février 2023 à 11:55

    Le pétrole grimpe encore après le séisme en Turquie

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient mardi en réaction à la fermeture d'un important terminal d'exportation turque après les séismes qui ont...

    lundi 06 février 2023 à 21:25

    Le pétrole rebondit avec le séisme en Turquie et de nouvelle…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, soutenus par la crainte de dégâts sur des oléoducs après le séisme...

    lundi 06 février 2023 à 15:00

    ⛽️ Carburants: Légère baisse des prix à la pompe après l'env…

    Paris: Les prix des carburants se sont envolés ces dernières semaines en raison de la fin des ristournes, mais ils sont repartis...

    lundi 06 février 2023 à 13:20

    Le Kurdistan d'Irak suspend "par sécurité" ses exp…

    Erbil: Le Kurdistan d'Irak a annoncé lundi suspendre par mesure de "sécurité" ses exportations pétrolières qui passent par la Turquie et représentent...

    lundi 06 février 2023 à 12:15

    Le pétrole grimpe légèrement après les nouvelles sanctions c…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient lundi après avoir dévissé de plus de 8% la semaine passée, l'entrée en vigueur de nouvelles...

    vendredi 03 février 2023 à 21:10

    Le pétrole dégringole, craintes d'une montée du dollar et d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu un nouveau trou d'air vendredi, après la publication d'un chiffre américain de créations...

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 6 février 2022 Les cours du pétrole rebondissaient après avoir dévissé de plus de 8% la semaine passée.

    🔎 Prix du baril sous les 80 $ : accalmie de passage

    Le lundi 06 février 2023

    Le baril de pétrole a chuté de 4 dollars, au prix du Brent, dans la journée de vendredi. Il a baissé juste en-dessous des 80 $, et a peu bougé depuis lors. La chute a eu lieu après la publication des chiffres de l’emploi, qui semblent trop positifs - et donc signaler plus de resserrement par la banque centrale américaine.

    Lire la suite

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    🇷🇺 Entrée en vigueur de l'embargo sur les produits pétroliers russes: quel impact sur les prix en UE ?

    Le lundi 06 février 2023

    Bruxelles: L'Union Européenne (UE) impose un embargo sur les produits pétroliers russes à partir de dimanche. Les prix de ces produits ont été plafonnés en coordination avec le G7.

    Lire la suite